Quelques mot avec le son ach-laut dans le dictionnaire d' Ovifat.

Sacwants mots avou l' son axh-låte dins l' motî d' Ovîfa.

 

 (rassemblés par Thierry Dumont)

 

hyape, pieds nus : lès èfants corèt è hyape (arch.) / on dit (?) hape : dj'aveûs mètu mès pantoufes a hape (sans bas) (cf. escapin)

hyapeû, s.m., puisoir (en forme de seau ou de cuiller pour puiser le purin ou de l'eau pour arroser - souvent pourvu d'un long manche) : on hyapeû (syn. pûheû) (cf. hyape fontinne toponyme d'Ovifat) (cf. vha. scepfan = schöpfen, puiser).

hyârboter, 1. gracéer, ne pas prononcer nettement les r / 2. creuser sous un objet : to rayant leû sâvion i-ont hyârboté, i-ont hyârboté d'zos nosse bokèt, i hyârbotè èzès groumètes po v'ni al crâhye / hyârbotadje, action de hyârboter, dans les deux sens / hyârbotâye, action exagérée de hyârboter : avou leû --- i riskèt dè s' fére raclôre o trô / hyârboteûr, hyarbotrèsse, qui hyârbote, dans les deux sens.

hyârd, brèche, échancrure : fére on hyârd o boûre, èn' one assiète ; lès bièsses ont magni on --- ol avône ; lè --- d'one tchèmîhye échancrure ; lès surus ont hagné on --- o drap ; i-a on --- ol boke (bouche échancrée) ; sè mwèrt lêt ou grand --- (?) (syn. vûd) / hyârder, échancrer, ébrêcher : ale hyârdon totes lès assiètes ; i hyârdon o boûre (on pourrait aussi dire i hyâde cf. i wâde, mais ne s'emploie guère tandis que wâde est régulier à côté de wârdon, plus rare.) / hyârdé, ébréché : i èst hyârdé (bouche ébréchée) ; one --- boke.

hyârner, écharner une peau / hyârneûr, écharneur / hyârneure, percemure (?)

hyate, étroit, peu profond, mal mesuré : vosse monteure èst trop --- ; l'êwe èst hyate (peu profonde) ; côper one pèce dè pan trop --- (mince) / s.m., i-a meurzé sol hyate ou hyatemint / a hyate, loc. adv., à peine : i gn'a a hyate one lîve ; vinroz-v' o bètch avou vos planter ? a hyate (?) ; " nos gagnerans l' pârt " " a hyate "

hyâveler, v. tr., échancrer : --- one tchèmîhye â cô / v. intr. come lè (?) hyâvèle por o boûre qui-èst û si râre / hyâveleure, échancrure / hyâveladje, action de hyâveler (cf. dèhyâveler).

hyâver, 1. râper, racler : ol tinrhon on hyave lès crompîres ; do timps passé on hyavéve lè linwe azès vês qui-avînent lès vièrs avou one vèdje dè deût d'ârdjint atèlé al bètchète d'on mantche, avou on lès frotéve lè linwe avou dol seûve (suie) (maladie aujourd'hui inconnue, occasionnée sans doute par la misère. Cf. leûze, cwèder) ; hyaver one rècène (cf. fihy et fitche) : râcler l'index droit sur l'index gauche pour se moquer (surtout enfantin) : nos li hyav'rans one rècène ; on v' hyav'rè lès dints (menace à qqun dont on veut se venger - aussi enfantin) / 2. faillir, être sur le point (syn. sbrifer) : i-a hyavé qu'i n' vès toumahye sol cwèr ; i-a hyavé al djalée / hyavadje, action de hyaver / hyavâye, action répétée ou exagérée de hyaver, gérondif : qu'èst-ce p'one --- di crompîres ? lè pèlote èst co alôr (?) ; cwand dj' vinri co a --- djè l' fri mî / hyaveû, racloir / hyaveûr, hyaverèsse, celui, celle qui râpe / hyaveure, raclure / hyavé nozète

hyavis (?), sillon, creux : le dernier sillon d'un labour qui reste ouvert (cf. Rob. tchavèye = xhavée en topon.) [1636 ... ledit bieff a entre prins hors du xhavis dudit champ]

hyaye, 1. ardoise : on teut couvri a hyaye ; sècrîre sol hyaye / 2. pellicule : i-a dès hyayes sol tièsse ; lès ---s fèzèt toumer lès dj'veus / Hyayèt, n. de fam., Xhayet créé à Ov. au 16e s. : des descendants d'aujourd'hui ont encore une maladie de peau (peau écailleuse).