Pandges tirés foû dè (extrait de):

Eléments du Wallon d'Ovifat

Manfred Lejoly

dierin rapontiaedje - last update: 2016-11-30

Mots classés par domaine sémantique

Mots classés par fonction grammaticale

p. 15

L’HOMME : relations, communication, qualités et défauts

one dgin : une personne

lès dgins : les gens

famile : famille

parinté : parenté

preum’sté : parenté proche

parint(e) : adj. parent(e)

parints s.m.pl. : parents (père et mère)

pére : père

mére : mère

fi : fils ; fi seû : fils unique

fèye : fille (filiation) ; fèye seûle : fille unique

manrasse : marâtre

panrasse : parâtre

bê pére : beau père

bèlle-mére : belle mère

fiance s.m. : beau fils

bèlle fèye : belle fille

grands parints : grands parents

grand pére : grand père

grand mére : grand mère

mononque : oncle

matante : tante

p’tit mononque : grand oncle

p’tite matante : grand tante

nèveû : neveu

nèveûse : nièce

cuèsé, cuèsé dgèrmin : cousin, cousin germain

cuèsine, cuèsine dgèrmin.ne : cousine, cousine germaine

panré : parrain

manrène : marraine

fiyoû : filleul

fiyoûle : filleule

èfant : enfant

djèrmês : jumeaux

djèrmales : jumelles

poupanr : bébé

banbô s.m. : petit enfant, personne enfantine

ôrfèlé : orphelin

ôrfèline : orpheline

valè : garçon

p’tit djône ome : adolescent

djône ome : jeune homme

ome homme ; « sè fére dè l’ome » : vouloir paraître plus âgé et plus fort qu’on est

vî djône ome : vieux célibataire

p. 16

om’ri : homme ; souvent employé au pluriel ; souvent employé pour marquer la différence par rapport aux femmes.

compére : homme, « gars »

bancèle : fille (pas dans le sens de filiation)

djône fèye, crissôde : jeune fille

feume : femme

feum’ri : femme ; cf. om’ri

vîshe djône fèye : vieille célibataire

cuèmére : jeune fille ou femme ; plus fréquent que compére

crapôde : bonne amie, fiancée / jeune fille en général, dans le contexte des sorties

mêtrèsse : bonne amie, fiancée

galant : amoureux, bon ami, fiancé

hanter v.tr. indir. et v.intr. : courtiser

sè marier : se marier

marier v. tr. : épouser

sèpôser : v. tr. : (arch.) épouser

veuf : veuf

veufe : veuve

vwèsé, vwèsine : voisin, voisine (adj. et beaucoup plus souvent substantifs)

************************

no : nom

p’tit no : prénom

sorno : surnom

loumer : appeler (donner le nom)

sè loumer : s’appeler

sorloumer : surnommer què sorloumer

sè scrîre … : porter le nom de famille …

************************

manîre s.f. : manière

sè mani / sè quèmani: se comporter, se conduire ; « san.ye dè t' mani comme one dgin ! » « essaye de te conduire comme il faut »

manimint : tenue, comportement

manishmint : conduite turbulente

mèteure : maintien, façon de se tenir, de s’habiller

************************

gandé : caractère

umeûr : s.f. humeur

imeûr : umeûr mine ; « si umeûr candgéve tote » « sa mine changeait complètement »

************************

pinsé s.f. / pinse s.f. : pensée

pinser : penser

s’apinser : penser, en venir à la conclusion

p. 17

idé s.f. : idée ; « i m’a stitché one idé ol tièsse » « il m’est subitement venu une idée » ; « i djanse comme i li stitche ol tièsse » « il parle comme cela lui passe en tête »

tûser : penser, réfléchir

tûs’ner : rêvasser, muser

tûseûr : rêveur, lésineur

tûsè : tûs’rèsse id. féminin

roumyer : penser, réfléchir

spéculer : spéculer, réfléchir, calculer

sondger : penser, rêver

sondger à, sondger dè : penser à

rèssondger (à / dè) : penser de nouveau à

supôser : supposer

plan.n’ter : projeter, planifier

mémwère : mémoire

sè souvni : se souvenir ; part. passé : souvni sinon, dans toute la conjug.: racine = « sov » : « djè m’sové ; nos nos sovnans » « je me souviens, nous nous souvenons » ; conjug. comme « vèni »

sè r’souvni : se rappeler

souvnîr / sovnance s.f. : souvenir s.m.

rèssovnance s.f. : souvenir « qui revient »

sè rapinser : se rappeler / changer d’avis ; « i s’pout qu’i vinrèt à s’rapinsanye » ; 2 sens possibles : a) « il se peut qu’il se rappellera » b) « il changera peut être d’avis »

dètni : retenir (garder en mémoire)

roûvyer : oublier ; indic. prés. : « djè roûvèye, nos roûvyans » « j’oublie, nous oublions » ; imparf. : « djè roûvyéve » « j’oubliais » ; fut.s. : « djè roûvèyri » « j’oublierai »

roûvyadge s.m. : oubli

roûvyeûs(e) : oublieux, oublieuse adj. (mot rare)

roûvyisse : adj. (mot plus fréquent)

************************

rêson : raison

prover : prouver

proûve s.f. : preuve

èreûr s.f. : erreur

sè mari : se tromper ; imparf. « djè m’marihéve » ; passé s. : « djè m’mariha »

twèr s.m. : tort

************************

peûpe s.m. : peuple, foule

ban.ne s.f. : bande, groupe, foule ; « one ban.ne dès dgins » « une bande de gens »; troupeau de bêtes « i v’nînent à ban.ne » « ils venaient en bande »

rashlé s.f. : bande (de gens ou d’animaux)

poûlé s.m. / rahoûr s.m. : foule, cohue

lowé s.m. : peuple, le public

yède : troupe; « one yède dès dgins » : « une troupe de gens »

p. 18

trûlé s.f. : troupe nombreuse et en désordre

sè ratropler : se réunir en groupe

ratroplèmint s.m. : attroupement

************************

afé / afére : besoin (dans l’expression « avoir besoin ») en fin de phrase : toujours « afére » « je n'ai pas besoin de vous » « djè n’ê nin afé d’veus » « djè n’ê nin afére dè veus » « djè n’ n’ê gote afére » « je n’en ai pas du tout besoin »

mèsêshe : besoin (même sens que ci dessus) ; « djè n’ n’ê nin mèsêshe » « je n’en ai pas besoin »

************************

viquer : vivre

raviquer : revivre

vicoter : vivoter

vèye / viye s.f. : vie

vicanri s.f. : vie, subsistance ; « dj’ê dès lîves po tote mè vicanri » « j’ai des livres pour toute ma vie » ; moderne : « dj’ê dès lîves po to m’viquant »

soufri : souffrir

mouri : mourir ; conjug.: « djè moûre, nos morans » « je meurs, nous mourons » ; imp.: « i moréve » ; passé s.: « i mora » ; fut.s. : « i mour’rèt » ; part.passé : « mouri » !!! aux temps composés, se conjugue avec « aveûr »

mwèrt, mwète adj. : mort, morte

mwèrt : s.f. mort

moran.ye : « i èst à moran.ye » « il est à la mort »

************************

ûsdance : habitude, usage / bienséance s.f. « dè quine ûsdance èst çoula ? » « pour quel usage cela est il ? » « i n’a wê d’ûsdance avou lès dgins » « il n’a guère de bienséance envers les gens »

ûsadge s.m. : « i cnot tos lès ûsadges do manadge » « il connaît toutes les habitudes de la maison »

dûhance s.f. convenance (qualité de ce qui convient)

************************

poleûr v. : pouvoir

pouvwèr’ s.m. : pouvoir

voleûr v. : vouloir

volté s.f. : volonté

voultroûle adj. : plein de bonne volonté (se dit surtout d’enfants)

sohêter : souhaiter

sohêt s.m. : souhait

************************

sintimint : sentiment

in.mer : aimer

vèye voultî : être amoureux (littéralement : voir volontiers)

p. 19

ratchèmi adj. (après one saquî) : attaché (à quelqu’un)

hére : haïr conj.: « djè hé », « nos hèyans » part. passé « hèyu »

haï (néologisme) : haïr

hèyime s.f. : haine

************************

scrîre : écrire

lîre : lire

scriadge s.m. : action d’écrire

lète s.f. : lettre 1) de l’alphabet 2) missive

piquè s.m. : point d’écriture ; point imprimé ou brodé sur une étoffe

min s.f. : (sens dérivé) écriture « i a one bèle min »

djanser : parler « i djansèt tos onc avan 1’ôte » « ils parlent tous en même temps »

djansan.ye : conversation « vos èstoz à djansan.ye” « c’est à vous de parler » « sè dj’vé à djansan.ye avou lu, djè li dîri ... » « si j’ai l’occasion de lui parler, je lui dirai... »

adjanser v.tr.dir. : adresser la parole à

radjanser : v. tr. dir adresser de nouveau la parole à

adjansant : adj. qui aime parler ; affable

quèdjanser : v. tr. dir. : décauser

sè fordjanser : dire un message erroné

sè mèsdjanser : commettre une erreur de langage

spèli : épeler

atwer : tutoyer « dj’atwon, nos atwans »

sè têre : se taire indic. pr.: « djè m’tê, nos nos têhans » fut. s.: « djè m’têri » imp.: « djè m’têhéve » part.p.: « tê »

dîre : dire ; indic. pr.: « djè dis , tè dis, què dis? » « je dis, tu dis, que dis tu? » « nos d’hans, vos d’héz, is d’hèt » « nous disons, vous dites, ils disent » ; imparf.: « djè d’héve » ; fut.s.: « djè dîri » ; passé s.: 1ère forme : « dès, dès, dèt, dèrîs, dèrîz, dèront », 2ème forme : « d’ha, d’has, d’ha, d’hîs, d’hîz, d’hont » « i gn’a nin à dîre » « il n’y a pas à dire » « i m’fant dîre » « je dois dire »

sè mèsdîre : dire un message erroné

adîre v. infinitif : dans l’expression unique « sè lèy adîre » se laisser convaincre, corriger

rèsponde : répondre

rèsponse : réponse

raconter : raconter

conter : raconter

conte s.m. : ce qui est raconté « dès sots contes »

racontroûle s.f. : une histoire, une chose qu’on raconte

novèle : nouvelle (info.)

mèssadge s.m. : message, communication

istwère s.f. : histoire

rimê s.m. : anecdote, mot pour rire

arimé s.m. : texte en vers

spot : dicton, proverbe, formule de langage

houquer : appeler « djè houque »

p. 20

rahouquer : appeler de nouveau ; rappeler

ratchafter : raconter avec indiscrétion ; clabauder

racsègner : renseigner

acsègnance s.f. : renseignement

forbate : prétendre avec détermination

dèspliquer : expliquer

anoncer : annoncer ; dénoncer

ranoncer : annoncer de nouveau ; dénoncer de nouveau

panrler s.m. : le parler

panrlemint : le parler ; élocution ; langage

complumint : compliment ; salutation « vos froz mès complumints à ... » « vous remettrez mon bonjour à... »

oye / ôre : entendre

ètinde : entendre, surtout dans les sens dérivés. Au sens premier, on emploie généralement le terme ci dessus. « ètinde rêson » : entendre raison ; « ètinde djeû » : accepter la plaisanterie ; « s’ètinde èssone » : s’entendre (être en bons termes)

sè pourçûre : s’apercevoir ; « djè m’pourçû, nos nos porcèvans » ; part.pas.: « pourçû »

sè rapourçûre : s’apercevoir de nouveau

sè rabêti : remarquer, se rendre compte « djè m’ê rabêti à timps què dj’èsteûs foû vôye » « j’ai remarqué tôt assez que j’avais perdu le chemin »

apicer : (sens fig.) comprendre, saisir le sens

cuènoshe : connaître conjug.: « djè cno » je connais ; « nos cnoshans » nous connaissons ; !! « djè l’ cuèno » (euphonie) je le connais ; imp.: « djè cnoshéve » ; part. passé: « cnoshu »

rècnoshe : reconnaître,

dèscuènoshe / mèscuènoshe : méconnaître / ne pas reconnaître ; « dj’ê bé vèyu què vos m'dèscuènoshîs » « j'ai bien vu que vous ne me reconnaissiez pas »

creûre : croire ; conjug.: prés.: « djè creû, nos creuyans » ; fut.s.: « djè creûri » ; part. passé: « creuyu »

sè figurer : se figurer, supposer, imaginer

doter : douter ; « djè m’dote què... » « je veux bien croire que ... » ; « djè m’è dote (bé) » « je m’en doute (bien) »

adviner : deviner

djanrgoner : parler de façon incompréhensible ; « i djanrgone por lu » il parle, et il n’y a que lui qui se comprend

djanrgon : langage incompréhensible

raboser : dire des choses inintelligibles

chprinshler : parler une langue inconnue ; étymologie : allemand « sprechen » parler

tribôriyoum’ / trifôriyoum’ : brouillamini, galimatias

barboter : murmurer, parler entre les dents ; parler beaucoup sans beaucoup de sens

barbotadge : action de murmurer

p. 21

baraqwé / baraqwin : baragouin, charabia

ramadger : babiller

ramadge : babil ; (sens fig.) balivernes

tchushtèner : chuchoter

grim’soner : murmurer ; critiquer

manlètindanvmint : adv. de façon inintelligible

crîre : crier « djè cri, nos criyans » ; part. passé: « cri »

djoupi : exulter, crier joyeusement (se dit surtout des enfants)

bwincler : pousser un cri subit, étranglé ; beugler (animaux)

bwincla; s.m. : cri subit, court, étranglé ; « taper on bwincla » jeter un cri subit

brêvi : crier, brailler

brêre : crier, pleurer (se dit des enfants et des animaux)

brêyanr s.m.; brèyande s.f. : personne qui crie beaucoup, qui pleure beaucoup

brèyeûr s.m.; brêrèsse s.f. : idem (synonyme rare)

hoûler : hurler, pleurer très fortement

ravander / blawter / ratotler : parler beaucoup et sans beaucoup de sens « tè ratotèle »

ravandeûr / ratotleûr s.m.; ratotèlrèsse s.f. : personne qui parle beaucoup sans beaucoup de sens

ravandadge s.m. / ram’tatam’ s.m. : discours long et sans beaucoup de sens

ratata s.f. : femme qui parle fort et beaucoup ; discours ennuyeux

tchafter : parler (se dit de femme bavarde et indiscrète)

tchafète : s.f. femme bavarde et indiscrète

bliwète s.f. : personne (H/F) bavarde et indiscrète

tarata s.f. : femme bavarde

roudyon s.m. : personne bavarde / hurluberlu

barboteûr, barbotrèsse : personne indiscrète ; personne qui parle souvent de choses sans importance

tantalôye / tantine : s.f. : mignard(e)

pipser, pîpster, mouti : parler en cachette

************************

(sè) vanter : (se) vanter

préher v.tr. : priser, vanter

vantard / vêlard : vantard

vantri s.f. : vantardise

hale gueûye, grande gueûye, hale trô : (familièrement) vantard

han.ner v.intr. : paraître important

rand’ler v.intr. : se vanter

rand’leûr, randèlrèsse : vantard(e)

p. 22

blagner v.intr. : se faire valoir, se faire passer pour un riche

brandiner v.intr. : faire le fanfaron avec beaucoup de gestes

craque s.f. : exagération, vantardise mensongère

************************

fîr(e) adj. : fièr(e), orgueilleux(se)

fîrté : s.f. fierté, orgueil

pwèrter hôt : expression v.intr. être orgueilleux

grandiveûs(e) : hautain(e), orgueilleux(se)

glôriyeûs(e) : vaniteux(se)

formalisé : prétentieux(se) ; rusé(e)

mabèle s.f. : (terme ironique) femme prétentieuse

************************

fére lès cwansses : faire semblant

fére lès cwansses dè ré : faire comme si de rien n’était

veûre s.f. : vérité « dèhéz m’ lè veûre » « dites moi la vérité »

franc, franque adj. : franc, franche

sè fiyer (sor, à, an, atôr, etc.) : avoir confiance en ; « djè pou m’fiyer sor lu » « je peux avoir confiance en lui »

afiyance s.f. : confiance ; « djè n’ê noune afiyance sor lu » « je n’ai aucune confiance en lui »

rèyél(e) : loyal, honnête

rèyélmint adv. : loyalement, honnêtement

sè dèblocner / sè dèbotner : se confier, raconter ses peines et ses soucis

sècrèt : secret

************************

minti : mentir ; « djè minti, nos mintishans »

minteûr s.m.; mintrèsse s.f. : menteur, menteuse

minte s.f. : mensonge

bôde s.f. : petit mensonge sans gravité

bleûse s.f. : bourde, fantaisie ; « conter dès bleûses » « raconter des bourdes »

sè mandginer : supposer

mandginer (verbe non réfléchi) : maugréer

dotance s.f. : soupçon

sè mèfyer / sè mèsfyer / sè dèmèfyer / sè dèmèsfyer : se méfier

djanz’mint : s.m. rumeur

tape foû loc. s.m. : cancan

dèlaquer : calomnier

djonde : tromper ; « i a stu djondu » « il a été trompé »

sinte : tromper ; « i s’a fêt sinte » « il a été trompé » ; « on l’a sintu » « on l’a trompé »

fanstiner : tromper par paroles doucereuses

midoûle adj. : doucereux (se)

fanssèt(e) : s.m./f. : personne fausse

fanstineûr s.m., fanstin’rèsse s.f. : personne hypocrite

p. 23

fanstri s.f. / fanstin’ri s.f : hypocrisie

rusé adj. : rusé(e)

rusémint adv. : avec ruse

trayi : trahir

trête : traître

stronler : exploiter financièrement quelqu’un

************************

dèmander : demander

holer : insister, pousser quelqu’un à faire quelque chose, notamment à accorder quelque chose

pîler : demander avec insistance

héri : solliciter

talvater : supplier, insister

prétinde : exiger

pèrmète : permettre / promettre ; Spot: « pèrmète c’èst dète » « chose promise, chose due »

plachter : flatter

placter / raplacter : se faire bien voir pour se réconcilier ; « i vét raplacter antô d’mi » « il essaye de se faire bien voir de moi »

placteûr, plactrèsse : flatteur, flatteuse

plactri s.f. : flatterie

mousse-o-cou (famil.) : flatteur

blanque pansse loc.s.f. / blanc vinte loc.s.m. : hypocrite, mouchard, «lèche bottes»

rapanrler (one saquî) v.tr. / raflater (one saquî) v.tr. : excuser, défendre, protéger (quelqu’un)

simagrawe : simagrée

sécwinces s.f.pl. : façons, embarras, simagrées ; « nè v’néz nin fére vos sécwinces antô d’mi » « ne venez pas faire de vos façons près de moi »

************************

manva adj.m., manle adj.f. : fâché(e)

mècontin adj.m., mècontin.ne f. : mécontent(e), fâché(e)

mancontin adj.m., mancontin.ne f. : mécontent(e), insatisfait(e)

vilin, vilin.ne : fâché(e)

s’èmanvrer / s’èmonter : se fâcher, s'irriter

s’èshandi (sens fig.) : s’exciter, s’énerver

bôser (sens fig.) s’irriter ; « i bôse comme one sope an lècê »

advèrti : avertir

admoner : avertir / corriger (un enfant)

admonition / raplique : avertissement

pûni : punir

pûnition / rètôr : punition

p. 24

mandi : maudire conjug.: prés.:« djè mandi, nos mandishans » ; fut.s.: « djè mandîri » ; imp.: « djè mandishéve » ; part. passé : « mandi »

tchampi : contrarier

************************

mangriyer / roûquiner / roum’ler / pantrifyer / mandginer : bougonner, maugréer

sè mandginer : supposer

roûcanrd : s.m.; roûcande s.f. H/F : qui gronde toujours

roûquineûr s.m.; roûquin’rèsse s.f. : idem, mais à un degré moindre

roum’leûr s.m.; roumèlrèsse s.f. : grognon, grognonne

groûler / racanrer : gronder

grom’ler : grommeler

triquiter : critiquer

timpèster / fèrminer : fulminer

shaler s’geûye, shaler s’trô : vociférer

rastraboter / rabawer : rabrouer

spadroner : gourmander, maltraiter

rabiyer : injurier, décauser

blanmer : blâmer ; Spot : « lè preumî martchand qui a blanmé s’martchandîshe a stu pindu » ; « le premier marchand qui a blâmé sa marchandise a été pendu »

sè r’vèy : se corriger, se convertir

man’cer : menacer

manace : menace

man’swi : citer en justice, dénoncer à la police

strôfer : punir (par la police, la justice) Etym.: all. « Strafen » punir

racuser : dénoncer

racuse cou loc. s.m. / racuse potè loc. s.m. / racusète s.f.: dénonciateur, dénonciatrice

raclaboter / raclapter : dénoncer, divulguer un secret

************************

broder / pouti : bouder

djaler v.intr. impers. (sens fig.) exister de la jalousie « i djale inte leûs deûs’ » « il y a de la jalousie entre eux deux » (se dit à propos de petits enfants, et aussi de jeunes chiens)

djaloser : jalouser

djalou, djalousse : jaloux, jalouse

inviyer : envier

inviye : envie

p. 25

inviyeûs(e) : envieux(se)

aveûr dès mans d’pansse : (sens fig.) être envieux(se)

************************

ragrètant(e) / èfrèné / tirant(e) : avide, âpre au gain

pouyeûs(e) : avare

wère, wète / vèr, vète (Robertville) : avare

************************

dèmantché : très énervé « i s’a d’mantché »

brîshe s.f. / foucse s.f. : accès de colère subit, lubie « i li a pris one brîshe » « il a eu une lubie »

èbrôlé adj. : renfrogné(e)

wîvreûs(e) adj. : de mauvaise humeur, susceptible

manpêné adj. : grossier, grossière

subitin; subitin.ne / viteûs(e) / hèteûs(e) : vif,(vive), emporté(e), colérique

hèyanve : désagréable, exigeant(e)

fayé : grincheux(se), pleurnicheur(se)

************************

djurer : jurer

sacramèn’ter : jurer, blasphémer

dèbièsler : lancer des injures graves, spécialement des noms d’animaux

macté / tièstou / tièslou : têtu(e)

vîreûs(e) : têtu(e), capricieux, capricieuse

copète / bossè s.m.: entêtement s.f.

s’ècatiner : s’entêter

************************

souvrin, souvrin.ne : autoritaire

spadron’rèsse s.f. : femme autoritaire

stric : strict(e), sévère

sévère : sévère

rud’ : rude

rudeûr / rudèsse : rudesse

rigueûr : rigueur / violence

cuèmander : commander

shoûter : obéir, écouter

ècoute : obéissance

p. 26

wèseûr : oser / avoir la permission ; conjug.: « djè wès, nos wèsans » ; part. passé: « wèsu » ; « wèsreûs-s’ potcher èn’ alvalé ? » « oserais-tu sauter en bas ? » ; « wès-djè co d’ mani on pô ? » « puis-je encore rester un peu ? »

************************

rèssinti : ressentir

sensipe : sensible

tac s.m. : tact

mouvi v.intr. : s’émouvoir

mouwer v.intr. : s’émouvoir, changer de couleur

rètanti v. tr. : mettre en émoi

************************

tchapoter : taquiner, agacer

èfower : exciter

hèsser : exciter (quelqu’un ou un chien) contre quelqu’un

fére assouti / fére aradger : ennuyer, embêter, agacer

èsse assouti après... : avoir fort envie de...

bisquer : être dépité

sè dèspiter : se disputer

dèspiteûr, dèspitrèsse : disputeur(se)

dèspite : dispute

handèle s.f. : dispute

bisbis’ s.m. : discorde, différend

tchicaner : chicaner, chercher noise

tchicane / tchipote : noise ; « i li cwîre tchipote » « il lui cherche noise »

paye (sens fig.) : donner une bonne réplique

rètrêti : traiter en retour

blan.me, blâme / blan.madge : déshonneur

ofinsser : offenser

ofinsse : offense

racmôder : (sens fig.) réparer une offense

raminder one saquî v. tr. direct : réparer une offense envers quelqu’ un

sè vindger : se venger

vindgince : vengeance

raveûr one saquî : se venger de quelqu’ un ; « djè t’ rari » « je me vengerai de toi »

talmasher : manigancer, (mal) agir de connivence

vinqui : vaincre

mêstri : maîtriser

dèmeuri mêsse : rester le plus fort, emporter la victoire finale

sè bin’ler (cont’) : se révolter (contre)

sè soumète : se soumettre

sè lèy dju : se désister, cesser de discuter

rancune : rancune

p. 27

rancuneûs(e) : rancunier(e)

************************

sogne : peur ; « aveûr sogne » « avoir peur »

crinde : craindre ; emploi presque exclusivement à la 1re personne sing. de l’indic. présent ; « djè crins què... » « j’ai peur que... » ; « djè crins » « j’en ai bien peur »

powe s.f. (archaïque) : peur

dèfranqui (one saquî) v.tr.direct : faire perdre le courage (à quelqu’un)

(s’) èsbarer : (s’) effrayer

èsbarûle adj. : qui s’effraye vite

èwèrer : effrayer (plus fort que « èsbarer »)

èwèrûle adj. : très craintif

èwèrant : effrayant

èhisder : effrayer

èbusti : embrouiller, faire perdre la contenance

couyon s.m. : poltron

sè rèssêsi : s’effrayer de nouveau

rèssêsishmint : saisissement

sè raveûr : retrouver ses esprits

transe : grande angoisse

èstoumaquer : stupéfier ; emploi presque uniquement à l’ infin. et au part. p.

coradge s.m. : courage

coradgeûs(e) : courageux(se)

rafranqui : rendre du courage

valyant(e) (termes rares) : vaillant(e)

valyance : vaillance

valyamint : vaillamment

************************

honte : honte

honteûs(e) : honteux(se)

camu : honteux(se), confus(e)

rodgi : rougir

************************

dginti, dgintive : gentil(le) ; qui travaille bien ou beaucoup

binamé : aimable

doumyèsse : doux, douce , paisible, apprivoisé(e)

bonté s.f. : bonté, plaisir, satisfaction

bontyanve : bon(ne), gentil(le)

coûr : « i n’a nin l’coûr da sîne » : il est généreux »

nôbe : noble (au sens moral), généreux

sièrvûle : serviable

************************

oninte : honnête, correct(e) ; 2 formes au pluriel : « dès onintès dgins » ou « dès onintrès dgins » « des gens honnêtes »

onintité : honnêteté

raboni / racueûshter : calmer, apaiser

p. 28

sè raclasser : s’apaiser

rastu : calme, réfléchi(e)

ranimer : rendre de l’ entrain

ranimant : qui rend de l’entrain

(sè) rabèli (se) : rasséréner ; « i s’rabèli on pôc » « il se calme un peu »

rabèli : calmer une situation, un conflit ; « sè dj’n’oushe nin rabèli atôr, is s’arînent dèspité » « si je n’avais pas calmé la situation, ils se seraient disputés »

rabèlishadge / rabèlishanye : action de calmer une situation s.m.

rapêshter : calmer, consoler

sè racwiter (avou one saquî) : régler des comptes d’argent (avec quelqu’un)

rèscompinser : récompenser

rèscompinse : récompense

************************

mètchansté s.f. : méchanceté

mètchant(e) : méchant(e)

pèmanrd s.m., pèmande s.f. : H/F méchant(e), effronté(e)

mèstôrner : « mal tourner »

mantôrné / manpêné / manstaplé : grossier, grossière

greussîre : grossier, grossière

afronté : effronté(e)

************************

viquant(e) / spitant(e) / gadrou : éveillé(e), gai(e) ; « one sèpitante djône fèye » « une jeune fille éveillée, gaie »

viquantmint : alertement, joyeusement

rèveûyer : égayer

rèveûyé adj. et s.m./f. : éveillé(e), gai(e)

sorlèvé s.m. : personne comique, pleine d’entrain, joyeux drille

naganrd, s.m., nagande s.f. : espiègle

************************

djôye s.f. : joie

djoyeûs(e) : joyeux(se)

boneûr : bonheur

ûreûs(e) / awireûs(e) : heureux(se)

plêsîr : plaisir

contin, contin.ne : content(e)

êshe (attribut) : content(e) « djè so bé êshe » « je suis bien content »

êshe s.f. : aise « djè so à mi êshe » « je suis à l’aise »

************************

rîre : rire ; « rîre comme on boussou, rîre d’tot s’visadge, sè rîre malande, sè rîre tot’ èvôye » ; expressions qui signifient toutes « rire très fort »

riya s.m. : rire

p. 29

riz’lè s.m. : sourire

fan riz’lè : rire jaune

riyeûr, rîrèsse : H/F qui rit (beaucoup)

shashler : rire aux éclats

shasha s.m. / shashla s.m. : éclat de rire

shashlé s.f. : éclat de rire plus long que ci-dessus

shign’ter : rire sous cape, se moquer

riyote s.f. / riyotri s.f. : plaisanterie

lawer : se moquer sans blesser

lawe s.f. / picé s.f. : moquerie non blessante

laweûr, law’rèsse : moqueur sympathique

divinrti / dissiper / distrêre : divertir

************************

sôrt s.m. : sort ; attention:

sôrt s.f. : sorte

chance : chance

manlchance / guigne s.f. / guignon s.m. : malchance

blaffe s.f. : infortune

hasanrd s .m : hasard

asi-s’atoume loc. s.m. / toumance s.f. : hasard « s’on si-s’atoume qu’on m’vènashe houquer, vos diroz… » « si par hasard on venait m’appeler, vous direz... »

bé d’atoumé : bien échu

risse s.m. : risque, péril, hasard ; « c’ès’t’ on risse » « c’est un hasard » ; « i n’a nou risse » « il ne peut mal » ; « djans-è so tot risse » « partons pour éviter tout risque »

rèyussite : réussite

rèyussi / biyter : réussir

ratoumer : avoir bien réussi

adércer : réussir, toucher au but

(sè) plinde : (se) plaindre conj.: « djè plinds , nos plindans »

pleurer : pleurer conjug.: prés.: « djè pleûre, nos pleurans » ; imp.: « djè pleuréve, nos pleurîs » ; fut.: « djè pleûr’ri, nos pleûr’rans ».« Pleurer comme one Madlêne », « sè pleurer lès ûs foû dol tièsse », « sè pleurer tot èvôye » : trois expressions signifiant « pleurer très fort »

p. 30

pleurand(e) s.m./f. : pleurnicheur, pleurnicheuse

rapleurer : revenir en pleurant

dèspleuré : éploré(e)

djèter : jeter ; RARE, dans quelques expres., comme « djèter one lan.me » « jeter une larme »

tchoûler : pleurer « à haute voix » (brailler ?)

tchoûlanrd s.m., tchoûlande s.f. : H/F qui pleure souvent

pîlanrd s.m., : H. qui se plaint toujours

sè rpinti : se repentir

manleûr : malheur

manlureûs(e) : malheureux(se)

dèmèrlé : privé(e) de mère, désolé(e), négligé(e)

trisse / pèneûs(e) : triste

sè n’n’è fére : avoir du souci, de la peine à propos de quelque chose

èn’ aveûr pèsant : souffrir beaucoup moralement

pône : peine

pônishmint : action de peiner

pôni : peiner

soufri : souffrir ; conjug.: « djè soufère, nos sofrans »

pati : pâtir

traca : tracas

miscote : misère, chagrin, souci

duspi : dépit, chagrin, peine

sè quèmangriyer : se morfondre, se plaindre, se faire des soucis

sè dèlanrmèn’ter : se lamenter

dgèmi : gémir

dgèmishadge s. m. / dgèmishan.ye s.f. : gémissement

sè d’louhi : se décourager, désespérer

dèloushe s.f. : grande tristesse, désespoir

dèloushi : désespéré(e), accablé(e) , éploré(e)

dèlouhishant : désespérant

vèné s.m. : poison (au sens moral)

************************

sè mèrvèyer +/- « cela étonnerait » ; semble s’employer uniquement réfléchi sur la 1re personne (?) « djè m’ mèrvèye s’i n’vét nin » « cela m’étonnerait qu’ il ne vienne pas » ou « je suppose qu’il viendra » ; « djè m’mèrvèye s’i vét co » « cela m’étonnerait qu’il vienne encore »

sè manmèrvèyer : s’ étonner

man.mèrvèye : étonnement (employé avec v. "être", comme dans l’ex. cè n’ sèreût gote man.mèrvèye qu’i nîvreût û dol neût » « ce ne serait pas du tout (un sujet d’) étonnement s’il neigeait cette nuit »)

sè louquer landge : s’ étonner (loc. fréquente pour exprimer ce terme). Signifie littéralement « se regarder large »

pacyince : patience

pacyinter : patienter

èdurer : endurer

p. 31

supwèrter : supporter

tinciveûs(e) : impatient(e)

hansse : hâte

aveûr hansse : avoir hâte, échapper de justesse à un danger

djower hansse : mettre en danger

lanwi : attendre avec impatience, languir

************************

curyeûs(e) : curieux(se) / singulier(e) , surprenant(e)

lûtcher : lorgner, regarder du coin de l’oeil, épier

ralûtcher v.tr. : examiner à plusieurs reprises, subrepticement

lûtchèt(e) s.m./f. : H/F qui se cache pour épier

lûtcheûr, lûtchrèsse : H/F qui épie

wêtroûle s.m./f. : H/F qui se cache pour épier

ralûgner : regarder de nouveau du coin de l’oeil

bracner : fureter

bracneûr, braquèn’rèsse : H/F qui furète

************************

wèdger : parier

wèdgeure s.f. : pari

************************

poûri, naw : paresseux(se)

pourtène s.f. : paresse

************************

côssyer : conseiller

dècôssyer : déconseiller

prover : prouver

forbate : soutenir, prétendre

diférer : disconvenir ; « djè n’n’è difère nin » « je n’ en disconviens pas »

plêti : discuter, contredire

noye : nier ; « djè nôye, nos noyans »

rènoye : renier

sè mari : se tromper ; « djè m’mari, nos nos marishans »

èreûr : erreur

rètalmasher : (avou) faire des affaires, être de connivence (avec)

cueure : cure dans l’expression unique: « èn’n’ aveûr dè cueure, èn’n’ aveûr bé d’cueure » « en avoir cure »

cueûre : gréer (en bien ou en mal) ; « djè li cueû » « je lui grée » (en bien), ou « c’est bien fait pour lui » ; « cueuéz mè l’ » « gréez-le-moi » (ce verbe est d’un usage plus courant que l’ équivalent français)

mèscueûre : ne pas gréer, refuser ; « is n’ sè mèscueuyèt ré » « ils ne se refusent rien »

************************

hanbiter : fréquenter

tèmon s.m. : témoin

tèmwagner : témoigner

sêrimint s.m. : serment

p. 32

assêriminter : assermenter

************************

taque s.f. : poignée de main

fièsti : caresser

banher : (arch.) donner un baiser

banhe s.f. : (arch.) baiser

rabètcher : donner un baiser (à)

sè rabètcher : s’embrasser

bètche s.m. : baiser

rabrèsser : embrasser (au sens premier surtout)

tchoufter : embrasser, baisoter

ratchoufter : baisoter à plusieurs reprises

(sè) ralètcher : (familier) (s’) embrasser

************************

rôsiner : rester tard debout sans occupation précise, ne pouvoir se décider d’aller dormir

trèm’ler : jouer gros jeu, jouer passionnément, prolonger les sorties

trèm’leûr : joueur passionné ; celui qui sort (très) tard. « dj’ô bé què dè m’djône timps, cès d’Ôvîfat èstînent cuènoshus po-z-èsse dès trèm’leûrs ! (èt avou tot çoula, on’ n’èsteût co fîrs...) »

chnicter / halcoter / balsiner : traîner,flaner ; hésiter

balsineûr, balsin’rèsse : H/F lent(e), indécis(e)

tchicter : hésiter, chipoter ; critiquer

wilander : chercher l’aventure

wilandeûr, wilandrèsse : aventurier(e) ; H/F qui change souvent de domicile

baligander : vagabonder

baligand : vagabond

coreûr, côr’rèsse H/F : qui « court les chemins » (généralement dans un sens négatif)

banbocher : dépenser beaucoup dans les cafés

bousiner : fréquenter les bordels

************************

wèrashe adj. : sauvage, rude

ècôrci adj. + s.m. : sauvage, brusque

roubyèsse adj. + s.m. : sauvage, brusque

roufé s.m. : sauvageon ; terme de câlinerie pour enfant

roufe-tot-dju / roushe-tot-dju loc. s.m. homme sauvage, brusque

roushale s.f. : femme brusque, maladroite

************************

dandgîr : danger ; besoin, dans l’expression : « èsse » « vèni » etc. « è dandgîr »

p. 33

mèsêshe : besoin « djè n’n’ê mèsêshe » « j’en ai besoin » ; ! ! ! « dj’ê mèsêshe » (sans complément) « je dois aller aux toilettes »

piquè s.m. : chiquenaude

taper : lancer un coup, frapper

tape s.f. : coup

tchafler : lancer rudement (une gifle, un coup) ; « djè tchafèle »

tchaflé s.f. : gifle

chwèsse s.f. : gifle

m’al gueûye / m’al dgêve s.f. : gifle Etym.: main à l' ...

plaquer one an visadge (sous-entendu : main) : gifler

pètanrder : gifler, frapper

pèter : frapper

maquer : frapper

bafe s.f. / roufe / pèté : gifle / malheur / coup mortel

daye : coup très grave ou mortel

cô : coup

cô d’pougne : coup de poing

sè qu’pougner : s’ empoigner, se battre

bardasher : frapper à coups redoublés, à tort et à travers

dèbate : se débattre « djè dèbatéve conte tote one ban.ne » « je me débattais contre toute une bande »

sè say avou one saquî : se mesurer à quelqu’un

rètchafter : lancer en retour (une gifle, une riposte, etc.)

sè racrèster : relever la tête de façon arrogante et combative

dèratcher : couvrir de crachats

blimer / clopter / roufler / droum’ter / saler / losher / spadronner / mète lès mains sol cwèr à / span.mer / péner / taner / ploter : tricter: « rouer de coups », « rosser »

saler : signifie également frotter de la neige sur la tête et dans la figure de quelqu’un

loshande s.f. rouflé s.f.

loshé s.f. / roushlande s.f. / rossande s.f. / roushlé s.f. / rossé s.f. / salé s.f. / rouflande s.f. / trimpe s.f. : volée de coups

p. 34

rossanrd s.m. / spadroneûr s.m.: batailleur

sè fére rastrinde : se faire "coffrer", se faire tuer (accident, etc.)

pèri : périr

twer : tuer ; conj. : prés.: « djè tou, nos twans » ; fut.s.: « djè toûri » ; imparf.: « djè twéve » ; part. passé: « twé » « i s’a twé » « il s’est tué » (accident) ; « i s’a pris l’vèye, i s’a mètu à fé » « il s’est suicidé »

moudri : tuer

moudrêre s.m. : meurtrier ; homme très violent

dèscapoter : tuer

stronler : étrangler

pîrsher : lapider

talent : talent

capanve : capable

malé, maline : intelligent(e)

syince : science

sûti, sûtive : avisé(e), intelligent(e) ; rusé(e)

sûtisté s.f. : intelligence ; ruse

sûtimint : avec nargue

bé sègné : bien avisé(e)

sériyeûs(e) : sérieux(se)

sogneûs(e) : soigneux(se)

assèné : sérieux(se), raisonnable

assène s.f. : adresse, savoir-faire

byèsse adj. + s.f. : adj.: peu intelligent(e), peu avisé(e) ; s.f.: personne qui a ces défauts. « byèsse, lêde byèsse, manssî byèsse, etc. » : insultes fréquentes.

byèstîshe s.f. / byèstri s.f. : bêtise, faute, erreur

loûr, loûde adj. : dépourvu(e) d’esprit, sans manières

èhèré adj. : étourdi(e)

ècwèdlé adj. : embarrassé(e), gauche (insulte)

lwègne adj. : mal avisé(e)

bandèt s.m. : (sens fig.) personne peu intelligente

èstèné adj. + s.m./f. : nigaud, imbécile

banbinr s.m. : niais

bûsè s.m. : imbécile

roushé adj. : écervelé(e)

doûrishe / doûrlishe adj. : sot(te), imbécile

maqué adj. : toqué(e)

poupanr s.m. (si attribué à adultes) : naïf, dadais

èwèré adj. + s.m. : imbécile (injure)

stanré adj. : égaré(e) « i louquéve tot stanré »

bèrli-bèrloque s.m. : hurluberlu

p. 35

sins’ s.m. : sens, raison ; !!! sin sens géométrique ; « çoula n’a nou sins’ » « cela n’a pas de sens » ; « i n’a nin co l’sins’ » « il n’a pas encore l’intelligence développée » (en parlant d’ un enfant) ; « i n’a nin anvou l’sins’ d’li rèsponde » « il n’a pas eu l’intelligence de lui (bien) répondre »

pô d’sins’ loc.s.m./f. : personne irréfléchie, dépourvue de bon sens

sot, sote adj. + s.m./f. : sot, sotte ; « i m’prind p’on sot » « il me prend pour un sot, il se moque de moi » ; terme très fréquent dans les insultes: « sot vê, sotte byèsse, etc. »

sotri s.f. / sotin’ri s.f. : sottise

sot’mint adv. : sottement

sotinasse adj. : folâtre

sot m'coye / sot mècoyon / sot m'vé loc.s.m., sote mèvé loc.s.f. : sot(te), imbécile (insulte)

mèganrde s.f. : bêtise, erreur

ni rime ni rame : pas de sens ; « çoula n’a ni rime ni rame »

rafanci v.intr. : retomber en enfance (sénilité)

**********************

toutèle s.f. / toutou s.f. : jeune fille folâtre, à manières sentimentales exagérées

can.ye s.f. (sens fig.) : « pimbêche »

mam’zulète : s.f. adolescente voulant paraître plus âgée, pimbêche

shayète adj. f. : état de jeune fille nubile

bisaw / sote balou : injure à jeune fille

p. 36

madrombèle s.f. : femme de mœurs légères ; femme bavarde

lèshe s.f. : sens premier : chienne ; sens fig. : fille publique (injure grave)

putin s.m. : homme libertin

putin.ne s.f. : femme libertine ; putain

**********************

galyanrd : gaillard

mon-ami : individu (souvent sens négatif) ; « on lêd mon-ami »

hanèsse s.m. : « un fameux numéro » Etym. : allemand « Hannes », diminutif de « Johannes » (Jean)

sudjèt : individu de mauvaise conduite

shitè s.m. : garçon entre deux âges qui veut paraître plus grand, ou exercer une activité au-dessus de ses capacités

randale s.f. : enfant remuant

fotè s.m. : gamin : terme de câlinerie pour un enfant, mais terme méprisant si adressé à un jeune homme

rawète s.f. : terme de cajolerie pour enfant

rapayon s.m. : terme de cajolerie pour enfant

tôtî-malète / trôtî-malète : benêt, naïf ; terme de cajolerie pour enfant

hawrê s.m. : blanc-bec ; plus souvent : « djône hawrê, sot hawrê »

blanc-bètche s.m. : blanc-bec

turlupé s.m. : mauvais garnement

pyèle s.m./f. : enfant insupportable (garçon ou fille)

***********************

mousse-o-foûr s.m. : misanthrope

èpronté adj. : peu sociable

sot Mètchî : niais (insulte)

sot Mathî : insulte pas trop sérieuse

Tchan-Nûsse : insulte pas trop sérieuse ; Etym.: « Jean » + « nûs’ » (« rien » en patois all.)

maculanr s.m. : un original ; « sot maculanr »

agayon s.m. : un original

***********************

rapaye s.f. : canaille

rapay’ri s.f. : canaille ; canaillerie

baraquî, baraqu’rèsse s.m./f. : H/F qui habite une maison délabrée ou une roulotte (insulte méprisante)

èt’plansse s.f. : bon-à-rien, personnage gênant

pèle-mès-peûs s.m. : idem

cûr « i n’a ré d’ bon inte cûr èt tchanr » « il n’ a que de mauvaises idées, de la méchanceté »

vanré s.m. / pindanrd s.m. / ré n’vant s.m. / harote s.f. / halcotî s..m. : vaurien

blanc-mayê s.m. : injure

lêd meûbe s.m. : sale individu (injure)

noulu s.m. : personne sans valeur, de sale caractère

p. 37

***********************

pôpulace s.f. / nanssyon : populace

***********************

tîshe s.f. : femme habitant ou provenant de la région germanophone

bordjeûs(e) s.m. : citadin ; membre de la classe bourgeoise

djwi s.m. : juif ; terme méprisant : celui qui est malhonnête en commerce

ètrandgîr(e) adj. + s.m./f. : étranger(e)

hôte volé loc.s.f. : classe sociale aisée

nôblèsse s.f. : noblesse ; (par ironie) mendiants, gens du voyage

p. 38

PRENOMS

Anan : Anne

Andrî (arch.) : André

Antône (vieux) : Antoine; « Sint-z-Antône » : ermitage à Bévercé

Antwène (moderne) : Antoine

Amèlie, Mèlie : Amélie

Banbe : Barbe

Biètmé (arch.) : Barthélémy

Cathrine, Cathrène : Catherine

Dgèlisse (arch.), Dgîle : Gilles

Djèhan (arch.) : Jean

Tchan : Jean, comme premier terme dans les prénoms composés ; ex. : « Tchan-Djôsèf, Tchan-Linanrd »

Dgèryôn : Géréon

Dgènèvîve (arch.) : Geneviève

Djanque : Jacques

Djancob : Jacob

Dgètrou (arch.) : Gertrude

Djôsèf : Joseph ; apparaît surtout à partir du 18e siècle ; toujours second dans les prénoms composés

Djôsèfine : Joséphine ; Fifine : diminutif fréquent

Elôye : Eloi

Fluppe (arch.) : Philippe

Françwè : François

Garite : Marguerite

Grigwère : Grégoire

Houbin.r : Hubert

Lèyon : Léon

Lèyonie : Léonie

Lèyôpôl : Léopold

Linanr : Léonard

Mètchî (arch.), Michél : Michel

Marèye (arch.), Marie : Marie

Mayane : Marianne

Madjène (arch.), Marèye-Djène : Marie-Jeanne

Matî (arch.) Mathieu : Mathieu

Mèdanr : Médard

Nicolan : Nicolas

Olèvî : Olivier

Pîre (arch.), Pièr’ : Pierre ; « Sint-Pîre » : kermesse à Malmédy

Rèmank’ : Remacle

Qwèré : Quirin

Satèrlé : Saturnin (patron de l’église de Waimes, 1re église du ban de Waimes)

Sèrvan (arch.) : Servais

p. 38

Styène (désuet) : Etienne

Tchan-Batisse : Jean-Baptiste

Tèrése : Thérèse

Touma : Thomas

Tîban : Thibaut « i a l’man d’Sint Tîban, i beût bé sè n’magne nin man »

Tchène : Jeanne (en 1re position) : « Tchène-Catrine , etc. »

Djène : Jeanne (en 2e position) : « Marèye-Djène, etc. »

Wandèlé : Wendelin (patron des bergers, honoré à Sourbrodt)

Wantî : Gauthier « i èst po l’ lêd Wantî » « il va mourir »

p. 39

L’HOMME - le corps

cwèr s.m. : corps

mimbe s.m. : membre

tôrnant s.m. : articulation

pê s.f. : peau

swer : suer ; « djè sou, nos swans »

s(ou)weûr s.f. : sueur

same s.f. : transpiration ; écume

poyadge s.m. : poil

tchanr s.f. : chair

èsquèlète s.m. : squelette

oshê s.m. : os

miyôle s.f. : moelle

grussia / grussion s.m. : cartilage

vône s.f. : veine ; artère

mêsse vône s.f. : veine ou artère importante, aorte

son s.m. : sang

glandine s.f. : glande

nyèr s.m. : nerf

tyèsse s.f. : tête

visadge s.m. : visage

fron s.m. : front

tempe s.f. : tempe

minton s.m. : menton

tchène / tchife s.f. (arch.) s.f. : joue

potale s.f. : fossette

tchèveu (après consonne prononcée), djveu (après voyelle) s.m. : cheveu

tchèveuleure / tchèvèleure s.f. : chevelure

banbe s.f. : barbe ; « on po d’ banbe » « un poil de la barbe »

moustatche s.f. : moustache

tatche dè tîshe s.f. : tache de rousseur

cervê s.m. : cerveau

û s.m. : oeil

poupanr s.m. : pupille

panpîre s.f. : paupière ; cil

sorcèyes s.f. pl. : sourcils

né s.m. : nez

trô d ‘né : narine

p. 41

orèye s.f. : oreille

trô d’orèye s.m. : canal de l’oreille

tabour dè l’orèye : tympan

boque s.f. : bouche

lèpe s.f. : lèvre

palan s.m. : palais

linwe s.f. : langue

dwashe s.f. : mâchoire

dginsèye s.f. : gencive

dint s.f. : dent

ûyanr s.m. : canine

bwègne trô s.m. : glotte

cô s.m. : cou

dgibe s.f. : gorge

bûsê : s.m. trachée

gousî s.m. : gosier

hanète s.f. : nuque

pwètrine (néologisme emprunté au fr.) s.f. : poitrine

stoumac s.m. : poitrine ; région du cœur ; estomac

coûr s.m. : cœur

pôs s.m. : pouls

poûmon s.m. : poumon

tchènale s.f. : clavicule

cwèsse s.f. : côte

lurète s.f. : sein ; biberon

mamuron s.m. : mamelon

vinte s.m. : ventre

mago s.m. : estomac

al fosse do coûr : dans la région de l’estomac

fîde s.m. : foie

tripes s.f. pl. / boyês s.m.pl. : intestins

cran boyê : gros intestin

misse s.f. : rate

rno s.m. : rein

vèchi s.f. : vessie

mosse s.f. / mosète s.f. : sexe féminin

bôsse s.f. : scrotum

coyon s.m. : testicule

vèdge s.m. : verge

vé / vyèrtèle (arch.) : verge

p. 42

ouhê s.m. : façon badine de désigner la verge

do s.m. : dos

rin s.m. : (souvent au pluriel) dos

sècrène, sècrène dès rins : colonne vertébrale

cou s.m. : cul

tartanr s.m. (familier) : cul

marone s.f. : derrière, fesses

crompîre do cou : croupion

trô d’cou : anus ; insulte

r(è)wale minète / rôye minète / rôye do cou: raie entre les fesses

brèsse s.f. : bras

s(è)pale s.f. : épaule

coûde s.f. : coude

pougnè s.m. : poignet

manushe s.f. / min s.f. : main

pougne s.m. : poing

pan.me s.f. : paume

deû s.m. : doigt

greu deû : pouce

djonde s.f. : phalange

ong’ : ongle

nawê d’ l’ong’ : partie blanche de l’ongle

djambe s.f. : jambe

hantche s.f. : hanche

clon s.m. : partie supérieure de la hanche

shô s.m. : giron

gneu s.m. : genou

moustê s.m. : tibia

matî s.m. / vinte dol djambe s.f. : mollet

djèrè s.m. : jarret

pî s.m. : pied

tchèvèye s.f. : (après voyelle: djvèye) : cheville

talon s.m. : talon

cô do pî : partie sup. du pied

deû d’pî : orteil

greu deû d’pî : gros orteil

***********************

èfwèr’ s.m. : effort

infôrce s.f. : effort violent

p. 43

soglo s.m. : râle ; effort

rèspirer : respirer

alône s.f. : haleine, respiration

vwè s.f. : voix

wêmer : muer

shûyer : siffler

shûya s.m. : sifflement

tchanter : chanter

tchant s.m. / tchanson s.f. : chant, chanson

ratcher : cracher

ratchote s.f. : salive ; crachat

glîcer / glèter : baver

dèglèter : souiller en bavant

ban.yer : bâiller

ban.ye s.f. : bâillement

reûpyer : faire un renvoi

reûpe s.f. : renvoi

mawe s.f. : moue

kikmawe / shigne / shime : grimace

panpyer : ciller

rapanpyer / rapanpi : sourciller

rapanpyon s.m. : sourcillement

scalyés adj. pl. : écarquillés (en parlant des yeux)

biy’ter dès ûs : rouler les yeux

lan.me s.f. : larme

vèy : voir

vuwe s.f. : vue

rèvèy : revoir

trèvèy : entrevoir

louquer : regarder « louquer neûr » : être fâché « louquer è cwène, louquer è creû » regarder du coin de l’oeil « louquer o l’êr » regarder en l’air « louquer à terre » regarder en bas, à terre « louquer an hôt » regarder en haut, vers au-dessus « louquer dè tot costé » regarder partout «louque à t’ sogne » : prends garde ! « louque à ti » « louquer à » surveiller « louquer dè » faire en sorte que ; « louque dè t’mani » « comporte-toi comme il faut »

ralouquer : regarder de nouveau

sè mèslouquer : se tromper en regardant

p. 44

wêter : regarder

************************

nanse s.f. : mucus nasal

************************

banrber : tailler la barbe

sè rèser : se raser

************************

vèsser / trotter : faire un pet

vèsse s.f. / trote s.f. : pet

tchîr : chier

stron s.m. : étron

sèles s.f. pl. : excréments

aller à sèles / fére des sèles / aller à tchambe : déféquer

pisher / sêwer / « lacher l’êwe » (circonlocution +/- polie) : uriner

shilè s.m. : urine

************************

frîsner / rèssiner / shrouler : frissonner, grelotter

frèsson s.m. / rèssinadge s.m. : frisson

troner : trembler

houreûs(e) : frileux(se) ; se dit de l’air froid et humide

tchorleûs(e) : qui a toujours chaud assez

************************

gôché / gôche : gaucher

************************

guètcheûs(e) : chatouilleux(se)

guètcher : chatouiller

shôpi : 1) v. tr. chatouiller ; 2) v.intr. démanger

èsse nêhi : être fatigué

aveûr sommèy’ : avoir envie de dormir

sommèy’ s.m. : fatigue

s’èssocter / s’èssopter : s' assoupir

sè rassoupi : s’ assoupir de nouveau

sè rèssopter : se rendormir légèrement

sopter : dormir légèrement

p. 45

soquète s.f. / somme s.m. : petit somme

s’èdwèrmi : s’endormir

dwèrmi : dormir

dwèrmadge : action de dormir

dwèrman.ye : 1) gérondif : « djè n’pou v’ni à dwèrman.ye » « je n’arrive pas à dormir » ; 2) itératif : « dianle dwèrman.ye, vo-n-là ût’ eûres, èt s’ dwèrt-z-i co » « diable ! dormir (si longtemps ) ! Voilà huit heures, et il dort encore !

ranshler : ronfler ; « djè ranshlon » ou « djè ranshèle »

sondger : rêver ; penser

sondge s.m. : rêve

dèspyèrter / rèveûyer: réveiller

sè dèspyèrter : s’éveiller

ranvèyler : troubler le sommeil de quelqu’un

veûyer v. tr. + intr. : veiller

prandgîre s.f. : sieste

rasta s.m. : repos ; « i n’a nou rasta » « il est infatigable, agité, nerveux » ; « vo-l’-là à rasta » « il est tranquille, au repos ; il est mort après une vie agitée »

matineûs(e) adj. : qui se lève de bon matin

************************

cougner v.intr. + tr. direct : faire l’amour (à) ; terme considéré comme grossier

ratinde v.intr. : être enceinte ; v. tr. attendre (un enfant) ; « ile ratind s’deûsime » « elle attend son deuxième (enfant) »

vni an monde : naître

payélèt s.m. (arch.) : couches, gésine ; « ile a mouri dè s’payélèt » « elle est morte en couches »

payîne s.f. (arch.) : nom désignant l’accouchée jusqu’aux relevailles

ramassihadge s.m. : relevailles

************************

djône adj. : jeune ; s.m./f. : on, one djône un, une jeune

djônèsse s.f. : jeunesse; timps dè m’jônèsse, dè m’djône timps : durant ma jeunesse

dè djône : depuis le jeune âge

vî, vîshe adj. : vieux, vieille

vîhème s.f. : vieillesse ;

âge / adge s.m. : âge

crèshe : grandir « djè crè, nos crèshans » ; part. passé: « crèshu »

greushi / s’ègreushi : grossir

mêgri : maigrir

mêgue adj. : maigre

vîhi : vieillir (intr.)

avîhi : vieillir (intr. + tr.)

p. 46

èsse noqué : arrêter dans la croissance (alors que celle-ci n’est pas achevée) « cis’t’ èfant èst noqué » « cet enfant est interrompu dans sa croissance »

nin s’fére : ne pas grandir, grossir ; « cis’t’ èfant n’sè fêt por gote » « cet enfant ne grandit vraiment pas du tout »

************************

trêts s.m.pl. : traits (du visage)

vîhêre : s.f. idem

êri (après) / trèsêri (après) / maquer (après) / raviser tr. direct : ressembler à « djè ravisse » « cist’ èfant trèsêri après s’ grand-pére » ; « cist èfant ravisse sè grand-pére » « cet enfant ressemble à son grand-père »

ravisant : ressemblant

êradge s.m. : ressemblance

************************

bê, bèle : beau, belle

bêté s.f. : beauté

lê, lêde : laid, laide

lêdeûr s.f. : laideur

************************

pène s.m. : figure renfrognée ; « i m’a fêt on lêd pène » ; « i fêt on pène comme one manle an.né » ; « i fêt on pène comme trasse djôrs dè pleûve »

************************

trô s.m. (vulgaire) : bouche

dgêve s.f. (grossier, méprisant) : bouche

gueûye s.f. (encore plus grossier) : bouche

************************

rôs’lant(e) adj. : au visage empourpré

blatche adj. : pâle

blatchi v.intr. : pâlir

blanc-navê loc. s.m. (péjoratif) : pâlot

************************

wanqueure s. f. : coiffure

wanquer (arch.) : coiffer

tchèvlou adj. : chevelu

lès djveus d’ houslés : les cheveux en désordre

trèsse s.f. : tresse

péner : peigner

blond : blond

nwèrô : aux cheveux foncés

grîsyon, grîsète H/F : grisonnant(e)

vî brohon : vieil homme grisonnant, spécialement vieux célibataire

pèlé maquète f. : tête chauve

pèlé : chauve

nou adj. : nu, nue; locutions adverbiales : « à nou-tyèsse » tête nue « à nous-brèsses » les bras nus, etc.,

p. 47

à pîds d’shans / « à d’shans pîds » : à pieds nus

************************

flûtchè s.m. : petit enfant leste

flûtê s.m. : adolescent imberbe, grêle et délicat

twèrtchon s.m. : petit enfant dodu ; personne obèse qui marche difficilement

adgète adj. : agile

tchacant(e) adj. : pétillant(e), vif, vive (yeux, mine)

wèpiyant(e) adj. : frétillant(e)

tchènl’ou adj. : joufflu(e)

paté adj. : joufflu(e), dodu(e)

tchanrnou adj. : charnu(e)

vigreûs(e) adj. : vif, vive, alerte

lèsse adj. : leste

coriyant(e) adj. : leste et solide

mimbré adj. : musclé, fort, solide

nyèrvasse adj. : musclé

staplé adj. : bien bâti (homme)

piéce s.f. : (sens fig.) « stature » ; « quine piéce d’omme »

reûd(e) adj. : raide ; fort (adolescent)

s’èreûdi : devenir raide ; devenir fort (adolescent)

nosé adj. : jolie ; coquette

clapant adj. : fringant

trûtchè(te) s.m./f. : petit garçon délicat ; petite fille délicate

hék’ adj. : maigrelet(te) , chétif(ve)

mwinde adj. : moindre, de peu de forces

squin.yes s.f.pl. : longues jambes maigres

longue tripe : homme grand et mince

bardashe : personne grande, maigre et sauvage ; enfant remuant

blanquète s.f. : petite fille pâle ; vieille femme chenue

ran.yè s.m. : petit gamin ; homme de peu de force

ran.ye-tot-dju loc.s.m. : homme sauvage

soflé / bôsé adj. : enflé(e) , gros(se), trapu(e)

blocnasse adj. : trapu(e), informe

bôrê s.m. / bourtê s.m. : personne courtaude et obèse (sens fig.) : « qu’èst-ce p’on bourtê qui s’atwèrtchon là ? »

raboudou adj. + s.m. : trapu et courtaud ; « saqué lêd raboudou dianle-è-cwèr ! »

bahu s.m. : homme laid

shigne / shime / shignanr / shimanrs.m. : homme au visage laid

p. 48

boussou adj. + s. : bossu(e)

ognèsse adj. : propre et soigné, sur soi-même et les vêtements

man.lognèsse : contraire de ci-dessus

scron adj. : brisé(e), exténué(e)

dècwan.lyé adj. : fatigué(e), éreinté(e)

moulu adj. : fourbu(e)

dèmiyôlé adj. : épuisé(e)

sô, sôle adj. : ivre ; « i èstînent tortos à l’pu sôs » « ils étaient tous complètement ivres »

èsse sô / èsse plin / aveûr on vinre so l’orèye / aveûr onc so l’orèye / aveûr one tchèdge / n’èsse pu tot seû : être ivre

s’èsoûler : s’enivrer légèrement

one sôlé s.f. : une personne ivre

sô s.m. saoul (comme dans expression « tout son saoul ») ; « djè n’n’ ê m’sô » « j’en ai assez » ; « i a dwèrmi s’sô » « il a dormi tout son saoul »

************************

grafé s.f. / graflé s.f. / pougné s.f. : poignée (le contenu)

picé s.f. : pincée (le contenu)

brèssé s.f. : brassée (le contenu)

p. 49

MANGER ET BOIRE

amagner s.m. / noûriture s.f. / magn’hon s.f. / amolution s.f.: nourriture

rantion s.f. : ration

pôrvûsyons s.f. pl. : provisions

************************

à djon-coûr : à jeun

ragoster : remettre en appétit

ragostant : qui donne de l’appétit

apéti : appétit

dègoster : dégoûter

dègosté / fornanqui : dégoûté(e)

magnûle adj. : mangeable, appétissant(e)

apétishant : appétissant

wape / win, win.ne : fade, insipide

faim s.f. : faim; dj’a faim : j’ai faim

manle faim : hypoglycémie, faim immodérée comme l’éprouve un adolescent

lè coûr mè tisse : j’ai faim

dgiyer : désirer vivement manger, surtout en voyant d’autres manger

vîrer (après) : désirer immodérément en général, mais spécialement manger et boire

vîr s.m. : désir immodéré

************************

sè noûri : se nourrir

sè tchèvi : se sustenter ; (sens fig. : gagner sa subsistance)

magner : manger

sè formagner : manger trop ou trop vite

awaler : avaler

rawaler : avaler de nouveau

boqué s.f. : bouchée ; sens. fig.: morceau, laps de temps, dans certaines expressions : « nos avans ri one bone boqué » « nous avons bien ri un moment »

sawrer : goûter, savourer ; 1) v.tr. « djè sawère lè sanriète » « je goûte la sarriette » ; 2) v.intr. « cès peûres mè sawrèt bé » « ces poires me goûtent bien » « i m’sawère » « (cela) me goûte » ; « çou qu’on-z-a marôdé sawère toudi mèyeûr » « ce qu’on a dérobé a toujours meilleur goût » Conjug. : « djè sawère, nos sawrans » ; imparf. : « djè sawréve » ; fut. s.: « djè sawèr’ri » ; part. passé : « sawré »

sawe s.f. / sawra s.m. / gout s.m. : goût

p. 50

rapyeûs(e) / djôriveûs(e) adj. : difficile quant au choix des aliments

hagner : mordre

quèhagner : mordre à plusieurs reprises ; mâcher

groum’tyer / groufter : grignoter

môfyer : mâchonner lentement et difficilement

groufyer : manger à pleines dents des légumes ou fruits durs

friper : manger beaucoup

panssî, panssète adj. : gourmand(e)

pansleûr, panssèlrèsse s.m.,f. : H/F qui mange beaucoup

famieûs(e) adj. : qui mange beaucoup

ravi, ravisse adj. : vorace

raviss’mint adv. : avec voracité

binêshe adj. : rassasié(e)

èsse stoqué : être complètement rassasié(e)

************************

eûré s.f. : repas

èsse a.eûri. : manger à heure fixe ; (sens fig.: être bien soigné)

posner : faire un repas

ad’djuner / dèdjuner v.intr. prendre le petit déjeuner

ad’djuner / dèdjuner s.m. : petit déjeuner

fére lès dîh’ eûres : manger aux environs de 10 heures (une collation)

magner nône loc. v.intr. : déjeuner (littéralement : manger midi)

nôné s.m. : déjeuner ; « lè nôné èst sol tanve » « le déjeuner est servi »

beûre lè cafè : prendre le repas de l’après-midi ; MINS « beûre do cafè » « boire du café »

cafè s.m. : goûter (repas de l’après-midi)

soper / rèsoper v.intr. : dîner

sopé / asopé s.m. : dîner

r’cinon s.m. : 2e repas occasionnel du soir

************************

èdoumer : entamer (se dit uniquement des aliments)

ralinti v.intr. : devenir plus tendre (dans ce sens, se dit uniquement des aliments)

freumiyant(e) adj. : farineux(se) (p.ex. : pommes de terre)

moflasse adj. : non tassé(e) (se dit des aliments)

tchamoussi : 1) v.intr. moisir ; 2) part. passé moisi ; 3) s.m. moisissure

èfûse adj. : fermenté(e) ; « lè farène èst èfûse » ; « èlle a on gout d’èfûse »

seuri v.intr. : sûrir

seur adj. : sûr(e)

seurasse adj. : aigrelet(te)

************************

possné s.f. : contenu d’une casserole

p. 51

pêlté s.f. : contenu d’une poêle

shôssné s.f. : contenu d’un tablier (rempli de pommes, p.ex.)

cûshe v.tr. : cuire (préparer un aliment par la cuisson)

cûre v.intr. : cuire (subir la cuisson) ; mis à part l’infinitif, ces deux verbes ont la même conjugaison : « djè cû dès crompîres »

« je cuis des pommes de terre » ; « lès crompîres cûhèt » « les pommes de terre cuisent »

cûhant(e) adj. : qui a la température de la cuisson

boûre : bouillir ; « l’êwe boû » « l’eau bout »

bolant(e) : part. prés. employé comme adj. ; « dol bolante êwe » « de l’eau bouillante »

bouyter : bouillonner

bôser : augmenter de volume en début de cuisson (le lait, la soupe)

rètchanfer : réchauffer ; rissoler

hati : brûler (aliments) ; presque uniquement à l’infinitif (« nè lê nin hati lès crompîres » « ne laisse pas brûler les pommes de terre ») ainsi qu’aux temps composés (« lès crompîres sont hati » « les p.d.t. sont brûlées »)

hati s.m. : la partie brûlée ; « i t’fant lèy lè hati sol costé » « il (te) faut laisser les parties brûlées de côté »

rusti : rôtir (tr. + intr.)

stoûfer v. tr. : étuver

dèpourer v. tr. : filtrer ; jeter l’eau de cuisson (se dit e.a. des pommes de terre)

distiler v.tr. : faire macérer

smicter : répandre légèrement (p.ex. sel sur aliments)

chôder : échauder

dèbrîher : tiédir de l’eau froide au moyen d’eau chaude

************************

trintche s.f. : tranche ; !!! sauf pour le pain : « one pèce dè pan » « une tranche de pain »

patanr s.m. : tranche de fruit ou de légume (pomme, navet, etc.)

côper à patanrs : couper ces fruits ou légumes en tranches

miyté s.f. : miette

************************

Ingrédients

ingréniyins s . m. pl. : ingrédients

dol cuhène : un repas cuisiné

novèlité s.f. : mets qui ne paraît pas souvent sur la table, spécialement les primeurs

************************

sope s.f. : soupe

vète sope : soupe composée de différents légumes verts

sope an lècê, ans peûs, etc. : soupe au lait, aux pois, etc.

trûlé s.f. : soupe froide, consommée de préférence en été, à base de lait, avec pain ou pain d’épices émincé, sucre, cannelle, fruits de saison (fraises, myrtilles, etc.) Etym. : sens 1er du terme : émiettement, éparpillement

abeûre s.m. : boisson

bwèsson s.m. (néologisme: s.f.) boisson ; expression: « i s’ a tapé an bwèsson » « il est devenu ivrogne »

êwe s.f. : eau

p. 52

brouwè s.m. : jus ; tisane à froid : « do brouwè d’biloques » « du jus de prunes » , « do brouwè d’ sawe » « de la tisane à froid des inflorescences du sureau noir » ; terme péjoratif pour une boisson de mauvaise qualité, p.ex. café trop léger

brouwè d’quètches : terme péjoratif pour boisson de mauvaise qualité

lèssê s.m. : lait

crin.me : crème

bourté lèssê : babeure

cafè s.m. : café

droussé s.m. : marc, lie de différentes boissons

té s.m. : thé ; beaucoup plus souvent : tisane, infusion

bîre s.f. : bière Remarque : « on bîre » (s.m.) : un verre de bière (dans un établissement)

gote : dol gote f. : de l’alcool fort en général; one gote : une goutte d’alcool fort

pèquè s.m. : genièvre ; alcool fort en général

gote dè Richténe : alcool fabriqué jusqu’à peu à Reichenstein (près de Kalterherberg), contenant de l’absinthe

vé s.m. : vin

shoume s.f. : écume

shoumer v.intr. : mousser

fleûr s.f. : moisissure sur une boisson

************************

crompîre s.f. : pomme de terre

r’tchanfés crompîres : p.d.t. rissolées

cûshné s.f. : façon de préparer les pommes de terre en les plaçant en robe de chambre dans la braise, notamment les braises de fanes de cette plante, brûlées lors de la récolte ; repas consistant en cette préparation

djotris s.f. pl. : légumes

djote s.f. : légume ; « djote ans cabus, et c. »

(dol) vèrdeûr s.f. : légumes verts et salade

salé djote : choucroute ; « salé djote ans navês, etc. » : navets, etc., conservés par fermentation Note : à une époque (quand même assez récente), où les congélateurs n’existaient pas, et avant l’introduction des verres "Rex", la conservation par fermentation lactée était fort utilisée pour les choux blancs (choucroute), les navets, les haricots, etc.

salante s.f. : salade ; laitue

tcha-tcha s.m. : mets composé de légumes variés émincés et de pommes de terre en purée, le tout mélangé et cuit, puis de préférence réchauffé

************************

oû s.m. : œuf

tchanr s.f. : viande

blanque tchanr : volaille, porc ; rodge tchanr : bœuf

lanrd s.m. : lard; mêshe lanrd : lard maigre ; cran lanrd lard gras

brèyon s.m. : partie maigre du lard

p. 53

shushé / cayé s.m. : « peau » du lard; cette peau sert très utilement à graisser les lames des scies, afin de faciliter la coupe

rusti s.m. : rôti

sancisse s.f. : saucisse

tripe s.f. : boudin noir

triplé s.f. : boyaux pour confection des boudins et saucisses

lèfgo s.m. : boudin au foie

sèyé s.m. : saindoux

sanse s.f. : sauce

************************

pèshon s.m. : poisson

èrièsse s.f. : arête

hèrin s.m. : hareng

boc’hô s.m. : hareng saur

mosse s.f. moule

************************

pan s.m. : pain

pèce (s.f.) dè pan : tranche de pain

creusse s.f. : croûte

one mitche s.f. : un petit pain blanc

dol mitche / do blanc pan : du pain blanc

neûr pan : pain noir (seigle)

mèlé pan : pain méteil (seigle + froment)

botyé pan : pain contenant plus de son

hoûsanrdé pan : pain contenant moins de son

tante s.f. : tartine

tchantê s.m. : tartine composée d’une tranche de pain blanc, et d’une de noir

************************

boûre s.m. : beurre

sirôpe s.f. : sirop

côré s.m. : confiture ; « côré ans frambêshes » « confiture de myrtilles », etc.

confiture (avec « u » bref) néol. emprunté du français

lan.me s.f. : miel

rècoulisse s.f. : réglisse

djusèye s.f. : jus de réglisse

choucolan s.m. : chocolat

tchique s.f. : bonbon

hanvèrfloques s.m. pl. : flocons d’ avoine (néol. de l’ all. « Haferflocken »)

maquaye s.f. : fromage frais

cloupa s.m. : partie solide du lait caillé

cloupa / stroûfanr s.m. : mets ancien : lait caillé + farine d'avoine

************************

p. 54

do frûtadge s.m. : des fruits (comestibles)

mwèrshon s.m. : trognon

nawê s.m. : noyau

quètche s.f. : fruit tapé (c.-à-d. séché au four)

quètcher v.tr. : sécher un fruit au four

quètché / biloque / preume s.f.: pruneau

vigne s.f. : raisin

troque dè vigne : grappe de raisins

rwèsé s.m. / corinté s.f. : raisin sec

djaye s.f. : noix

fique s.f. : figue

************************

cûhadge s.m. / pèce (s.f.) dè for : pâtisserie

pansse s.f. : pâte

lèveure s.f. : levure

wèrhê s.m. : pâte dans laquelle est dilué le levain (et qu’ on laisse fermenter pendant la nuit)

farène s.f. : farine ; si sans spécification: farine d’avoine

fleûr s.f. : farine de froment

groumê s.m. : grumeau

grîsmél s.m. : semoule de froment (néol. allemand : « Griesmehl »)

vôte s.f. : crêpe « cwand grand-mére fèséve dès vôtes, nos broquîs tos onc avan l’ôte » Parodie du catéchisme usuel dans les années 50 : « poqwè èstan.nent an monde ? po magner dès vôtes èt fére assouti lès ôtes »

wafe s.f. : gaufre; A répéter plusieurs fois très vite : « dès bonès, molès, holès wafes, one bone, mole, hole wafe su »

coûque s.f. : pain d’épice; on dit toujours « dol coûque », jamais « one coûque »

cran’s’ s.f. : gâteau en forme de couronne tressée ; Etym. : allemand « Kranz », couronne

flèyon s.m. : tarte; blanc flèyon : tarte au riz et à la semoule; flèyon ans biloques : tarte aux prunes ; ans frambêshes : aux myrtilles ; etc.

ranve s.m. : tarte aux pommes

wèque s.f. : « cougnou », « mirou » ; terme allemand, déjà cité dans des archives de notre région en 1574

matifès / matoufès s.m.pl. : recette spéciale

groumètes (s.f. pl.) al farène d’avône : recette spéciale

************************

p. 55

spéss’ris s.f. pl. : épices, condiments

souc’ s.m. : sucre

noquète (s.f.) dè souc’ : morceau de sucre

soucrer v.tr. : sucrer

don, donsse adj. sucré(e)

sé s.m. : sel

po (s.m.) d’sé : grain de sel

saler v.tr. : saler

salé : salé

sanmeure s.f. : saumure

peûve s.m. : poivre

vinêgue s.m. : vinaigre

mostande s.f. : moutarde

ôle (s.f.) d’èlife / ôle d’olife : huile d'olive

lawrî s.m. : laurier

quènèle s.f. : canelle

clawsson s.m. : clou de girofle

mémoscande s.f. : muscade

neû (s.f.) d’mémoscande : noix de muscade

sé dè stoumac’ : bicarbonate de soude

p. 56

MALADIES DE L’HOMME

santé s.f. : santé

hêté adj. : en bonne santé

dè rôye loc. adv. : « bien » au point de vue santé ; « djè n’so nin û d’rôye » « je ne me sens pas bien aujourd’hui »

malande s.m./f. + adj. : malade

maladîshe s.f. : maladie

griyeûs(e) adj. : grave, dangereux(se)

sudjèt à adj. : sujet à

sensipe adj. (sens fig.) : faible, maladif

halcoter (sens fig.) : être maladif

man s.m. : 1) mal physique quelconque « man d’tièsse, man d’dints, man d’vinte » , etc. ; 2) plaie, ulcère

mèhin s.m. : infirmité, incommodité

disgrâce s.f. : handicap, mal chronique

èsse dèrindgé : être dérangé (notamment de l’ estomac)

hèrique s.f. : épidémie sans trop de gravité

sè radgîstrer : se mettre au lit pour cause de maladie

s’èpérer : devenir pire (se dit de la maladie comme du patient)

fîve s.f. : fièvre

fleûr s.f. : amélioration passagère dans l’évolution d’une maladie grave

shapper v. tr. + intr. : guérir

shappe adj. : guéri(e)

rèwèri v.intr. : guérir

rèfêt(e) adj. : guéri(e)

rèsse so pîd : ne plus être alité, aller beaucoup mieux

sè ragrawyer : retrouver sa santé ; sens fig. : retrouver sa fortune

sè rètchèquer : se porter de nouveau bien après une maladie

************************

docteûr : docteur en médecine

doctèrner : devoir consulter plusieurs fois, ou souvent, le médecin

mède s.m. : (archaïque) médecin (dans archives XVe et XVIe s.)

wèri v.tr. : guérir (quelqu’ un)

médi v.tr. et intr. : soigner, remédier

médishadge s.m. : soins médicaux « vos aroz do médishadge avant d’ èsse rèfêt ! » « vous aurez (besoin) de (beaucoup) de soins avant d’ être guéri !

médisheûr, médish’rèsse H/F : qui soigne au moyen de simples, qui soigne les blessures

rmîde s.m. : remède, médicament ; « on hinant rmîde » « un fameux remède » ; « on sovrin rmîde » « un remède excellent »

wèrander : protéger ; « (tél rèmîde) wèrande conte lès hèriques » « (tel remède) protège des épidémies »

potadger v.intr. : se soigner au moyen de tisanes et d’ infusions

p. 57

sogn’mint s.m. : soins à un malade

ospice s.m., ospitan s.m. : hôpital

sègner : soigner certaines maladies, ou la douleur, par des signes, à connotation religieuse ou non, des prières, des paroles, l’hypnose, etc.

sègnadge s.m. : cette action

onteure s.f. : onguent

ètplan.sse s.f. : emplâtre

ètplan.sse dè mostande : sinapisme

ètplan.sse dès Meuslés : emplâtre de Mützenich

mwètroû s.m. : compresse, cataplasme ; « mète on rmîde à mwètroû sol man » : « utiliser un remède en compresse sur la blessure »

poûde s.f. : poudre (terme utilisé uniquement pour les produits pharmaceutiques)

pile s.f. : pilule

amêr s.m. : liquide dans lequel on fait macérer des simples

tran.ne s.f. : huile de foie de morue

sîner : pratiquer une saignée

************************

lûsquè(te) adj. : qui louche

basse-vuwe s.f. : myopie

aveûr basse-vuwe : être myope

bwègne s.m./f + adj. : borgne

aveûle s.m./f. + adj. : aveugle

orioûle s.f. : orgelet

boushe s.f. : poussière ou autre corpuscule introduit dans l ‘oeil

************************

shaye s.f. : pellicule

bourssê s.m. : bosse au front par chute ou choc

maclotte s.f. / bourlotte s.f. / noquète s.f. : kyste sébacé à la tête

************************

rôquê s.m. : enrouement

rôque adj. : enroué(e)

rôquyer v.intr. : être enroué

mouwèt(e) s.m./f. + adj. : muet(te)

assôr-mouwèt(e) s.m./f. + adj. : sourd(e) - muet(te)

boufètes s.f. pl. : oreillons

sè dèdjwashler : se démantibuler la mâchoire

mans d’cô : mal à la gorge (presque toujours au pluriel !)

p. 58

groupe s.f. : diphtérie

freû s.m. : refroidissement, rhume

èsse rèfreûdi / aveûr on freû sol cwèr : subir un refroidissement, un rhume

tron’mint s.m. / tronadge s.m.: tremblement

chnope s.f. / mwèrguènê s .m. : rhume de cerveau

styèn’vi v.intr. : éternuer

styèn’vishadge s.m. : éternuement

toussi : tousser

tosse s.f. : toux

freû d’pwètrine : bronchite, pneumonie

pleûmonie s.f. : pneumonie

pûrisie s.f. : pleurésie

èsse foû d’alône : être hors d’haleine

haper alône : faire des efforts pour retrouver son haleine

lèmer : haleter

côtrèsse d’alône : asthme, bronchite chronique, etc.

sofoquer : suffoquer

man : « dj’ê man d’tos mès oshês » « j’ai mal partout » (éreintement, grippe, etc.)

rochler : râler (agonie) « CH », dans ce terme, se prononce comme dans l’allemand « Loch »

aveûr lè coûr wape : avoir le cœur faible

************************

hicter : hoqueter

hiquète s.f. : hoquet

************************

rènète s.f. : stomatite crémeuse

************************

êwline s.f. : hydropisie

************************

enonder : « lè coûr m’ènonde » : « j'ai des nausées » / également au sens fig., moral « lè coûr mè monte »

vômi : vomir

rinde : vomir ; « rinde tripes èt boyês » « vomir abondamment »

tanner : vomir suite à l’absorption exagérée d’ alcool

shite / trûtche s.f. / vûdmint s.m. / dridêne s.f. / va-z-è-vite loc.s. f.: diarrhée (la maladie + le « produit ») ; « i a l’shite à dîh’ û trôs »

trosse-galant loc. s. : diarrhée + vomissement

corince s.f. : dysenterie

mayot : « i tchi dès mayots » « il est constipé »

p. 59

sè bouter foû : subir une chute du rectum

************************

rompeure s.f. : hernie

bandache s.m. : bandage (généralement contre hernie)

grèvale s.f. : gravelle

pîres è l’grèvale : calculs biliaires ou rénaux

broques s.f .pl. : hémorroïdes

neûrès vèchotes s.f. pl. : variole

grangrin s.m. : gangrène

scôrbut’ s.m. : scorbut

scarlatine s.f. après consonne prononcée : èscarlatine : scarlatine

rèvyoûles s.f. pl. : rougeole

djènîshe s.f. : jaunisse

crantche s.f. : cancer

pèsse s.f. : peste

langueûr s.f. : tuberculose

èsse tôrnisse / tôrner sot : avoir un vertige

toumer flanwe : perdre connaissance

toumer d’on man : être épileptique, avoir une crise d’épilepsie, ou d’autres symptômes similaires

attaque s.f. : thrombose, rupture d’anévrisme, infarctus, etc.

attaque dès nyèrs : crise de nerfs

rassîr lès nyèrs : calmer les nerfs (par soins médicaux)

fîve lente : maladie imaginaire (de celui qui se prétend malade)

sèbateure s.f. : phlegmon

rôse s.f. : érysipèle, et différentes maladies avec symptômes similaires

céture (s.f.) dè feû : érysipèle « ceinturant » le torse

lanwi v.intr. : languir

transe s.f. : agonie

************************

tôr (s.m.) dès rins : lumbago

cmèburdgé adj. : courbaturé(e)

ècwèdleure s.f. : forte raideur des membres

èdjaleure s.f. : engelure

dognon s.m. : renflement latéral douloureux au pied

û (s.m.) d’agace : cor au pied

pwèrfi s.m. / blanc-deû s.m. : panaris

************************

seûs s.f. pl. : croûtes de lait

bôser v.intr. / hôser v.intr. : enfler, se boursoufler

fèri foû v.intr. : se couvrir de pustules, d’une éruption cutanée

p. 60

magneri s.f. : démangeaison

dôsse s.f. : enflure due à une piqûre d’insecte

fîve (s.f.) d’oûrtèye : urticaire

clotchète s.f. : ampoule

blôde s.f. / peû s.m. / boton s.m.: pustule

spiteures s.f. pl. : pustules, taches sur la peau

vèchotes s.f. pl. : petites vessies

porê s.m. : verrue

clan s.m. : furoncle, anthrax, etc.

malon s.m. : gros abcès

dyèfe s.f. / danrtê s.m. : dartre

crèveure s.f. : gerçure

sè dècrèvler : se gercer

corants-mans, blancs-mans : vessies apparaissant après la manipulation de certaines plantes vénéneuses, surtout de la famille des renonculacées ; d’où le nom de l’anémone sylvie : « fleûr dè blancs-mans » ou simplement « blanc-man »

pèyon s.m. : morpion

***********************

(sè) blèsser : (se) blesser (sens propre + sens fig.) « i s’a blessé on deû » : il s’est blessé à un doigt; « i s’ a blessé èn’ on deû »

blèsseure s.f. : blessure

assouti adj.attribut : blessé, handicapé

plan.ye s.f. : plaie; one plan.ye à vîvante tchanr’ : une plaie à chair vive

dèplan.yté : couvert(e) de plaies

rafe s.f. : égratignure

croque s.f. : coup, blessure

daye s.f. : coup grave ou mortel

crin s.m. : entaille, blessure ouverte

fèrlindge s.f. / firlindge s.f. : entaille dans un membre, occasionnée par un outil tranchant

mouslîre s.f. : plaie au tibia

son.ner : saigner (intr.)

pishe s.f. : « pisse », seulement dans quelques expressions : « lè son côrt à pishe » : « le sang coule abondamment » « i son.ne à pishe » : « il saigne abondamment »

djèter v.intr. : suppurer (se dit d’une plaie)

(s’) ègrami v.intr. : (s’) infecter

èflamer v.intr. : être atteint par une inflammation (plaie)

inflamantion s.f. / feû s.m. : inflammation

dèfliction s.f. : inflammation avec abcès

p. 61

matyêre s.f. (moderne) / matère s.f. (arch.) / matanr s.m. (arch.) : pus

bin.dler v.tr. / rabin.dler v. tr. : panser

crope s.f. : croûte qui se forme sur une plaie en guérison

cueusteure s.f. / èssègne s.f. : cicatrice

blèssadge s.m. : douleur provenant d’une blessure

foler v.intr. / stoquer v.intr. / sè rèstoquer v.intr. : se faire une entorse, une foulure

foleure s.f. : foulure, entorse

sè mèspasser v.intr. : se fouler le pied

sè dèclôner : se démettre la hanche

aveûr on mimbe foû do lowé : avoir un membre démis, luxé

p. 62

TEXTILES ET VÊTEMENTS

fiyer : filer (des fibres textiles); sens fig. : ronronner (chat); sens fig. : s’ allonger en bande de fumée mince (bougie)

cuèriyoter : filer au rouet

cuèriyot s.m. : rouet

fisê / vyèrtê : fuseau

fusaïole : anneau adapté au fuseau

qu’noye : quenouille

hasse : aspe (dévidoir vertical)

hasplé s.f. : écheveau

twètche : « torche » de fil

lonchê s.m. : pelote (de laine, de fil)

fére lès lonchês : mettre en pelotes

tèche : tisser / tricoter

tchéne s.f. : chaîne (de l’étoffe)

tréme s.f. : trame (de l’étoffe)

ban.ne s.f. : largeur d’ une étoffe

èdreute s.f. : endroit (d’une étoffe)

èvyèsse s.f. / èvyèr s.m.: envers

timpli s.m. : bord d’une étoffe de toile ou de coton qu’on ne doit pas ourler

lèsire s.f. : idem d’une étoffe de laine

************************

bwer : lessiver ; conjug.: « djè bwon, nos bwans » ; part.passé : « bwé » ; fut.s.: « djè bouwri »

bwadge s.m. : action de lessiver

bwé s.f. : lessive

blanque bwé : linge blanc, par opposition à « bleûse bwé », vêtements de travail, souvent en « bleûse teûye », toile bleue

span.mer / rèspan.mer : rincer (le 1inge )

walcoter : rincer à grande eau;

mète al sorèye / soryer : étendre le linge blanc dans l'herbe, au soleil, en l' arrosant de temps en temps, pour le blanchir

soriyadge s.m. : cette action / endroit prévu à cet effet

picète (s.f.) dè draps : pince à linge

stinde / rèstinde : repasser (le linge)

fyèr à stinde : fer à repasser

èbouliner : empeser

téde : teindre

raparier : remettre par paires ; « raparier dès tchansses »

************************

cueûse : coudre ; conjug. : « djè cueû, nos cueusans » ; fut.s.: « djè cueûsri » ; imparf.: « djè cueuséve » ; part. passé: « cusu »

racueûse : recoudre

p. 62

cueusteure s. f. : couture

pont s.m. : point de couture

fanfyer : faufiler

dèfanfyer : effilocher

wèrfyer : surfiler

ranawyer : ravauder

ranawyeure s.f. : rentraiture

rapèster : rapiécer

shire s.f. / céq s.m. : déchirure

dé s.m. : dé (à coudre)

awèye s.f. : aiguille

cisète s.f. : ciseaux

crôye s.f. : craie

sètofe s.f. : étoffe

drap s.m. : drap / étoffe

pèce dè drap : morceau de drap, d’étoffe

teûye s.f. : toile, à l’origine de lin, puis aussi de coton

vloûr s.m. : velours

pilou s.m. : molleton

sôye s.f. : soie

tirtan.ne s.f. : tiretaine (étoffe de laine sur chaîne de coton ou de lin, à motif de rayures)

flotchté adj. : à fleurs (motif de l’étoffe)

pleû s.m. : pli

pleûtyon s.m. : petit pli

pleûtyer : plisser, repasser des petits plis ; « pleûtyer on sârô »

ratirer v.intr. : rétrécir

************************

sè mousser : s’habiller

sè d’mousser : se déshabiller

strèmer : étrenner

(s’) abiyer : (s’) habiller

(sè) rabiyer : (se) rhabiller

dèbiyer : déshabiller / dégarnir

sè d’biyer : se déshabiller

sè rabeurtèler : remettre ses bretelles, son sac à dos, etc. ; « rabeurtèle-tè à can.sse què nos n’n’è djanshe » « remets tes bretelles, afin que nous partions »

sè ragadler : rajuster sa toilette

sè ploucter / sè fére gan.ye : bien se vêtir, se parer

gan.ye adj. : bien vêtu(e), paré(e)

sè mète so s’quètwasse : se mettre sur son trente et un

dè pîd à cape : des pieds à la tête

(s’) ècoûtrer : (s’) accoutrer

acan’dôser : accoutrer

dèlampèrné adj. : mal habillé, en haillons

dècliquoté adj. : déguenillé(e)

p. 64

sorpwèrté adj. : pas neuf, déjà porté (vêtement)

pûher v.intr. : être perméable (en ce sens, se dit uniquement de vêtements) ; « mès solés pûhèt » « mes souliers prennent l’eau »

bôlasse adj. : bouffant(e)

(sè) rafûler : (s’) envelopper de vêtements chauds, de couvertures

************************

moussmints s.m. pl. / mousseures s.f. pl. / baques s.f. pl. : habits, vêtements

ganrdèrôbe s.f. : garde-robe (le meuble), penderie

************************

tchapê s.m. : chapeau

pène s.f. : bord du chapeau / visière de la casquette

casquète : casquette

dra d’tyèsse : fichu pour couvrir la tête

bûsê s.m. : haut-de-forme

vwèle s.m. : voile

ranse s.f. : crêpe de deuil (encore porté aux enterrements, par les femmes en deuil, dans les années 50)

pèrique s.f. : perruque

barada, tchapê à barada : coiffe féminine en paille, avec petit voile tombant sur la nuque, porté anciennement en été (cf. ci-contre)

tchèmîshe s.f. : chemise

panê s.m. (arch.) chemise ; « couri à panê » : « circuler en chemise » / pan de chemise, de vêtement.

mantche s.f. : manche

pougnèt s.m. : manchette

golé s.m. : col / collier

pantalon : pantalon

céture s.f. : ceinture

beurtèles s.f. : bretelles

fashe s.f. : doublure du pantalon à hauteur de la ceinture

bran.yète s.f. : braguette

mousse s.f. : blouson, jaquette, etc.

monteure s.f. : ensemble pour hommes (pantalon + veston)

sârô s.m. : blouse masculine

côrsèt s.m. : corset

cote s.f. : robe

rôbe s.f. : robe de cérémonie

rôbe marianve : robe de mariée

cotrê s.m. : jupe

vantrî s.m. : tablier

vantrî à glèteû : tablier à bavette

mantê s.m. : manteau

rètape s.f. : pèlerine / rabat de casquette pour protéger les oreilles

p. 65

crawante s.f. : écharpe

drap d’cô : fichu, foulard

fichou s.m. : fichu

flotche s.f. : cravate

tchan.sse s.f. : bas

tchanssète s.f. : chaussette

tchansson s.m. : chausson / bas d’homme

tchansseure s.f. : chaussure

solé s.m. : soulier

pantoufe s.f. : pantoufle

wics’ s.f. : cirage (néol. all. "Wickse")

wicser : cirer (les souliers).

lècète s.f. : lacet

lècer : lacer

lan.nî s.m. : lanière, lacet de cuir

sèmèle s.f. : semelle

sabot s.m. : sabot

savate s.f. : vieux soulier, vieille pantoufle

hosètes s.f. pl. : guêtres

tchan.sser : chausser

rètchan.sser : chausser de nouveau / munir de souliers

rassafter : réparer de vieux souliers

mofe s.f. : gant

want s.m. : gant « de cérémonie »

drap d’né / drap n’né : mouchoir

bèriques s.f. pl. : lunettes

veûle dè bèriques : verre de lunettes

lûgnanr’ s.m. : lorgnon

parapwi s.m. : parapluie

baline s.f. : baleine

monte s.f. : montre

cane s.f. : canne

picrê s.m. : pointe en fer de la canne

fashe s.f. / drap d’cou s.m. / lign’rê s.m. : lange

fasher : langer

tashe s.f. : poche

tash’lé s.f. : contenu d’une poche

boton s.m. : bouton

boton à clapa : bouton-pression

botnîre s.f. : boutonnière

botner : boutonner

rabotner : boutonner de nouveau ; « djè n’vinreûs dja à rabotnan.ye ci boton dè çou qu’ dj ‘ê freûd d’mès deûs »

p. 66

tirète (moderne) s.f. : fermeture-éclair

fôreure s.f. / fôrmint s.m.. : doublure

bwèrdeure s.f. : bordure

trawèt s.m. : œillet

ûyèt s.m. : œillet de métal

parmint s.m. : ornement pour habits

pwinte s.f. : dentelle

pyèle s.f. / coran s.m. : perle

fran.me s.f. : frange

blouque s.f. / rindge s.f. : boucle (à souliers, etc.)

***********************************

p. 67

LA MAISON

dèmeurance s.f. (plus moderne) / dèmanance s.f. (plus archaïque) : habitation

dèmeuri v.intr. : rester / habiter ; « i d’meûre èn’ Ôvîfat » : « il habite Ovifat » ; « dèmeurez on moumint tot seû ! » : « restez un moment tout seul ! » ; « dèmeûre queû ! » : « reste tranquille ! »

dèmani v.intr. : rester / habiter ; « i d’man èn’ Ôvîfat » « il habite Ovifat » ; « dèmanez on moumint tot seû ! » « restez un moment tout seul ! » ; « dèman queû ! » « reste tranquille ! »

sè tèni : être quelque part / habiter

sè tèni avou… : cohabiter avec...

lodger : loger

raler s.m. : domicile ; « i n’a pu nou raler » « il n’a plus de domicile »

héme : « chez-soi », « à la maison » (de l’all. « Heim », même sens) « on’ n’è r’va héme » : on rentre chez soi

rahémter (sè) : rentre chez soi « on s’ rahém’ton » : on rentre chez soi

baguer v.intr. : déménager (ancien Fr. « bagues », paquets)

bagadges s.m.pl. : bagages

manhon s.f. : maison / cuisine

manadge s.m. : maison / ménage

************************

bastimint s.m. / batimint (néologisme) : bâtiment

basti : bâtir

intèrtèni : entretenir

intèrtènance s.f. : entretien

tchèstê s.m. : château, château-fort ; « lè Tchèstê » : château de Rénastène

tchèssion s.m. : camp fortifié préhistorique, de type éperon barré, tel que ceux de Xhoffraix, Walk, Libomont

tôr s.f. : tour (l’ édifice)

baraque s.f. : baraque

baraqu’mint s.m. : baraquement

houbette s.f. : hutte, aubette

hourde s.f. / lôdge s.f. : hutte en branches, gazons, etc., telle que les bûcherons et charbonniers en construisaient quand ils travaillaient loin du village

tinte s.f. : tente

bousé s.m. : (sens fig.) maison malpropre, en désordre / « affaire », « machin », « bazar » ; « dianle areût tot l’bousé » « (je souhaiterais que le) diable ait tout le bazar »

cinse s.f. : ferme

panrçon s.m. : une des 3-4 subdivisions de la ferme en construction traditionnelle : 1) côr (s.m.) dè lodgi : habitation; 2) stanve dès vatches : étable des vaches 3) pwète : grange; 4) stanve dès djônès byèsses : étable des jeunes bêtes OU

tchèri s.m. : remise, hangar

pîre s.f. : pierre naturelle

brique : brique (emprunté du fr.)

p. 68

bûsê s.m. : tuyau (d’égoût, de drainage)

cémèn’t’ s.m. : ciment (néolog. all.)

cimint s.m. : ciment / mortier au ciment (néolog. fr.)

mwèrtî s.m. : mortier de sable, argile et chaux

sté s.m. : couche horizontale ou verticale (d’un tas de briques empilées, p.ex.)

tchan s.f. : chaux

tchan.s’ner : chauler

plaquisse s.m. : mortier pour « cimenter » un mur (anciennement à base de sable, chaux et crins de cheval, ou brins d’herbe)

plante s.f. : plâtre

plan.s’trer : plâtrer, enduire, plafonner

plaquer : plâtrer, enduire, plafonner

pareû s.f. : paroi (surface du mur) / enduit sur mur

************************

fond’mint : s.m. : fondation

sorsèy’mint s.m. : soubassement de maçonnerie (quand le reste est élevé dans une autre matière)

mour s.m. : mur

anglé s.f. : angle d’un mur

pîre d’anglé : pierre d’angle

houprale s.f. : pierre triangulaire qui termine le pignon

miyter v.intr. : s’émietter ; « lè vôsseure dol canve miyton » : « la voûte de la cave s’émiette »

vôsser v.intr. : se voûter

wan s.m. : façade courte d’une maison rectangulaire, surmontée du pignon

acéte s.f. : façade longue de ce type de maison

wanmer v. tr. : barder

wanmé s.f. : bardage (anciennement en paille de seigle, polytric, genêt, etc.; actuellement en voliges, ardoises artificielles, etc.)

bwègne : « one saquwè qui s’louque bwègne » : « quelque chose sans symétrie, sans équilibre » (se dit notamment d’une façade aux fenêtres réparties sans symétrie ou équilibre)

plèce s.f. : pièce de la maison

plafond s.m. : plafond

rètaye s.f. : 1) petite pièce prise hors d’une grande ; 2) retrait, angle coupé dans les façades pour permettre un passage plus facile

hougn’mint s.m. : échafaudage

sètipe s.f. : étai

stiper v.tr. : étayer

rèstiper : étayer de nouveau ou mieux

vèstish’mint s.m. : revêtement intérieur d’un mur, lambris

vèsti v. tr. : munir un mur int. d’un revêtement, lambrisser

************************

soû s.m. : seuil

ushe s.f. : porte (Etym. : latin « ostium », porte ; cf. italien: « uscio », porte) « à l’ushe » peut signifier « dehors » ; « i èst èvôye à l’ushe » « il est parti dehors » ; « i gn’a onc à l’ushe » « il y a quelqu’un (qui vient) à (notre) porte » ; « sol soû d’l’ushe » : « à l’entrée de la maison »

p. 69

quètcher / quètchter / bousher / toquer / tècter / so l’ushe ou à l’ushe : frapper à la porte

vindjab’ s.m. : ébrasement

postê s.m. : montant de la porte

bwè d’racouy’mint / ûvèrloh (Etym. « ûvèrloh » de l’all . « Überlauf », débordement ?) : linteau de bois au-dessus d'une baie de porte ou de fenêtre

battant s.m. : battant

tchanr’nîre s.f. : charnière

pind’mint s.m. : penture (bande métallique ou ferraille qui soutient sur ses gonds une porte) ; plus souvent au pl. : « dès pind’mints d’ushe »

clitche s.f. : clinche

péne s.m. / lançan s.m. : pêne de la clinche

clé s.f. : clé

sèrre s.f. : serrure

sèrer v.tr. : fermer / serrer « clô l’ushe ! » / « sére l’ushe ! » : « ferme la porte ! » « sére l’ushe à clé ! » : « ferme la porte à clef ! »

claper l’ushe claquer la porte

fèrou s.m. : verrou

banre (s.m.) d’ushe : grosse barre de fer à placer transversalement à l’intérieur d’une porte ou d’une fenêtre, et encastrable de part et d’autre dans le mur

clotchète s.f. : clochette

sonète s.f. / shiète : s.f. : sonnette

************************

finyèsse s.f. : fenêtre

veûlîre s.f. (arch.) : fenêtre

atique s.f. : partie supérieure, basculante, d’une fenêtre à croisée

ran.me s.f. : châssis de fenêtre

tchassi s.m. : châssis de fenêtre / appui extérieur de la fenêtre

pîre di Rèt : schiste salmien extrait près de Recht, utilisé dans l’appui exérieur des fenêtres dans les maisons anciennes

rodge pîre : grès bigarré de l’Eifel, utilisé dans l’appui exérieur des fenêtres dans les maisons anciennes

dôrmant s.m. : dormant (ensemble des éléments fixes)

veûle s.m. : vitre / verre (la matière)

crémone s.f. : espagnolette

gourdine s.f. : rideau / tenture

rèye s.f. : tringle

bawète s.f. : lucarne

beûquète s.f. : lucarne / petite ouverture, non vitrée, ménagée dans la maçonnerie pour aérer, et donner un minimum de lumière (grange, etc.)

************************

teu s.m. : toit; i a on teu sol tyèsse : il a une habitation

d’so teu : sous toit; i a on d’so teu : il a une habitation

teu dè strin : toit de chaume

teu dè shayes : toit d’ardoises, par analogie toit d’ardoises artificielles

teu dè tûlês (s.m.) : toit de tuiles

crèstrèsse s.f. : tuile faîtière

tchèptri s.f. : charpente

bwèsri s.f. : charpente / ensemble des travaux de charpenterie et de menuiserie d’une maison

vyèrmoulu adj. : vermoulu(e)

miloqué adj. : vermoulu, miné (ne se dit que du bois)

mîler / mîlter v.intr. impers. : être miné par la vermine, se réduire en poussière; « lè bwè mîle OU mîlton » : « le bois est miné »

miloquer v.intr. : même sens (se dit uniquement du bois)

sè pètler : se fissurer (se dit du bois)

djambe d’êr : ferme de toiture

vyène s.f. : panne

mêsse-vyène s.f. / fyèrlote s.f. : faîtage

dgîse : gîte

shoron s.m. : refendage, gîte

wére s.f. : chevron

wan-wére : chevron plus solide qui repose sur le pignon

plantche s.f. : planche, volige

tchînan s.m. : gouttière / ensemble avec tuyaux de descente

sovronde s.f. : lisière inférieure du toit

gotîre s.f. : eau qui tombe de là (en l’absence de gouttière, ou quand celle-ci déborde)

***********************

p. 71

rastrind‘mint s.m. : espace disponible comme rangement / objets à ranger / action de ranger

************************

Vestibule

pwèce s.m. : vestibule

************************

Cuisine

cuhène s.f. : cuisine

manhon s.f. : cuisine / maison

èsse s.f. : âtre

fouîre s.f. : cheminée

ramoner v.tr. : ramoner

mourê s.m. : mur très épais séparant la cuisine de la « bonne chambre », toujours en maçonnerie de moellons, incorporant le feu ouvert et la cheminée ; au point de vue statique, ce mur constitue véritablement l’épine dorsale de l’habitation.

taque : plaque de fonte, souvent ornée de bas-reliefs du côté de la chambre, transmettant dans la chambre la chaleur de l’âtre (avant la généralisation des poêles)

taque : armoire encastrée du côté living, à proximité immédiate du conduit de cheminée pour la rangement d’objets à garder bien au sec, p.ex. des documents.

bayîre s.f. : côté latéral triangulaire de la cheminée ouverte

boutch s.m. : corps de la cheminée

seûve s.f. : suie

dgîvan s.m. : encadrement de la cheminée ouverte

ashale (s.f.) : dè dgîvan étagère au bord inf. de cet encadrement

drap (s.m.) d’dgîvan : petit rideau ornant le bord inf.

crama s.m. : crémaillère pour accrocher la marmite

èq’naye s.f. : pince pour travailler le feu

ranve (s.m.) dè fournêse : petit râble servant à retirer les cendres, à rassembler les braises

feû s.m. : feu

broûler v.intr. + tr. : brûler (intr. + tr.)

brôler v.intr. : fumer

p. 72

brôlîre s.f. : fumée

èbrôler : enfumer

èpufquiner : empester

manl-feû s.m. : (arch.) incendie

èsprinde 1) v.tr. allumer (un feu, la lumière) ; conjug. : « dj’èsprins, nos èsprindans » ; passé s.: « dj’èspris, nos èsprirîs, vos èsprirîz, is èspriront, dj’èsprinda, nos èsprindîs », etc. ; subj. pr.: « què dj’èsprishe, n’èsprishîs, v’s’èsprishîz, is èsprihînent » ; subj.imp.: « què dj’èsprindashe …is èsprindahînent » ; 2) v.intr. prendre feu ; « lè manhon a èspris d’on côp d’aloumîre » : « la maison s’est embrasée par un coup de foudre »

dèstéde v.tr. : éteindre

blamer v.intr. : flamber

blawter v.intr. : étinceler / vaciller (petit feu, lampe, étoile) ; « i / ile blawton »

blawtant : étincelant / vacillant

blawète s.f. : mèche de feu

vîve s.f. : étincelle

brocale s.f. : allumette

crèsse s.f. : éclisse de bois pour allumer le feu

tocadge s.m. : matériau à brûler / action de nourrir le feu

toquer : allumer le feu (dans la maison) / alimenter ce feu

atoquer : allumer ce feu

ratoquer : alimenter ce feu

tchanfer : chauffer

tchanfadge s.m. : matériau à brûler / action de chauffer

tièn’vi : tiédir

tiène adj. : tiède

brèsé s.m. : braise, brasier

cène s.f. : cendre

fournêsse s.f. : cuisinière

sè taq’ner : s’enduire de crasses (cuisinière, marmites, etc.)

ètaq’ner v.tr. : encrasser

taqué s.f. : dépôt de crasse durci

taqu’neure : s.f. tache de cette crasse

bèson s.m. : banc-réserve, pouvant contenir p.ex. du bois de chauffage

p. 73

ashale s.f. : étagère

anrmanre s.f. : armoire

san.nî s.m. : coffre à sel ; le terme est tombé en désuétude avec l’objet désigné : anciennement, ce petit meuble se trouvait dans chaque maison

sêweû s.m. : évier

cran.ne s.f. : robinet (Etym.: all. « Kran », même sens)

savon s.m. : savon

savonète s.f. : savonnette; on dit « dol savonète », très rarement « one savonète »

savné s.f. / savneure s.f. : eau savonnée

drap n’ main s.m. : essuie-main

bourtê s.m. : baratte

djète s.f. : carreau de céramique

drap d’manhon : serpillière

ègré s.m. : gradin, marche d’escalier

monté (s.f.) d’grés : escalier

pas d’gré s.m. : palier

trèye s.f. : rampe, balustrade

monter lès ègrés : monter l’escalier

dèshinde lès ègrés / adshinde lès ègrés : descendre l'escalier

breûsse s.f. : brosse / balai

shover : balayer

breûster : brosser

shurer : récurer

rashler : racler / polir

blinquer v.tr. : récurer un objet en métal

blinquant : reluisant

shourbi v.tr. : essuyer ; conjug.: « djè shoubère » ; fut. s. : « djè shoubèr’ri » ; imparf. : « djè shourbishéve » ; part.passé : « shourbi »

shèle s.f. : écuelle

shèles s.f.pl. : écuelles / terme général : vaisselle

fére lès shèles : faire la vaisselle

drap d’shèle : lavette

sherpê s.m. : tesson ; « fére dès sherpês » : « faire de la casse »

sayê s.m. : seau

say’lé s.f. : contenu d’un seau

tinan s.m. : porte-seaux (« joug » placé sur les épaules pour porter deux seaux)

tine s.f. : cuvier (en bois, puis en zinc, puis en plastique)

tin’lète : s.f. cuvelle (idem)

cocmanr s.m. : bouilloire

posson s.m. : marmite ou casserole en fer / par extension : toute casserole

covra s.m. : couvercle

tchôdîre s.f. : grande marmite pour préparer les aliments du bétail

pêle s.f. : poêle

cawe s.f. : manche de poêle

p. 74

pêlon s.m. : poêlon

djusse s.f. : cruche

canète s.f. (néol.) : cruche

badou s.m. : récipient pour liquides (anciennement en cuivre)

trêteû s.m. : entonnoir

passète s.f. : passoire / escabeau

poureû s.m. : passoire

crûle s.m. : crible, tamis

crûler : tamiser

piyète s.f. : pilon pour écraser les pommes de terre

cloque s.f. : mortier pour broyer des condiments

riveû s.m. / rivè s.m. : planche munie d’une lame tranchante, pour râper des choux, des navets, etc.

botèye s.f. : bouteille

vin.re s.m. : verre (le récipient)

pôrcèlin.ne s.f. : porcelaine

platê s.m. : plateau

plat s.m. : plat

tayeû s.m. : assiette (arch. en ce sens) / écuelle +/- plate)

assyète s.f. : assiette

jatte s.f. / tasse s.f. : tasse

d’zo d’tasse : soucoupe

copète s.f. : bol

poutiquè s.m. : petit récipient quelconque

tuta s.m. : bec d’une cafetière, d’un vase, etc.

soucrî s.m. : sucrier

sanrlète s.f. : salière

peûvrî s.m. : poivrier

sanssî s.m. : saucière

leûsse s.f. :

lèsse (Robertville) : louche

coûtê s.m. : couteau

fortchète s.f. : fourchette

cawe : manche de fourchette

cuèyî s.m. : cuillère

cawe : manche de cuillère

pûheû s.m. / shapeû s.m. : petite louche pour puiser de la farine, des grains, etc.

sopène s.f. (arch.) : chopine (= +/- 1/2 litre)

tchèna s.m. : petite corbeille

ban.ston s.m. : panier finement tressé avec anse centrale, avec ou sans couvercle, pour « aller ans commissions », c.-à-d. faire ses courses

strama s.m. : grand panier en paille tressée, de section ronde, plus étroit en bas et en haut, haut de 1 - 1,20 mètre, avec couvercle, destiné à stocker la provision de farine, fèves, petits pois, etc.

casse s.f. : caisse

satch s.m : sac

satché s.f. : contenu d’un sac

satchê s.m. : sachet

p. 75

noqué s.f. : baluchon servant à emporter des victuailles

roug-zac s.m. : sac-à-dos ; (Etym.: all. « Rucksack » : même sens)

balance s.f. : balance

romin.ne s.f. / pèz’rê s.m. : balance romaine

banre s.m. : bras de la balance « peuser an banre » : peser au moyen d’une balance romaine

************************

« Bonne chambre »

stoûve s.f. : « bonne chambre », « living »

meûbe s.m. : meuble

meûbli v.tr. : meubler

tchèvèye s.f. / tirante broque s.f. : cheville en bois

èrèni v.intr. : se couvrir de crasses (meubles, tentures, etc.)

côqu’mint s.m. : plancher

côquer : poser un plancher

bass’mint s.m. : plinthe

bantché s.f. : lambris

bantcher : lambrisser

tapi s.m. : tapis / papier peint

plafond s.m. : plafond

soûmî s.m. : grosse poutre, généralement en chêne, visible sous le plafond, même si elle est éventuellement plafonnée ; elle divise la portée de la pièce en 2, et supporte les solives

tastrê s.m. : solive

lôton s.m. : pièce de bois appuyée sur une solive et sur le mur

fornê s.m. : poêle (l’appareil de chauffage)

bûsê s.m. : tuyau de poêle

palète (s.f.) dè houye, dè cènes : petite pelle pour charbon, cendrées

tanve s.f. : table

ralongue s.f. : allonge

foye (s.f.) dol tanve : plateau de la table

pîd d’tanve : pied d’une table

ridan s.m. : tiroir

maquète s.f. : « boule » servant de poignée à un tiroir, à une canne, à un couvercle de cafetière, etc.

mape s.f. : nappe

mete / apôti « mète lè tanve » / « apôti l’tanve » : dresser la table

rastrinde / wèster : « rastrindéz l’ tanve » / « wèstéz l’tanve ! » (moins usuel) : débarrassez la table

tanvlé s.f. : tout ce qui est dressé sur la table

tanvèrlé s.f. : ensemble des gens assis à table

lampe s.f. : lampe

loum’rote s.f. : lampe très faible

loumer v.intr. : éclairer

p. 76

crassè s.m. : lampe à huile

quéqué s.m. : lampe à pétrole

ôle dè pîre / pètrole s.m. : (néol.) pétrole; « lè preumî quéqué à l’ôle dè pîre a v’ni èn’ Ôvîfat vè 1860 »

tchè.îre s.f. : chaise

grande tchè.îre : fauteuil

banc s.m. / banc canapé s.m. banc en bois, assez long, souvent situé derrière la table, le long du mur, et destiné aux enfants

clôse-fôme s.f. : alcôve (souvent située dans le « living »)

scré s.m. : petit coffre en bois (cf. fr.: écrin)

ôrladge s.f. : horloge

balancî s.m. : pendule, balancier

grèfe s.f. : aiguille de l’horloge ou de la montre

son’ri s.f. : sonnerie

r’monter l’ôrladge : remonter l’horloge

ravanci (v.tr.) l’ôrladge : donner de l’avance à l’horloge

rèstanrdgi (v.tr.) l’ôrladge : donner du retard à l’horloge ; (ce dernier verbe s’emploie uniquement dans ce sens précis)

ravance s.f. : avance ; « vos’ av’ dèné trop’ dè ravance à l’ôrladge » : « vous avez donné trop d’avance à l’horloge »

avanci : l’ôrladge s’avancit (v.intr.) : l’horloge prend de l’avance

rètanrdji : l’ôrladge sè rèstanrdgit (v.intr.) l’horloge retarde (ce verbe s’applique uniquement dans ce cas précis)

witchè s.m. : guichet, petite porte

ban.sse s.f. : berceau (sens 1er = panier)

boutique s.m. (sens fig.) ensemble d’objets hétéroclites ; « i avînent on boutique avan l’tanve ! » : « ils avaient un désordre sur la table ! »

tchandèle s.f. : chandelle, bougie

bougie s.f. : (néol.) bougie

tchand’leû s.m. : chandelier

vanse s.m. : vase

pansse s.f. : (sens fig.) partie centrale renflée à vase, cruche, etc.

péne s.m. : peigne

posteure s.f. : petite statue, surtout à thème non religieux

s(è)tatu s.f. : statue, surtout à thème religieux ; « lè statu dol Vièrdge » « one bèle sètatu »

sculter v.tr. : sculpter

lansse s.f. : boîte en métal, bois, carton, etc. avec couvercle ; « one lansse dè brocales » : « une boîte d’allumettes)

p. 77

bwète s.f. : (néol.) boîte

cwète s.f. : corde

noquê s.m. : nœud

noquer v.tr. : nouer

shlô s.m. : nœud coulant

rèseû s.m. : rasoir

mureû s.m. : miroir

tanvlê s.m. : tableau (peinture)

moleure s.f. : cadre , moulure

ran.me : cadre

baronète s.f. : baromètre

guiyôle s.f. : cage d’oiseau

papî s.m. : papier

pantchmin s.m. : parchemin

cayè s.m. : cahier

lîve s.m. : livre

pandge s.f. : page

crêyon (s.m.) d’pîre : touche

crêyon d’bwè : crayon

awyer v.tr. : tailler en pointe

pène s.f. : plume (à écrire)

mantche dè pène : porte-plume

scristôle s.m. : écritoire

intche s.f. : encre

pupe s.f. : pipe

toûbac’ s.f. : tabac

foumer v.tr. : fumer (la cigarette, la pipe, etc.)

gôme s.f. : gomme, élastique

wande s.f. : étui ; « one wande dè bèriques » :

************************

L’étage

plantchî s.m. : premier étage; sol plantchî : au premier étage

tchambe à dwèrmi : chambre à coucher; sol tchambe à dwèrmi : dans la chambre à coucher

tchambe : chambre; « i èst so s’tchambe » : « il est dans sa chambre »

lè s.m. : lit

fôme s.f. : cadre du lit

îgue s.f. / payansse s.f. : paillasse

cyèfcî s.m. : traversin

cossé s.m. : coussin, oreiller

tirante s.f. : taie

cofteû s.m. : couverture

p. 78

matrasse s.f. : courtepointe.

lign’min s.m. : linge de literie

léçoû s.m. : drap de lit

s’acouvri : se couvrir

sîseû s.m. : petite lampe à huile, veilleuse

bodè s.m. : grande malle en osier

cofe s.m. : coffre en bois / valise

************************

La cave

canve s.f. : cave

vôsseure s.f. : voûte

vôsser : voûter / construire une voûte

calonîre s.f. : (petit) soupirail

moûssî s.m. : récipient en céramique, qui servait principalement à conserver certains légumes par fermentation

saleû s.m. : saloir

************************

Le grenier

guèrnî s.m. : grenier

rahisses s.m.pl. : vieilleries

ranladge s.m. / payansse s.f. 2° : bric-à-brac

camadges pl. : objets de peu de valeur, bibelots

tchinisse s.m. : crasse / menus objets, bric-à-brac / mauvaise marchandise

mish-mash s.m. : mic-mac

rashèlri s.f. : série de menus objets disparates / (bande de gens)

hastic s.m. : « machin », « bazar » / chose embrouillée (querelle, procès)

trûlé s.f. : éparpillement

trûler : éparpiller

tape-dju loc. s.m. : rebut

vôtyon s.m. : amas informe et enchevêtré (loques, cordes, etc.)

bôrê s.m. : amas informe lié ensemble

clopê s.m. : masse informe

èhaler v.intr. : encombrer

èhalisse adj. : encombrant(e)

************************

L’étable

stanve s.m. : étable

p. 79

stanvèrlé s.f. : ensemble des animaux contenus dans l’étable ; « one greusse sètanvèrlé » :

contin.ne s.f. : mangeoire

fôrer : donner la pitance aux animaux

stamon s.m. : poteau auquel est fixée la bête en étable / espace entre deux poteaux

shame s.m. : trépied sur lequel on s’assied pour traire (manuellement) / escabeau

pan.ne s.f. : grosse poutre dans la grange ou l’étable / panneau de lambris, panneau de porte, etc.

stanve dè djvô : étable à cheval

ruslîre s.f. : râtelier

stanve dè motons, dè porcês, dè poyes : bergerie, porcherie, poulailler

pouyî s.m. : perchoir des poules

cwèrdon s.m. : grosse corde

bordon s.m. / trique s.f. : bâton

wèroquê s.m. : gourdin

pèlwê s.m. : gourdin (sens 1er : bois pelard)

côré pèlwê : gourdin pelé ayant séjourné dans l’eau stagnante, ou mieux, le purin, pour le durcir ; « côré » est adj. , et signifie « coloré »

************************

Grange et fenil

pwète s.f. : grange

tôr s.m. / êr s.m. : arc, cintre

flatche s.f. : aire en terre battue; dol flatche : de la terre battue

bansse s.f. : panier circulaire, à diamètre plus grand au-dessus, avec deux anses latérales

rèsse s.m. : panier bas et oblong

tonê s.m. : tonneau

cinè s.m. : fenil

birôdî s.m. : mezzanine au-dessus de l’aire

************************

Alentours

pêre s.m. : cour

pavé s.m. : pavé

pavé s.f. : surface pavée, particulièrement allée pavée le long de la façade

paver v. tr. : paver

pavmint s.m. : pavement

cawyê s.m. : pierre de grosseur du poing jusqu’à grandeur de la tête, surtout pierres adéquates pour paver

pus’ s.m. : puits

mourê s.m. : petit mur de clôture

statche s.f. : gros pieu pour suspendre une barrière

djèfe s.f. : petite barrière à claire-voie / claie pour abri (paille tressée sur un cadre de lattes) ; cette claie servait d’abri à certains ouvriers, p.ex. les tailleurs de pierre, ou d’isolation, placée contre les portes de l’étable en hiver

bodgé s.f. : revêtement de paille, fougères, etc. ; se plaçait contre les portes de l’étable en hiver

rabodger v. tr. : placer ce revêtement

p. 80

twètche (s.f.) dè strin / trèsse (s.f.) dè strin : bourrelet de paille, placé en bas d’une porte pour arrêter les courants d’air

trèyisse s.m. : treillis, treillage

fourni s.m. : remise avec le four à pain y incorporé

for s.m. : four à pain / par évolution : four d’une cuisinière

mê s.f. : pétrin

panîre s.f. : « pelle » en bois pour enfourner le pain

volîre s.f. : volière

glôriyète s.f. : pergola

************************

Divers

vîhène s.f. / vwèsinadge s.m. : voisinage ; ces termes désignent l’entité, et aussi (surtout) les gens concernés par cette proximité

pantrimwène s.m. : patrimoine

mwèt’mint : droits de succession

usurfru s.m. : usufruit

***************************************************

p. 86

LE MOUVEMENT

sè stinde : s’étendre

sè côquer : se coucher

èsse côqué : être couché

sè rastapler : s’étendre de nouveau

dgêre : être couché, être affalé ; conjug.: « djè dgê, nos dg’hans » ; imparf. : « djè dgêhéve, nos dg’hîs » ; fut.s. : « djè dgêri » ; part.passé : « djû » Rem. : ce terme est resté très courant, à la différence de l’équivalent français « gésir »

dèmeuri so pîd : rester debout

s’accroupi : s’accroupir

croupi : être accroupi / rester (trop) longtemps quelque part

s’assîr : s’asseoir

sîr : être assis ; prés. : « djè sî » ; imparf. : « djè siyéve » ; fut.s. : « djè sîri » ; part. passé : « sî » ; subj. pr. : « què dj’ sîshe » ; subj. imp. : « què dj’ siashe »

sè rasploy / sè stiper : s’appuyer

sè galer : se frotter contre un objet, pour soulager une démangeaison

planter (v.intr.) : être debout

stan-pîd / pîd-stan adv. debout et immobile

rowanrder : attendre

ratinde : attendre / être enceinte

stére : se tenir (homme) / être situé(e) (objet) ; « i stéha queû » « il se tint tranquille », « one manhon qui sta bé » « une maison bien située » ; conjug. : « djè sta, nos stèhans » ; imparf. : « djè stèhéve » ; passé s. : « djè stèha » ; futur s. : « djè stéri »

sè radronquiner / sè ratronquiner / sè rèstronquiner : se tenir au coin du feu, se claquemurer

èsse è drame dè / èsse à drame po : être sur le point de commencer une action ; « n’èstîs è drame po magner quwand qu’i véve » « nous étions sur le point de manger quand il vint »

rèmouwer : remuer; sè r’mouwer : se remuer

bodger : bouger

lèy ouv’ : cesser

(s’) arrèter : (s’) arrêter

pôse s.f. : pause / pose

sè rèpwèser : se reposer

rèpwèsse s.f. : moment / lieu du repos (désuet, conservé en topo.)

pwèsé s.f. : pause, halte

nanvi : nager

sè bagner : se baigner

bagne s.m. : bain

noy v. tr. + intr. : noyer / se noyer ; « i a noye tot passant l’êwe à l’Oûr » : « il s’est noyé en passant l’Our »

noy s.m. : (un) noyé

s’adgègner : s’agenouiller

p. 87

ployète s.f. : courbette / génuflexion

griper : grimper ; « i s’gripe » : « (cela) est en pente raide »

rampyer : grimper (en parlant d’un petit enfant)

s’abasher / sè sorbasher : s’abaisser

sè racrampi : se contracter, se tordre

sè racroufyer : se recroqueviller

sè racroufter : se blottir

sè vôtyer àl’ tèrre : se rouler par terre

sè vôtyer antôr : s’enrouler autour, s’empêtrer autour (fil de fer, etc.)

rider : glisser

ridant : glissant

trèbouquer v.intr. / sè trèbouquer v. réfl. : trébucher

dgiboter : perdre l’équilibre (homme ou objet)

banbyer : vaciller, tituber

halcoter : tituber (homme) / osciller, branler (objet)

hosser : vaciller (homme et objet)

birloquer : pendiller, osciller (objet)

poleûr haye dans l’expression : « i n’pout haye » : « il n’arrive pas à progresser dans ses affaires, ses travaux »

toumer, rètoumer : tomber, retomber

cloper : tomber

lèver, sè r’lèver : lever, se relever

sè ragripter / sè ragritchter : se relever; sens fig. : 1) revenir à la santé ; 2) faire de meilleures affaires

pinde v.intr. + v. tr. : pendre intr. + tr.

piter v.intr. : donner des coups de pied / v. tr. frapper du pied

triper v.intr. : « poser le pied »

triper do pîd v.intr. : trépigner

triper v. tr. : fouler ; dans ce sens, plus svt. « quètriper »

dèrifler : piétiner

djambyer v.intr. : agiter les jambes (en étant par terre)

sè qu’taper : s’agiter, se débattre

cou-botèye / cou-pèrou s.m. : s.m. culbute

potcher : sauter

potcher so pîd : sauter debout

rapotcher : faire un saut vers

potchter : sautiller

trèssaye : tressaillir

trèssôter : sursauter

panti : palpiter, être pantelant

sè ramasser : se décider à partir ; « ramasséz-v’ èt s’èn’n’ alléz ! » : « décidez-vous et (ainsi) partez ! »

p. 88

roter : 1) marcher / 2) faire des démarches / 3) (arch.) accomplir le service militaire

roteûr, rotrèsse : marcheur, marcheuse

clèper : boîter

bolter : « ballotter » ; « bolter dès brèsses » : « ballotter les bras »

sè pourminer : se promener

pourminande s.f. : promenade

djonquiner : « faire lentement » : se dit du feu, de l’eau courante, et de l’homme

sè dèspêtcher : se dépêcher

sè dècotcher : se dépêcher

sè dèshombrer : se dépêcher ; « djè m’dèshombère, nos nos d’shombrans »

cotyer : marcher / marcher vite / aller de-ci, de-là / circuler dans la maison / accomplir les besognes du ménage ; conjug. : « djè cotèye, nos cotyans »

rascosher / coshler intr. : marcher à grands pas / tr. : enjamber

rascosher, coshler oute : (sens fig.) ne pas y prendre garde

rascoshé s.f. : enjambée

pas s.m. : pas

teûser : marcher à grands pas (sens 1er = toiser)

soy : écarter les jambes en marchant (sens 1er = faucher)

safter : marcher vite / se dépêcher au travail

s’ènonder : s’élancer

broquer : s’élancer

rabroquer : revenir en s’élançant

ploquer : s’élancer, bondir

raploquer : s’élancer de nouveau

bloquer : s’élancer

pôsser : s’élancer / courir très vite

rapôsser : revenir en grande hâte

couri : courir ; expr. « sè couri lès djambes foû do cou » : « courir très vite, courir jusqu’à épuisement »

racouri : revenir en courant

sè forcouri : aller trop loin

danrer : foncer

radanrer : revenir « en coup de vent »

rifler : courir / circuler de-ci de-là

biser : courir / s’agiter à cause de la nervosité ou de la colère

abiser : venir en courant

rabiser : revenir en courant

rèbiser : courir de nouveau

djougler : courir en sautant (enfants et aussi bêtes à cornes)

zafter : courir

zagler : courir, surtout dans la maison, se remuer nerveusement ; « ile zaguèle tote djôr avan s’manadge »

rapéner / rabidler : revenir en courant très vite

bicler : gambader

p. 89

rabicler : revenir en gambadant

rabourdousher : revenir avec fracas

raspiter : revenir subitement (homme) / faire ressort (objet)

roufler : se ruer

frosher v. intr . + tr. dir. : traverser rapidement, forcer un obsacle ; intr. : « lès byèsses ont froshé » : « les bêtes se sont échappées » (en forçant la clôture) ; tr. : « nos-ôtes, nos frohans bwès èt han.yes » : (texte de la « Nut’ dè Maye », « frohans » en wallon malmédien)

londger : longer

ècroquer : accrocher (dans le sens « toucher »)

stoquer : caler

vèni à sto, èsse à stoc’ : être arrêté par un obstacle

trècôper / creûshler / trivyèrser : traverser

racreûshler : traverser en oblique

tchapter : patauger

wanrtchi v.intr. : patauger / traverser de l’eau ou de la neige assez haute; v.tr. : enjamber

rawanrtchi : revenir en traversant de l’eau ou de la neige assez haute

waye v. tr. : dir. traverser de l’eau, des herbes humides, de la neige ; « is wayînent lès concîres » : « ils traversaient les congères »

monter v.intr. + v. tr. : monter (intr. + tr.); 3° v. tr. élever, construire « monter on manadge »

amonter v. tr. : amener (un objet) plus haut

ramonter v.intr. + v. tr. : remonter (intr. + tr.)

dèshinde / adshinde v.intr. + tr. : descendre

radshinde : redescendre

mousser foû loc. v.intr. : sortir

mousser d’vin loc. v.intr. : entrer

ramousser d’vin loc. v.intr. : rentrer

rintrer v.intr. + v. tr. : rentrer (intr. + tr.)

rintré s.f. : rentrée

rèscontrer : rencontrer

shiwer : éviter

ralinti : ralentir

avanci : avancer

ravanci : avancer de nouveau

ravanci l’pas : marcher plus vite

sè ravanci : bien avancer (dans un travail, etc.) ; « sè ravanci d’vin sès ovradges »

rèscouler : reculer

à r’coulon loc. adv. : à reculons

grawyer : gratter / chipoter

passiner / pasturer : passer et repasser à la même place

ratwèrtcher : faire un détour / tourner de-ci de-là

p. 90

sè ratwèrtcher : arriver en se tortillant

sè twède : faire un détour

tôrner v.intr. + tr. : tourner (intr. + tr.)

ratôrner : 1) tourner de nouveau ; 2) faire demi-tour ; « ratôrner so sès pas » : « revenir sur ses pas »

vètruyer : être agité / aller et venir

nifter : fureter / aller de-ci de-là ; conjug. « djè nifton »

pûtchter / pûtyer : chercher en fouillant

vèroter : aller et venir sans cesse

tram’ter : circuler dans la maison

rahoûr s.m. : remue-ménage

sè pôni / sè pènancer : se donner de la peine, faire de gros efforts; conjug. avec auxiliaire AVOIR : « ile s’a pôni po-z-aclèver sès èfants » : « elle s’est donné de la peine pour élever ses enfants »

voyadger : voyager

voyadge s.m. : voyage

sè môy’ler / sè cawyer : se faufiler

flûtcher : glisser, se faufiler, disparaître

raflûtcher : revenir en se faufilant

péner èvôye / pèter èvôye : s’enfuir (vite)

sè sanver : se sauver, s’échapper

sè rassanver v.intr. : se sauver chez soi

rassanver v. tr. : ramener en sûreté

shaper v.intr. : échapper (à un danger)

shiper v.intr. : échapper (en parlant d’un objet) ; « i m’a shipé foû dès deûs » : « il (un objet) m’a échappé des doigts »

tchèsser : chasser (faire partir) / chasser (gibier)

rètchèsser : 1) chasser de nouveau ; 2) chasser vers sa demeure ; 3) intr.: aller à la recherche (de quelqu’un)

èvoye : envoyer ; « dj’èvôye, nos èvoyans »

rèvoye : renvoyer

sûre : suivre ; conjug. : « djè sû, nos sèwans » ; imparf. : « djè sèwéve » ; passé s. : « djè sèwa » ; fut. s. : « djè sûri » ; part. passé : « sû » ; subj. pr. : « què djè sûshe » ; subj. imp. : « què djè sèwashe » ; gér. : « tot sèwant », « tot sûhant »

poursûre : poursuivre

rassûre : suivre de près

rèssûre : suivre (quelqu’un) vers sa maison

racsûre : rejoindre, rattraper

ratraper : rattraper

racdîre : raccompagner

sè raprèper : se rapprocher / sens fig. : se réconcilier

raprèper v. tr. : approcher

p. 91

sorpasser : surpasser / dépasser

rariver : arriver de nouveau

raparète : reparaître ; part. passé: « raparètu »

sè ratirer : revenir

sè raploure : revenir (s’agissant de plusieurs personnes surtout) ; « is s’raplovèt tos’ onc’ après l’ôte »

sè rapantriyer : revenir au pays / revenir à son domicile

(manke pådjes 92-94 aler èt vèni) p. 95

VERBES D’ACTION, et quelques mots en rapport

abate : abattre / dans certains cas : faucher

afèrmi : attacher, fixer

rafèrmi : attacher de nouveau

ahèssi : munir de quelque chose d’utile ou de nécessaire

rahèssi : munir de quelque chose d’utile ou de nécessaire

dèhèssi : priver de quelque chose d’utile ou de nécessaire

alèdgi : alléger ralèdgi : alléger e nouveau

aminder : améliorer

s’aminder : s’améliorer (comportement)

raminder : améliorer

apôti : apprêter

rapôti : apprêter de nouveau

arindger : arranger

rarindger : arranger de nouveau / réparer

atèler : atteler, attacher

ratèler : atteler, attacher de nouveau

atinde : toucher, atteindre ; Part. passé : « atindu »

atôrner : tourner (un objet) vers quelqu’un / tourner (un discours, une lettre)

avoy : envoyer

ravoy : renvoyer

awaler : étendre, répandre / avaler

bani : bannir

boser : escamoter, dérober

boucher : boucher (calfeutrer)

bouter : pousser

brisser : répandre, verser (involontairement) (surtout un liquide)

dèbrisser : répandre, verser (involontairement) (surtout un liquide)

broye : broyer / forcer

(sè) catcher : (se) cacher

candger : changer

candge s.m. : change

rècandger : rechanger

rècandge s.m. : rechange

chnicter : couper un morceau (de pain, de viande, etc.)

chniquète s.f. : petit morceau, bribe

clôre : fermer

èclôre : enfermer

rèclôre : enfermer

raclôre : enfermer / placer une clôture / rentrer le bétail à l’étable / boucher, fermer

sè raclôre : s’enfermer, se claquemurer

coler : coller

racoler : recoller

condan.ner : condamner

côper : couper

côquer : coucher

couvri : couvrir

racouvri : recouvrir

s’acouvri : se couvrir

crèner : faire une entaille, fendre

crèneure s.f. : entaille

crombyer : courber

cuèmincer : commencer

rèc’mincer : recommencer

cwèri : chercher

racwèri : rechercher / (plus souvent) : réunir, amasser, rassembler

p. 96

dèbrand’ler : démonter maladroitement, disloquer

dèbrissôder : galvauder

dèbrôdler : gâcher

dèclotner : démêler

dècrèster : rabattre l’arête (d’une planche p.ex.)

dècrètler : rider, rayer, rendre rugueux

dèfèsser : séparer

dèlanborer / dèlôder : souiller d’ordures

dèner : donner

èpîtrer : déchausser (enlever la terre autour d’un poteau, le long d’un mur, etc.)

dèraver : érafler

dèstrûre : détruire

djudger : juger

doguer : cogner, bousculer

douvri : ouvrir ; conjug. : « djè doûvère, nos douvrans » ; imparf. : « djè douvréve » ; fut.s. : « djè doûvèr’ri » ; part. passé : « douvri » Rem. : certains disent « drouvi »

adouvri, sordouvri, trèdouvri : entrouvrir

ouvèrture s.f. : (rappel: les 3 syllabes sont courtes) : ouverture

drôsiner / dray : détériorer

ècombrer : encombrer ; « çoula ècombère »

èdeuri : 1) v.intr. durcir ; 2) v. tr. endurcir

èfèsser : enchevêtrer (les cheveux, une corde, etc.)

èfoncer : enfoncer

èguider : emmener

èmantcher : emmancher / organiser / impliquer

èmantcheure s.f. : (sens un peu péjoratif) 1) appareil compliqué, assemblage maladroit ; 2) organisation compliquée et perçue souvent comme négative

ènêri : lancer en l’air

èrèsse adv. (+ verbe) sur le point ; « dj’èsteûs èrèsse d’èn’n’aller » : « j’étais sur le point de partir » ; s.f. (+verbe) envie ; « i aveût èrèsse dè passer po là » : « il avait envie de passer par là »

èspêtcher : empêcher

èssèlvi : ensevelir

ètprinde, interprinde (plus rare) : entreprendre

fére : faire

rèfére : refaire

dèfére : défaire

finde : fendre

fini : finir

flabanrder : frapper à grands coups désordonnés

fôler : fouler

fôrci : forcer

fouter : jeter

rafouter : jeter vers

foy : fouiller / bêcher

p. 97

èfoy : enfouir

fricasser : fracasser

frès’ner / r afrècer : froncer (le visage, une étoffe)

ganrni : garnir

grafer : puiser à pleines mains ; « djè grafèle »

grafler : puiser à pleines mains ; « djè graflon »

grèter : gatter

ragrèter : 1) v. tr. : amasser / réunir en grattant ; 2) v.intr. : se donner de la peine au travail

dègrèter : griffer, égratigner

ham’ler : trancher, rogner, couper grossièrement

hatcher : piocher, travailler à la houe

hèrer : déplacer un objet en le poussant

rahèrer : pousser vers / rassembler

hértcher : traîner ; « djè hétche, nos hértchans »

rahértcher : traîner vers chez soi

hiner / lancer

rahiner / rahêyer : lancer vers

intèrtèni : entretenir

intèr’tènance s.f. : entretien

léspi intr. + tr. : (se) lâcher, (se) relâcher, (se) détendre

lètcher : lécher

ralètcher : lécher à plusieurs reprises ou complètement / (familièrement) embrasser

lèver : lever ; conjug. : « djè lîve, nos lèvans » ; part. p. : « lèvé » ; imp. : « djè lèvéve » ; fut. s. : « djè lîvri »

sorlèver : soulever ; « sè vos v’nîz à sorlèvan.ye lè pîre, djè mètreûs one dgîse » : « si vous mainteniez la pierre soulevée, je placerais un levier »

lèy : laisser ; conjug. : « djè lê, nos lèyans » ; part. passé : « lèy » ; imp. : « djè lèyéve » ; fut. s. : « djè lêri »

dèley : délaisser

lèy ouv’ : cesser

loy : lier

raloy : relier

loyant : liant

loyeure s.f. : ligature

maquer : frapper / assommer / tuer ; « maquer one hêsse èt on tchan.ne » : « abattre un hêtre et un chêne »

maqu’ter : frapper à petits coups

masher : mélanger

quèmasher : mélanger fortement

mète : mettre ; « mète èn’ oûve » : « employer (un outil, etc.) »

dèmète : enlever ; « dèmètez vosse tchapê » : « ôtez votre chapeau »

miner : mener, conduire

raminer : ramener, reconduire

mouyer : 1) tr. : mouiller, humecter ; 2) intr. : s’imbiber d’eau

nèti : nettoyer

rènèti : renettoyer

nètishadge s.m. : nettoyage

noquer : nouer

ranoquer : renouer / relier

noquadge s.m. : action de nouer

noquan.ye (itératif) « von’là l’noquan.ye do cwèr, djè vôreûs djan.me bé vèy quî l’dèfreût »

ôblidger : obliger

obtèni : obtenir ; conjug. : cfr « tèni »

panrti : partager ; « djè panrtishe , nos panrtishans »

panrti s.f. : partie

p. 98

panrt s.f. : parcelle, propriété immobil. / partie d’un jeu

pèler 1) tr. : enlever la pelure, l’écorce / (sens fig.) embêter, lasser ; « tè m’pèles lè pan.sse ! » ; 2) intr. : perdre les poils, la peau, l’écorce ...

pèter intr. : éclater, se fêler, tomber; Mots énigmatiques : « Mére lè pot pète ! Tire-lè s’i pète ! »

pèteure s.f. : fêlure

piède : perdre; conjug. : prés. : « djè pièr, nos pièrdans » ; p. passé : « pièrdu » ; imp. : « djè pièrdéve, nos pièrdîs » ; fut. s. : « djè pièrdri » « djè pièr’ri » cond.pr. : « djè pièrdreûs » « djè pièr’reûs » subj. pr. : « què dj’piède » ; subj. imp. : « què dj’pièrdashe »

piède s.f. : perte

peuser intr. + tr. : peser intr. + tr.

peûtyer : prendre un par un

picer : pincer

rapicer : reprendre en main, rattraper

piquer : piquer

piqueure s.f. : piqûre

plaquer 1) tr. salir ; 2) tr. + intr. coller

dèplaquer tr. : décoller

raplaquer : recoller

ploy tr. + intr. : plier, céder

pôsser intr. : produire de la poussière

pôssîre s.f. : poussière

pougner intr. : poigner

apougner tr. : empoigner

rapougner : reprendre en main

présinter : présenter

prèsser : presser (comprimer)

prinde : prendre ; part. passé : « pris »

pûher tr. : puiser ; intr. être perméable (vêtements)

pwèrter : porter ; « djè pwète, nos pwèrtans » ; « pwèrter ans satches, à l’êwe, etc. »

apwèrter : apporter

rapwèrter : apporter de nouveau / rapporter / être de bon rapport

quèblèsser : abîmer, froisser

sè quèdurer : cesser (une activité jugée négativement, en général) ; « quèdure-tè ! » : « arrête ! »

quètchin’ler : gaspiller, déjeter

rabate : effacer

rabèli : embellir

rabèlishmint s.m. : embellissement

rabicler : ramener de petites charges

rabiyer : orner de nouveau

racléri : éclaircir ; « racléri dès rècènes » « éclaircir des carottes » / allonger ; « racléri one sope » : « allonger une soupe »

rac’môder : raccommoder, réparer

radrèsser : redresser

radreuti : rectifier (une planche, un chemin, etc.)

p. 99

raduser : utiliser de nouveau ; « dèspôye si ac’cidint, i n’a pu radusé noune ustèye »

rafrèshi : rafraîchir

ragrawyer : enlever adroitement hors d’un endroit difficile (hors du feu, hors d’un récipient profond et étroit, etc.)

ragripter / ragritchter : ramener en haut (un objet tombé , etc.)

rahôssi : exhausser, surélever

rahôsse s.f. : rehausse

ralanrdgi : élargir

ralongui intr. : s’allonger / tr. allonger

ralonguishmint s.m. : allongement (d’une robe p.ex.) / prolongation (d’un chemin p.ex.)

ramasser : ramasser / amasser / recevoir, attraper ; « is l’ont ramassé à l’frontîre » : « ils l’ont attrapé à la frontière » ; « ramasser l’chnope » : « attraper un rhume de cerveau » ; « torate tè ramass’rès one ! » : « tantôt tu recevras une (gifle) »

ramoli : ramollir

ramwindri : amoindrir, diminuer

raognèsti : remettre en ordre

rapèsanti : rendre plus lourd

rapèsher : sortir (un objet) de l’eau

raplan.strer : réparer tant bien que mal

rapleûtyer : chiffonner

raplin.ni : remplir

raplin, raplin.ne adj. : plein(e) à ras bord

raporfondi : approfondir

raprôpriyer : remettre en ordre / reprendre possession de

raquètcher intr. : ratatiner

rassonler : rassembler

raspèshi : épaissir

rassîre : rasseoir / remettre (un objet) en place

rastreuti : rendre plus étroit

rastrinde : ranger

sè rastrinde : rentrer à la maison, aller au lit

ratchipter : ramasser / extorquer

ratèni : amincir / diluer

ratinri intr. : devenir tendre

ratirer : tirer à soi

ratrosser : retrousser

ravadger : ravager

ravadge s.m. : ravage

ravoler tr. : rejeter vers

ravôtyer : envelopper / chiffonner

ray : arracher / tirer ; conjug.: « djè ran.ye, nos rayans » ; imp.: « djè rayéve » ; fut.s.: « djè ran.y’ri » ; passé s. : « djè raya »

ray atôr : se dépêcher, faire des efforts au travail, à la marche

ray dèvin : entraîner (négativement) p. ex. en justice

rayan.ye : 1) gérondif ; 2) saison de l’arrachage ; « ol rayan.ye » (sous-ent.: « ans crompîres »)

r’çûre : recevoir

p. 100

r(è)fûser : refuser

rèfwèrci : renforcer

r(è)novler : renouveler

rètôrner tr. : retourner (un objet)

rèvyèrser : renverser

rèyussi : réussir ; « djè rèyussi, nos rèyussishans »

rimpli : remplir ; « djè rimpli, nos rimplishans » ; fut. s. : « djè rimplishri »

rinde : rendre ; part. passé : « rindu »

rogner : froisser

rôler intr. + tr. : rouler

rondger : ronger / couper les pointes (des cheveux, d’une haie)

rôy’ter : faire des raies, des lignes

rôye s.f. : raie, ligne, sillon

rôy’lé s.f. : rangée ; « is plantînent èn’ one rôy’lé » « ils étaient debout alignés »

rusler : agiter, secouer

russer : frotter fortement

sacadger : saccager

sacadge s.m. : saccage / travail pénible

sanver : sauver

say : essayer

sè say : mesurer ses forces / faire des efforts

san.ye s.f. : essai

sèmer : semer / éparpiller / aiguiser

sêsi : saisir

sètcher intr. + tr. : sécher

sévrer : séparer par catégories

shaler : gauchir, déformer

shoye : secouer

quèshoye : secouer fortement

syèrvi : servir / se servir de (employer)

rèssyèrvi : se servir de nouveau de ; intr. impers. « i n’syèr’rèt toudi pu à ré » : « cela ne servira de toute façon plus à rien »

sîner : signer

sinte : sentir (toucher) ; sens fig. ressentir

sofler : souffler ; « djè sofèle, nos soflans » ; imp. : « djè sofléve » ; fut. s. : « djè sofèlri »

sogner : soigner

dzogner : soigner ; « dzogner què … » : « faire en sorte que... , prendre soin de... » ; « dzogne d’èsse rèvni à timps ! » : « tâche d’être revenu tôt assez ! »

rèssogner / rèdzogner : tr. dir. : faire reparvenir (un objet) au propriétaire

sopter / rèssopter : couper les pointes (des cheveux, d’un arbre, etc.)

sè soryer : prendre l’air

soutni : soutenir ; conjug. comme « tèni »

spater / aspater : écraser

p. 101

raspater : comprimer, serrer

spiter : 1) tr. : éclabousser ; 2) intr. : jaillir, sortir vivement

spiteure s.f. : éclaboussure

spiyer : casser

spiyeure s.f. : cassure

spiyant(e) : qui casse facilement

sprover : éprouver / essayer

s(è)proûve s.f. : épreuve / essai

stanrer 1) tr. : étendre, étaler (ce verbe est beaucoup moins usité ici que dans les communes de Stavelot ou Spa, etc. Dans ce sens, on utilise plutôt « awaler ») ; 2) intr. tomber (terme rare ici)

stèquer : bourrer

stinde : étendre, allonger, étirer

rèstinde : étendre, allonger, étirer de nouveau

stitcher 1) tr. : piquer ; 2) intr. : sortir en pointe, émerger ; on dit souvent dans ce sens: « stitcher foû »

rèstitcher / rastitcher : « stitcher » de nouveau (dans les deux sens)

stitche s.f. : piqûre / sens fig. (plus usité) : petite méchanceté verbale

stofer : étouffer

stoper : boucher, bourrer

rèstoper : boucher, bourrer de nouveau

stoquer : caler

rèstoquer / rastoquer : caler de nouveau

strifer 1) tr. : frotter très légèrement, frôler ; 2) intr. impersonnel : manquer de peu ; « i li a strifé dè gangner cisse panrt » : « il lui a manqué peu de chose pour gagner cette partie »

strinde : étreindre, serrer ; part. passé : « strindu », « strint »

rèstrinde : étreindre, serrer de nouveau

stronler : étrangler / sens fig. : gâcher

strûler : émietter / frotter entre les mains / froisser

stwède : tordre ; conjug. : « djè stwèr’, nos stwèrdans » ; imp. : « djè stwèrdéve » ; fut. s. : « djè stwèrdri, djè stwèdri » ; part. passé : « stwèrdu »

rèstwède : tordre de nouveau

taper : jeter

rataper : jeter vers ; « taper (one ushe, one finyèsse, etc.) an landge » : « ouvrir (une porte, une fenêtre, etc.) complètement »

tatchter / ètatchter : tacher (salir en faisant une tache)

tayer : tailler, couper

rètayer : tailler / tailler ou couper de nouveau

quètayer : couper en nombreux morceaux

tayant(e) adj. : tranchant(e)

tayant s.m. : tranchant d’un couteau, d’une hache, etc.

tchansser : chausser

p. 102

d(è)tchansser : déchausser

ètchansser : +/- enchâsser (chapeau sur tête, cognée dans bloc de bois, etc.)

tchèrdger : charger ; « djè tchèdge, nos tchèrdgeans »

d(è)tchèrdger : décharger

tchèsser : chasser (au sens du chasseur + au sens « écarter, faire partir ») / lancer ; « tchèsser on côp d’pougne » / enfoncer ; « tchèsser on clan, on pan »

quètchèsser : écarter, faire partir

rètchèsser : rechasser / enfoncer

ratchèsser : faire revenir (un homme) vers la maison, (un animal) vers l’étable

tchôquer : pousser

ratchôquer : rendre (surtout subrepticement)

tchûsi : choisir ; « djè tchûsi, nos tchûsishans »

tchûse s.f. : choix

tèm’ter : tenter

rètèm’ter : tenter de nouveau

tincler 1) tr. tendre ; « i t’fant tincler cisse cwète » ; 2) intr. être tendu(e) ; « lè cwète tinquèle »

rètincler v. tr. : tendre de nouveau ou davantage

tirer : ôter, enlever

tonde : tondre

tôrner : tourner

tôrnant(e) adj. : tournant(e)

toucher : toucher

trawer : trouer

rètrawer : trouer de nouveau

trawter / quètrawter : percer de nombreux petits trous

trèbate v.intr. : passer à travers une fissure, une fente ; « lè loumîre trèbat oute lè bate dè l’ushe »

(manke : tèni) p. 103

trimper : tremper

ratrimper : tremper de nouveau, complètement

troûbler : troubler

trover : trouver ; conjug. : « djè troûve, nos trovans » ; imp. : « djè trovéve » ; fut. s. : « djè troûv’ri » ; subj. pr. : « què dj’troûve » ; subj. imp. : « què dj’trovashe »

rètrover : retrouver ; « i n’s’a trové nouc’ » « il ne s’est présenté personne » ; « i trova bon dè ... » « il jugea utile de ... »

twède : tordre ; « djè twèr’, nos twèrdans » ; part. passé : « twèrdu »

twèrtcher 1) tr. torcher ; 2) intr. biaiser, tergiverser

twèrtchi s.m. : enchevêtrement

vôtyer : pelotonner, enrouler

vûdi : vider

vû, vûde adj. : vide

vû s.m. : vide s.m.

vûdindge s.f. : vide, interstice

wanrder : garder (avoir la garde de / conserver)

wande s.f. / wête s.f. : garde

wèrander : préserver, garantir

wèrant s.m. : garant, protection

wèster : ranger, mettre de côté ; « wèstéz vos camadges dju dol tanve ! » : « enlevez vos ‘bazars’ de la table ! » ; « wèstéz-v’ foû dès pîds ! » : « bougez-vous de là ! » « partez ! »

rèwèster : ranger de nouveau

shourbi : essuyer

*********************************** p. 104

RELIGION

r(è)lidjyon s.f. : religion

fwè s.f. : foi

an.me s.f. : âme

crètchin, crètchin.ne s., rarement adj. : chrétien(ne)

payin, payin.ne s. : païen(ne)

Djû s.m. : Dieu ; plus souvent : « lè Bon Djû »

Djo, Djè variantes pour « Djû » dans certaines expressions

p. 105

Dju variante pour « Djû », notamment dans de nombreux jurons

Bondiè variante pour "Bon Djû » dans l’expression « què l’Bondi-an-si-an.me ! », abrégé pour « què l’Bondiè anshe si an.me ! » « que Dieu ait son âme » Rem. : quand on cite quelqu’un de décédé plus ou moins récemment dans le discours, on ajoute traditionnellement cette expression à la suite du nom, avant de poursuivre la phrase entamée.

sint(e) s. + adj. : saint(e)

Sinte Vyèrdge : Ste Vierge

Sint Pîre : St Pierre

Sint R(è)manc’ : St Remacle : fondateur de l’abbaye de Malmédy vers 648, puis de celle de Stavelot vers 650; patron de la chapelle d’Ovifat, consacrée en 1936

Sint-z-Antône : St Antoine : vénéré à l’ermitage de Bévercé

cî s.m. : ciel (aussi au sens géographique, comme en français)

andge s.m. : ange

purgatwère s.m. : purgatoire

infinr s.m. : enfer

dianle s.m. : diable

prier tr. : prier

priîre s.f. : prière

Notrè Pinre s.m. / Pantèr’ s.f. : (prière du) Notre-Père

tchaplè s.m. : chapelet : 1) l’objet de piété ; 2) la prière ; 3) la « veillée d’adieu » pour un défunt « û al neût, djè va an tchaplè po ... » « ce soir, je vais à la veillée d’adieu de ... »

èglîshe s.f. : église / Eglise

moustîre s.f. : (arch.) église ; Etym.: fr. monastère, grec monastérion; Note : ce terme tombé dans l’oubli est cité parce qu’il apparaît souvent dans les documents anciens

tchapèle s.f. : chapelle

porotche s.f. : déjà cité en 1535, c’est le nom que porte l’ancienne église abbatiale de Malmédy ; le nom s’est perpétué pour la nouvelle église abbatiale érigée à la fin du 18e s., aujourd’hui cathédrale ; terme bien vivace à Malmédy ; Etym.: latin parochia, paroisse

couvin s.m. : couvent

abi s.f. : abbaye

cloque s.f. : cloche

maqua s.m. : battant de la cloche

sonner intr. + tr. : sonner

triboler : faire sonner les différentes cloches, en les frappant directement à l’aide de marteaux

triboladge s.m. : action de « triboler » ; se pratiquait à Ovifat dans les années 50, pendant le déroulement de la procession du 1er dimanche de septembre (kermesse)

nanve s.f. : nef d’une église

pilé s.m. : pilier

galri s.f. : jubé

cueûr s.m. : chœur (architecture)

p. 106

anté s.f. : autel

tanbèrnanc’ s.m. : tabernacle

tchancé s.f. : stalle de chœur

por’lôdge s.f. : chaire de vérité

sto s.m. / bloc s.m. : tronc des offrandes

ècin s.m. : encens

bènite êwe f. : eau bénite

cibwère s.m. : ciboire

ôstie s.f. : ostie

campanète s.f. : burette

cwèn’shê s.m. : éteignoir

panpe s.m. : pape

èvèque s.m. : évêque

tchènône s.m. : chanoine

printe s.m. : prêtre

prête (néolog.) s.m. : prêtre

priyèsse (arch.) s.m. : prêtre

mône s.m. : moine

bèguine s.f. / seûr s.f. : religieuse

syèrveûr s.m. : acolyte

parwèsse s.f. : paroisse

sacrèmin s.m. : sacrement

batème s.m. : baptême / salutation badine qu’on adresse à celui qui porte le même prénom que soi-même

comunion : communion

bondjôr s.m. (arch.) : communion

cfèssion s.f. : confession

pènitince s.f. : pénitence

ènôli v. tr. : administer le sacrement des malades à quelqu’un ; Etym. : « enhuiler »

ofice s.m. : office religieux

mèsse s.f. : messe

matines s.f.pl. : messe de minuit à Noël

veupes s.f.pl. : vêpres, salut

prétcher : prêcher

prétche s.f. : prêche

porcession s.f. : procession

baldaqué s.m. / bardaqué s.m. : baldaquin

plôyète s.f. : génuflexion / (courbette)

pwèsé s.f. / transe s.f. : glas

syèrvice s.m. / mèsses s.f.pl. : messe de funérailles « c’èst d’min l’syèrvice » « dj’ê sètu azès mèsses d’à…, po… »

p. 107

ètérmint s.m. : enterrement

doû s.m. : 1) deuil ; « èsse dè doû » « être en deuil » ; « pwèrter doû » « porter le deuil, porter des habits de deuil » ; 2) cortège funèbre ; « èsse o doû » « faire partie du cortège funèbre »

vashê s.m. : cercueil

bîre s.f. : catafalque

ête s.f. : cimetière; Note : le cimetière d’Ovifat est utilisé depuis l’été 1954 ; avant cette date, les habitants d’Ovifat étaient enterrés à Robertville.

tombe s.f. : tombe

pètchî s.m. : péché

miranc’ s.m. : miracle

mosse s.f. : « montre » (exposition) de reliques ; « aler à l’mosse à Ês’, à Trîves »

catèsime s.m. : catéchisme

*****************************************

p. 108

LE TEMPS QUI PASSE

timps s.m. : temps

moumint s.m. : moment

tchôque s.f. : laps de temps

houbôte s.f. : laps de temps assez long

trèvint s.m. : époque, temps ; « sol trèvint dol fènan.ye » « à l’époque de la fenaison » ; « i véve vè ci trèvint-là » « il vint vers cette époque là, aux environs de cette date là »

passe s.f. : période ; emploi : surtout dans expression : « one lêde passe » « une sale période »

pass’mint s.m. : uniquement dans expression : « pass’mint d’timps » « perte de temps »

passade s.f. : 1) chose passagère, de courte durée ; 2) passage de troupes militaires ; « qwand qu’on fit l’hôte lèvé dol Fagne vè 1860, Ôvîfat r’fûsa d’l’aveûr oute lè viadge à cansse dès passades » « quand on construisit la grand-route de la Fagne aux environs de 1860, Ovifat refusa qu’elle traverse le village, à cause des passages (probables) de troupes »

************************

sègonde s.f. : seconde

munute s.f. : minute

eûre s.f. : heure

dèmèy’eûre : demi-heure ; MAIS : « l’ôrladge sonne lès d’més’ eûres » « l’horloge (marque d’une sonnerie) les demi-heures » « i èst treûs’ eûres èt d’mé » « il est trois heures et demie »

qwanr’ d’eûre s.m. : quart d’heure « i èst treûs’ eûres » « il est trois heures » « i èst qwanr’ à treûs’ » « il est trois heures moins le quart » « i èst treûs’ eûres èt l’qwanr’ » « il est trois heures et quart »

vét’ : vingt minutes « i èst vét’ à treûs » « il est trois heures moins vingt » « i èst treûs’ eûres èt véte » « il est trois heures vingt »

************************

djôr s.m. : jour; do djôr loc. adv. : (pendant) le jour; tote djôr loc. adv. : toute la journée

ovranve adj. : ouvrable ; uniquement dans expression : « ovranve djôr » « jour ouvrable » ; « d’ovranve djôr » loc. adv. de temps « pendant le / les jour(s) ouvrable(s) »

fièsse-djôr s.m. : jour férié

djô s.m. : variante pour « djôr », seulement dans quelques expressions : « lè djô dè s’vèye » « toute sa vie », « on djô d’fièsse », « lè djô d’Panques », « lè djô d’cécwème », etc… MAIS ! « lè preumî djôr do cécwème » « on djô d’Noyé » « onc’ dès djôrs do Noyé »

djôrné s.f. : journée / salaire d’une journée

matiné s.f. : matinée / avant-midi / matin

maté : matin, seulement dans loc. adv. do maté / an maté loc. adv. le matin, au matin

nône : midi; d’vant nône loc. adv. : pendant l’avant-midi; à nône loc. adv. : à midi

p. 109

après-nône s.f. + loc. adv. : après-midi / (pendant l’après-midi)

sîse s.f. : soirée; dol’sîse loc. adv. : pendant la soirée

neû s.f. : nuit; àl’neû loc. adv. : le soir; dol’neû loc. adv. : (pendant) la nuit ; è mé neû loc. adv. : au milieu de la nuit (ne signifie pas à minuit exact); doss’ eûres dol neû : minuit

************************

bondjôr ! : bonjour ! (salutation lors de la première rencontre)

Djo wande ! Dieu (vous/te) garde ! (salutation traditionnelle à Ovifat, en guise de « bonjour », disparue progressivement dans les décennies après 1920)

bondjou ! : bonjour ! (introduit après 1920, en provenance de la « vieille Belgique »)

bounèt’ ! : bonsoir ! / bonne nuit !

bonut’ ! néol. : bonsoir ! / bonne nuit !

bounèt’ èt bon r’pô ! : bonne nuit et bon repos ! (souhait traditionnel en prenant congé tard en soirée, ou lorsqu’un des présents se retire pour aller dormir)

bonut’ èt bon r’pô : idem ; « nut’ » : néol. introduit de Waimes, Malmédy ; « r’pô » au lieu de « r’pwè », emprunté du français (depuis quand ?)

************************

prèsser v.intr. : presser (le temps) ; « djanle prèssan.ye ! » : « que tu es (vous êtes, ils sont) pressé(s) ! »

************************

û adv. : aujourd’hui; an djôr d’û / po l’djôr d’û loc. adv. : de nos jours, à notre époque

îr adv. : hier

d(è)vant-z-îr : avant-hier

dèmin : demain

lèdmin; l’lèdmin / lè dmin : le lendemain

samin.ne s.f. : semaine; lè dièrine samin.ne / lè samin.ne passé : la semaine passée; à l’samin.ne / lè samin.ne qui vét : la semaine prochaine

meû s.m. : mois; vo-n-là lès meûs d’l’an.né : djanvîr, feuvrîr, manrs’, avri, maye, djwé, djulète, awou, sèptimbe, octôbe, nôvimbe, décimbe; « o meû d’manrs », etc. loc. adv. « au mois de mars », etc.; « lè deûs’ dè manrs’ », etc. « le deux mars », etc.

an s.m. : an

an.né s.f. : année ; « on-z-a anvou one manle an.né » « on a eu une mauvaise année » (signifie, en général, du point de vue météo); « one an.né èst vite oute » / « lès an.nés n’n’allèt ! » / « lès an.nés n’n’è vont ! » : « une année est vite passée », les années filent « lès ans n’n’allèt ! » : « lès ans n’n’è vont ! »

p. 110

bisaque adj. : bissextile ; « on’ an bisaque »

syéque s.m. : siècle

************************

djôr ; lès djôrs dol samin.ne : dîmègne, londi, manrdi, mèrcrèdi, djûdi, vinrdi, sèm’di

dèlon (arch. et désuet) : lundi

dèmanr’ (arch. et désuet) : mardi

dèmièque (arch. et désuet) : mercredi ; ce terme a survécu longtemps dans l’expression : « lè d’mièque dès cènes » : « le mercredi des cendres »

diyoû (arch. et désuet) : jeudi

dvinre (arch. et désuet) : vendredi

************************

sêhon s.f. : saison ; « o l’èrî-sêhon » « à l’arrière-saison » ; « o l’mwète sêhon » « pendant la saison improductive »

îvyèr’ s.m. : hiver ; « o l’îvyèr’ » : « en hiver » ; « è mé l’îvyèr’ » : « en plein hiver »

prétimps s.m. : printemps ; « an prétimps » : « au printemps »

èsté s.m. : été ; « o l’èsté » « en été » ; « è mé l’èsté » : « en plein été »

wèyétimps s.m. : automne ; « an wèyétimps » : « en automne »

************************

djama s.m. : nom donné à 3 fêtes religieuses : Noël, Pâques, Pentecôte, et aux fêtes religieuses « de précepte » tombant un samedi ou un lundi, avec le dimanche correspondant

èveûye s.f. : vigile

neû s.f. : vigile ; « lè neû l’Tossint, lè neû l’Noyé, lè neû l’Sint-Tchan, etc. », modernisée en « lè neû dol… »

novèl’ an : nouvel-an

lès rwès : fête des Rois mages (6 janvier)

tchand’leû s.f. : Chandeleur

crans-djudis : (lès cwètes) crans-djûdis : (les 4) jeudis-gras

crans-diyoûs arch. (les 4) jeudis-gras

carnaval : carnaval

mèrcrèdi dès cènes : mercredi des cendres

cwèrème s.m. : carême

fleuris Panques : dimanche des Rameaux (dimanche précédant Pâques)

pèneûse samin.ne : Semaine Sainte

djûdi-sint : Jeudi-Saint

blanc-diyoû (arch.) Jeudi-Saint

vinrdi-sint : Vendredi-Saint

bon-dvinre (arch.) Vendredi-Saint

Panques : Pâques

clôses panques : octave de Pâques

creûs: lès creûs : les Rogations

assincion : Ascension

p. 111

cécwème : Pentecôte

sacrèmint : Fête-Dieu

notrè-Dame dè plouvinète : Visitation (2/7)

caniculaires s.f. pl. + adj. : canicule / caniculaire

nosse-Dame d’è mé l’awou / lè grande nosse-Dame : Assomption (15/8)

fyèsse s.f. : (au sens absolu) kermesse

nosse-Dame : lè p’tite nosse-Dame : naissance de Ste Marie (8/9)

Tossint : lè tossint / lè djô l’tossint : la Toussaint

An.mes : lè djôr dès an.mes : jour des Trépassés (2/11)

Avins : lès avins s.m. pl. : l’Avent ; « èzès avins » : « pendant l’Avent »

Noyé : lè Noyé / lè djô l’Noyé : la Noël

*************************

p. 112

LE TEMPS QU’IL FAIT

timps s.m. temps ; « do bê timps, do manva timps » « du beau temps, du mauvais temps » ; « i fêt bon, i fêt manva » « il fait bon, il fait mauvais »

dèbantche s.f. : litt. : débauche ; se dit presque uniquement du temps, dans le sens « état très détérioré » ; « nosse timps èst tote nèt’ à l’dèbantche »

dèmantché adj.ou part.passé : sens litt. : démanché ; « lè timps èst c’on côp d’mantché » « le temps est à nouveau détérioré »

dèbrand’lé : adj.ou part.passé : sens litt. : démanché ; « lè timps èst c’on côp dèbranlé » « le temps est à nouveau détérioré »

tchôd adj. : chaud

tcholeûr s.f. : chaleur

cran / stof / flanw : adj. : lourd, orageux

dô adj. : doux ; « i fêt dô » ; « i s’radôcit » « il (le temps) se radoucit »

sètch : sec

sètcheûr s.f. : sécheresse

sètchant : do sètchant timps : du temps qui assèche

fènant : do fènant timps : du temps favorable à la fenaison; i èst sol fènant costé : le temps est au beau fixe (pendant l’été)

lûre : lè solè : lût le soleil luit

rêyon s.m. : rayon (de soleil)

vèni foû : lè solè vét foû : le soleil perce, apparaît (entre les nuages)

lûtcher : lè solè vét lûtcher : le soleil perce, apparaît (entre les nuages)

louqué s.f. d’solè : éclaircie ensoleillée

lûtché s.f. d’solè : éclaircie ensoleillée

solasse adj. +/- : clair grâce au soleil ; se dit aux environs du coucher du soleil : « i fêt co solasse » (par oppos. à « i fêt dèdjà spè »).

pan.mer v.intr. : darder (se dit du soleil) ; « lè solè pan.me si télmint qu’on n’freût dja pu foû » : « le soleil darde ses rayons au point qu’on ne peut plus le supporter »

pan.mant adj. : qui darde ses rayons (soleil) ; « i fêt û on pan.mant solè »

loumîre s.f. : lumière

djôr s.m. : (jour) / lumière, surtout : 1) à l’aube ; 2) lumière à travers une fenêtre, une fente, etc.

ombe s.f. : ombre

êr s.f., êr do djôr : aube

êri v.intr. : paraître, percer ; se dit de la lumière ; « on c’mince à vèye êri l’djôr »

trèsêri v.intr. : paraître faiblement ; se dit de la lumière « lè djôr cuèmince à trèsêri »

êradge s.m. : lumière qui perce par une fissure, etc.

êr s.f. : air ; « l’êr èst co deure » « le fond de l’air est encore froid »

fris’ adj. : frais

freûd adj. : froid; neûr (adv.) freûd : très froid

freûdeure s.f. : froidure

houreûs adj. : froid et humide

shlari adj. : serein

p. 113

s’acléri / sè racléri / sè raclérci / sè rashlari : s’éclaircir

s(è)pè : noir (obscurité)

sèpèsheûr s.f. : obscurité

neûr : sombre ; « i fêt neûr lanvan » « il fait sombre là-bas »

neûreure s.f. : nuage à base sombre, qui n’occasionne toutefois que peu ou pas de pluie ; « cè n’èst n’èst qu’one neûreure »

s’aneûri / sè raneûri / sè raspèshi : s’assombrir

ènoûle s.f. : nuage

tchèstê s.m., tchèstê d’ènoûle : gros nuage, style cumulo-nimbus (sens 1er : château)

taqué s.f. : ensemble de petits nuages précurseurs de mauvais temps

sè taqu’ner : se couvrir de ces nuages ; « lè cî sè taquène, sè taqu’non »

r’couvri part. passé : couvert

sè couvri / sè racouvri : se couvrir ; « lè cî sè racouvère »

walé s.f. : averse

walé d’îvyèr’ : averse de neige

walé d’grûsês : averse de grêlons ou de grésil

walé d’tonîre : orage

vê d’manrs’ : giboulée

pleûve s.f. : pluie

gote s.f. : goutte

ploûre : pleuvoir ; conjug. : prés. « i ploût » ; imparf. : « i plovéve » ; passé s.: « i plova » ; fut. s. : « i ploûrèt » ; part. passé : « ploû » ; subj. prés.: « qu’i ploûshe » ; subj. imp. : « qui plovashe »

plouviner : pleuvoir légèrement

plouvin’ter : pleuvoir très légèrement, par intermittence

mouyer : pleuvoir légèrement ; « i mouye »

mouy’ter : pleuvoir très légèrement ; « i mouy’ton »

tchin’ler : pleuvoir en petite pluie fine ; « i tchinèle »

sprogn’ter : pleuvoir en petite pluie fine ; « i sprogn’ton »

brouhiner : pleuvoir en petite pluie très fine ; « i brouhine »

taper : pleuvoir fortement

roûs’ler : pleuvoir à verse

roûs’lande s.f. / roûs’lé s.f. : averse forte mais de courte durée

lavansse s.f. : pluie torrentielle / eaux de pluie qui s’accumulent

ûs d’torê : bulles que forme la pluie en tombant sur une surface dure déjà recouverte d’une pellicule d’eau

gofler v.intr. : s’amasser (se dit de l’eau) ; « l’êwe gofèle o pré »

dèspleuré : sens 1er : éploré ; employé comme attribut, se dit au sens fig. des herbes, arbustes, etc. chargés de gouttelettes

cèsser v.intr. : arrêter de pleuvoir ; « i cèsse »

p. 114

rosé s.f. : rosée

djalé s.f. : gel

djaler v.intr. : geler (en parlant de l’atmosphère)

djalter v.intr. : geler légèrement (en parlant de l’atmosphère)

djaler à pîre finde : propos. elliptique : « geler au point de fendre une pierre », geler très fort

èdjaler : geler (en parlant d’une partie du corps, d’objets, de plantes, ...) ; emploi surtout au part.passé

r’lègner : dégeler de façon générale

d’lègner : dégeler de façon générale, et surtout de façon localisée

ralinti : dégeler / geler moins fort

glèce s.f. : glace

glèçon s.m. : glaçon

mwète glèce : verglas

blanque djalé : gelée blanche (congélation de la rosée) ; « i a djalé blanc », « i a toumé dol blanque djalé » : « il s’est formé de la gelée blanche »

ranler : se former du givre

ranleure s.f. : givre

îvyèr’ s.f. : neige ; rappel : îvyèr’ s.m. : hiver

nîver : neiger ; conjug. : prés. : « i nîve » ; imparf. : « i nîvéve » ; fut. s. : « i nîvrèt » ; subj. prés. : « qu’i nîve » ; subj . imp. : « qu’i nivashe »; « i vou nîver » / « i vôreût bé nîver » : il semble qu’il va neiger (idem : « i vou ploûre », etc.)

nîvan.ye : emploi à l’itératif : « s’i r’vét co à nîvan.ye, on n’n’arèt p’one bone tape » : « s’il neige encore, on en aura pour un bon bout de temps »

nîv’ter : neiger faiblement

nîv'tan.ye : « i s’tinrèt û à nîv’tan.ye » : « aujourd’hui, il continuera de neiger faiblement »

nîvadge s.m. : action de neiger (terme très rare)

pôsser : « souffler de la neige » ; « i pôsse »

concire s.f. : congère

grûsê s.m. : grêlon, grésil; Remarque : il n’existe pas de mot pour « grêle ». Pour exprimer ce terme, il convient de dire « dès grûsês » (au pl.)

grûzl’er : grêler, grésiller ; « i grûsèle »

broheûr s.f. : brume, brouillard ; « i fêt broheûr » : « il y a du brouillard, il fait brumeux » ; « lè broheûr sè lîve » : « le brouillard se lève »

manne s.f. : brouillard froid, arrivant subitement, souvent à partir du Nord, pendant la bonne saison

êrèposson s.m. / êlèposson s.m. : arc-en-ciel

loum’rote s.f. : feu follet ; cf. aussi : légendes page 92

queû : « i fêt queû » : « il fait calme » (il n’y a pas de vent)

vint s.m. : vent; « i fêt do vint » : « il y a du vent »; « lè vint s’èlîve » / « i s’èlîve do vint » : le vent se lève

sofler : souffler ; « i sofèle » : « le vent souffle »

p. 115

tchafler : porter des coups violents ; « i tchafèle » : « il y a des bourrasques » ; se dit du vent fort / de la pluie ou du grésil accompagnés de vent fort.

ray : arracher ; « i ran.ye » « le vent est fort »

s’aqueûshter : se calmer ; « i s’aqueûshton » : « le vent, ou une averse, se calme »

raqueûshmint s.m. : apaisement du temps

manle êr’ : vent froid, du Nord ou de l’Est

tempète s.f. : tempête

bîshe s.f. : bise

bîsher : « i bîshe » v.impers. : « il y a de la bise »

hanles s.f.pl. : vents secs et +/- froids, de Nord ou d’Est, au printemps surtout

stron d’porcê loc.s.m. : (sens 1er : étron de porc) tourbillon de vent, tels qu’ils sont assez fréquents en été, par temps très chaud ; enfants, c’était pour nous une curiosité de voir une touffe de foin s’élever parfois très haut dans les airs.

hoûstê s.m. : bourrasque

dèso : « êsse dèso êr’ » : « être à l’abri du vent, grâce au relief »

wère s.f. : +/- exposition directe, affronts ; uniquement dans les expressions : « ol wère » et « al wère », auxquelles on ajoute parfois « do timps » ; « lès grandès han.yes nos wèrandèt dol wère (do timps) »

rèbate s.f. : endroit exposé ; « ol rèbate do solè, dol pleûve, dol manle êr’, etc. »

avrûle s.f. : abri (du vent) / objet (mur, haie, etc.) qui procure cet abri ; « à l’avrûle » : « à l’abri (du vent) »

houri v.intr. : passer un certain temps à l’abri d’une averse

******************

p. 116

LEGENDES

dûhon s.m. : nain légendaire; Rem : dans toute la région, on appelle ceux-ci « sotês », sauf à Ovifat.

rèv’nant / rèm’nant s.m. : revenant, fantôme

spir’ s.m. : esprit, fantôme

marque s.f. : cauchemar avec symptômes physiques ; « èsse tchôqué (ou « attindu ») dol marque » : subir un tel cauchemar ; la croyance parle d’une personne ou d’un monstre posé sur la poitrine.

leû-wèrou s.m. : loup-garou

èpoût’louqué (arch.) : ensorcelé par le « mauvais œil » ; étym. : en + lat. « putidus » = malodorant + regardé

èpoûplouqué : malchanceux, surtout au jeu de cartes (altération adoucie de ci-dessus)

èpoûplouqué, èpoût’louqué, èdjoupsiné : en dehors du contexte des croyances à la sorcellerie, ces termes se disent de personnes ou de choses qui ne réussissent pas

manle tchèsse : « mauvaise chasse » (all.: « wilde Jagd ») ; chasse effrénée qu’on croit entendre passer dans les nuages

macrê s.m. : sorcier

macrale s.f. : sorcière

èmmacralé : ensorcelé ; sens dérivé : qui ne réussit pas, très difficile, enchevêtré, etc.

qu’tchèsseû d’macrales : homme qui est supposé avoir le pouvoir de chasser les sorcières, ou de les rendre inoffensives

clans d’Panques : 5 grains d’encens présents sur le cierge pascal ; considérés comme amulette contre les sorciers et sorcières

loum’rote s.f. : feu follet ; considérés comme des revenants maléfiques

rodge mône : membre de l’ordre des Templiers; Bien que cet ordre ait été dissous en 1312, leur souvenir est resté vivace. Plusieurs conteurs situent leur disparition à l’époque de Napoléon ! Ils sont de façon générale considérés comme malfaisants. On raconte qu’ils habitaient des bâtiments actuellement tout à fait ruinés, en réalité d’origine romaine (Grünkloster) ou préhistorique (Tchèssion près de Xhoffraix)

craque à deû dints : monstre imaginaire, avec lequel on fait peur aux enfants

******************

p. 118

LE BRUIT

bru s.m. : bruit

aradge s.m. : grand bruit, tapage

tricamint s.m. : bruit, tapage

djanser hôt : parler fort

djanser bas : parler à voix basse

zûner v.intr. : siffler (se dit d’une pierre projetée, d’un insecte, etc.)

tchiwer : grincer, émettre un bruit strident ; « l’îvyèr’ tchiwe azès solés qwand qu’i djale fwèrt »

tchiwa s.m. : grincement, cri aigu

tapadger : faire du tapage

tapadge s.m. : tapage

randler intr. : faire du bruit

randladge s.m. : bruit assez important

ram’ler intr. : faire du bruit / chipoter ; « djè ramèle » ou « djè ram’lon »

ram’sher intr. : faire un bruit léger en remuant des objets froissés

roudler intr. : émettre le bruit (tonnerre, charrette, canonnade au loin)

rètenti : retentir

bôdi intr. : résonner, rendre un écho

dègler 1) tr. : frapper sur un métal ; 2) intr. : résonner

roumashe s.m. bruit provoqué par la chute d’un objet

son s.m. : son

******************

L’ODEUR

oder 1) intr. : dégager une odeur ; 2) tr. sentir (sens olfactif)

odeûr s.f. : odeur

flêrer : puer

pufquène s.f. : puanteur

èpufquiner : empuantir

pougnant(e) : piquant(e), désagréable (se dit d’une odeur)

*************************

p. 119

INTERJECTIONS

ba / bate : marque la décision

bélèbé : peut-être ; s’emploie presque toujours seul comme réponse; souvent : sens « restrictif », indiquant qu’on n’est pas fort convaincu

mon’ êr : ma foi

mafrique / mafriquète : +/- « ma foi » ; « ô waye mafrique » : « oui vraiment » ; « t’areûs mafrique co bé rêson » :

abèye : vite !

ayê ? : croyez-vous ? ; « i va nîver - ayê ? »

va (impér. du v. aller) « rowande va » ; « abé va ! djè n’ê gote sogne »

o hé !, eh bien ! ; « o què v’sêve ? » ; « o qu’aye ! » ; « o qu’siya ! » ; « o qu’nèni ! » ; dans ces 3 expressions, on ajoute souvent « va »

ci côp-là : marque la surprise OU renforce l’affirmation

ô : marque la surprise OU la tristesse ; « ô ci côp-là ! qui vo-n-là ! »; renforce également l’affirmation ou la négation ; « ô siya !, ô waye !, ô nèni !, ô nôna ! » ; on renforce encore en ajoutant « ci côp-là »

shoûte (littéralement : « écoute ») ; +/- vraiment !

valèt +/- vraiment !

vèrmint 1) à propos ; « vèrmint, av’ vindu vosse manhon ? » ; 2) donc ; « va-z-è , vèrmint ! » ; 3) certes, vraiment ; « ô waye vèrmint »

toudi : marque étonnement / protestation ; « how toudi ! » ; « têhév’ toudi ! » ; « abé toudi ! »

loque : « veûs’ loque ! » « té loque ! » : tiens ! vois-tu ?! « vo-l’-là, loque » « le voici justement » « mès loque, qui vo-n-là ! » « tiens ! qui voilà ! »

how : marque l’étonnement, l’incrédulité

ramasse-tè : marque un grand étonnement ; +/- « qui aurait cru ça ? »

diante : diantre ; assez rarement employé

tins : tiens ! ; « tins ! qui vo-n-là ! »

djans : interj. de désaccord, d’exhortation

tchouque : interj. signifiant qu’on a froid

dê : da ; « ô waye dê ? » « oui-da ? », « pas vrai quoi ? » ; « c’èst mi dê ! » « c’est bien moi ! » ; « vo-l’-là dê ! » : « le voilà tout de même ! »

pabé : marque la résignation OU la résolution ; « pabé ! i fanrèt qu’on s’ran.ye foû do labrê » : « eh bien ! il faudra qu’on se tire de ce mauvais pas ! »

pardiène : vraiment ; interj. renforçant l’affirmation ou la négation ; « nèni pardiène », « t’as pardiène rêson »

parè : se place en fin de proposition pour renforcer l’idée ; « vos louq’roz dè v’ni parè ! »

Mantèr’ / Mantèr’ Bon Djû : exprime la frayeur ou la tristesse

djèmish’ / djèmish’ Mantèr’ : exprime une surprise désagréable

attintion : attention

p. 120

Jurons

nom di Dju : le juron le plus fréquent

nom di hu / nom di biu : altérations de « nom di Dju »

mile : mille (nombre) ; en composition de nombreux jurons (sinon, mille se traduit en wallon par « mèye ») ; « mile milyanrds dè noms di Dju »

sacri + dérivés : « sacri sint nom di Dju, sacriblu, sacrèblu, sacrublu, sacristi »

hacridju, hacriblu, etc.

sapèrlote, saprusti, saprudiène

toninre, tonasse

Injures

vas’ tè fé tchîr

sofèle m’o cou !

« Dianle » et « Dianme »

dianle / djanle : diable ; s’emploie surtout comme injure: « lêd dianle, manssî dianle, saqué dianle è cwèr’ »

pôve dianle / pôve cwèr’ : exprime la compassion

dianle ! : interjection ; avec « dianle » (et « dianme ») employés comme interj., on construit des propositions elliptiques assez singulières : « dianle tè vègnes ! » : « diable faut-il que tu viennes ! » « dianle li vègne ! » : « diable faut-il qu’il vienne ! »; « dianle vès vègne ! » : « diable faut-il que vous veniez ! »; « dianle li wête lu ? » : « pourquoi diable regarde-t-il ? » NB: les pronoms « tè », « li », « vès », sont compléments indirects ; le verbe peut se mettre aux 4 temps du subjonctif : « dianle tè cueûse lè dîmègne ! »; « dianle li v’nashe couyi mès fleûrs ! »; « dianle vès anshe quètripé m’djanrdé ! »

dianme : diantre, diable ; « dianme ! dè wice vés’ ? »; dianme dè bon : tiens, tiens ! ; « dianme, dianme ! dis’t’i Lèyonanrd, … » (exprime la surprise)

dianme-impîse : exprime le doute et l’étonnement ; « dianme-impîse poquwè n’vét-z-i nin ? » ; « mès dianme-impîse què vou-s’ ? »

binamé

binamé Bon-Djû

santé : santé

à vosse santé : à votre santé

*************************

p. 121

LE TRAVAIL

ovrer : travailler ; conjug. : prés. : « dj’oûvère, nos ovrans » ; imp.: « dj’ovréve » ; fut. s. : « dj’oûvèr’ri »; « wice oûvères-tè ? - amon l’Dupont, lè shay’teûr » : « où travailles-tu ? chez Dupont, l’ardoisier » (emploi à la firme Dupont); èsse an-z-ovrer : être en train de travailler

rovrer : travailler de nouveau

ovran.ye » : « djè sèri êshe dè poleûr rèvni à-z-ovran.ye » : « je serai content de pouvoir retravailler »

ovrant(e) adj. : qui travaille beaucoup

ovradge s.m. : travail; « wice ès’ à l’ovradge ? è-z-ès Brèyîres, nos rèv’sans l’teut d’à Henri Djusté » : « où travailles-tu? à Bruyères, nous posons une nouvelle toiture chez Henri Justin » (lieu ponctuel du travail); èsse à l’ovradge : être au travail

ouve; sè mète èn’ oûve : se mettre au travail

alladge; èsse èn’ alladge : être en train de travailler

nashe s.f. : 1) èsse è nashe : être occupé, en mouvement, au travail ; « nos èstans è nashe po-z-acter one manhon » : « nous sommes occupés (dans les démarches) pour acheter une maison » ; « i èst tote djôr è nashe » : « il est occupé, au travail toute la journée » ; 2) habitude ; « i a pris l’nashe d’aller an martchî tos lès vinrdis » : « il a pris l’habitude d’aller au marché tous les vendredis »

aprinde : apprendre

raprinde : réapprendre

ètramer / ètprinde / intèrprinde : entreprendre, organiser

sogne s.f. : besogne, occupation, travaux de la ferme ou du ménage ; « louquez so vosse sogne » : (littéralement : regardez votre travail) « mêlez-vous de vos affaires » ; MAIS ! « louquez à vosse sogne » : « prenez garde »

main; èsse à main : être dans la position adéquate pour travailler avec un outil (p.ex. un marteau); èsse foû main être dans une position inadéquate ...

pice s.f. : manière de s’y prendre dans un travail manuel / prise de manipulation

rabroquer : réparer

rabrôdler / rabrand’ler / racan’dôser : réparer tant bien que mal

pènance s.f. : effort pénible, travail pénible ; « c’ès’t’one pènance dè fèner qwand l’timps n’sièrt nin » : « c’est un travail pénible que de faner quand la météo n’est pas favorable »

pènancer; sè pènancer : se donner beaucoup de peine, faire de gros efforts

trîmer : trimer

nasher : travailler, peiner / se remuer

dram’ter : travailler, se remuer

brèz’ner : chipoter / exécuter de petits travaux du ménage / travailler attentivement à de petits objets

dam’ler : faire le ménage, cuisiner

trafiquer : travailler sans répit / commercer

nashant(e) adj. : diligent(e), travailleur, travailleuse

p. 122

tchèvishant(e) : actif(ve), travailleur, travailleuse

ramassant(e) : actif(ve), travailleur, travailleuse

syinciveûs(e) : habile

safteûr, saftrèsse s.m./f. : personne (H/F) active au travail

brand’ler : chipoter à un outil, une machine, un véhicule, etc. / travailler avec peu de soin

brand’leûr, brandèlrèsse H/F : qui travaille avec peu de soin

brèz’neûr, brèsèn’rèsse : chipoteur, chipoteuse

tchipoter : chipoter

placter : faire du mauvais travail ; « djè placton »

cwanz’ler : hésiter au travail, ne pas avancer au travail ; « djè cwanz’lon » ET « djè cwansèle »

tôrniquer / tôrniqu’ter : biaiser / faire des détours / ne pouvoir se mettre à rien

pons’ner : chipoter, travailler lentement

pôtyer : travailler avec lenteur et maladresse

hoûz’ler : faire le ménage sans soin

tîshner : faire le ménage sans soin, sans propreté / exécuter de menus travaux du ménage

masscan.sser : « bousiller », abîmer en travaillant mal

masscan.sseûr s.m. : homme qui « bousille »

chwèrceûr s.m. : homme qui travaille rudement, en fonçant mais avec peu de soin (sens 1er : écorcheur)

balsiner / londginer / lôminer / rôsiner / twèrtcher : traîner au travail, lors d’un déplacement

*************************** p. 123

L’ARGENT

çans s.m. pl. : argent, sous

broques s.f. pl. : (fam.) argent, sous

manôye s.f. : monnaie

some s.f. : somme (d’argent)

spangne s.f. : épargne

spanr’gner : épargner

pôrtenfeuye s.m. : portefeuille

bôsse s.f. : bourse

mago / magsô s.m. : « magot »

trèsôr s.m. : trésor

valeûr s.f. : valeur

gangner : gagner

gangne s.m. : gain

bènèfice / proufit : s.m. bénéfice

étèrèts s.m. pl. : intérêts

peûré s.f. : bon lot, gros héritage

rètayer : (sens fig.) faire un gain dans un échange

rapwèrt s.m. : rapport, rendement, revenu

rapwèrter : rapporter (de l’argent) ; « çoula rapwète bé »

raproufiter dè : tirer profit de

alower : dépenser / user (des vêtements, p.ex.)

ralower : dépenser de nouveau / dépenser complètement

piède : perdre ; cf. conjug.

piède s.f. : perte

r(è)winer : ruiner

r(è)wine s.f. : ruine

fé; « èn’n’è fére po ... » : « subir la perte de ... » ; « is n’n’è firont po totes leûs byèsses » : « ils subirent la perte de toutes leurs bêtes » (suite à un désastre financier, un incendie, une épizootie, etc.)

ritche adj.+ s. : riche

ritchèsse s.f. : richesse

maroné adj. : nanti, muni ; « vos èstoz maroné d’trionfes » : « vous avez beaucoup d’atouts (cartes) » ; « dès dgins bé maronés » : « des gens aisés »

pôve adj.+ s. : pauvre

pôvèrté s.f. : pauvreté

rapôvri v. tr. : rendre plus pauvre

misére s.f. : misère

pôvèrteûs(e) adj. : misérable / minable / maladif(ve)

strint(e) part. passé : « serré », dans l’embarras

p. 124

imbara : èsse, véni, etc. o l’imbara / o labrê / è plodge / èzès biyôbôs : être, arriver, etc. dans l’embarras

comèrce s.m. : commerce / magasin

boutique s.m. : épicerie, petit magasin

handèle s.f. : commerce, surtout de bétail ; Etym.: allemand « Handel », commerce

hand’ler v.intr. : commercer ; « djè handèle »

trafic s.m. : trafic / entreprise

troushe s.f. : troc, uniquement dans expression « troushe po troushe »

troushler : faire du troc

hôsse s.f. : vente aux enchères

canle s.f. : client, cliente

martchandîshe s.f. : marchandise

mosse s.f. : échantillon

ofe s.f. : offre

èbeustèler v. tr. : commander (une marchandise) ; Etym.: all. « bestellen », même sens

dèfisher : déprécier

han.ner v.tr. : exposer (des marchandises)

coster : coûter

vinde, rèvinde : vendre, revendre

vindeûr s.m. : vendeur

acter : acheter

racter, ratchter : racheter

preuster : prêter

èpronter : emprunter

happer : voler

rawète s.f. : supplément gratuit

prix s.m. : prix

pay : payer ; conjug. : prés. : « djè pan.ye, nos payans » ; imparf. : « djè payéve » ; fut.s. : « djè pan.y’ri »

rapay : payer complètement

pan.ye s.f. : paie (du salaire)

pan.y’mint s.m. : payement

sè forbouter : proposer trop dans un marché

mèscompte : calcul erroné d’une addition de prix, etc.

bon martchî : bon marché

mèyeûr timps : meilleur marché

tchîr : cher, chère

tchîrsèté s.f. : cherté

lower : louer (prendre en bail + donner en bail)

louwî s.m. : prix du bail, du loyer / gage

rinte s.f. : rente

tèstamint s.m. : testament

usurfru s.m. : usufruit

mwète-main : droits de succession

***************************

p. 126

DIVERTISSEMENT

s’amûser : s’amuser / traîner quelque part

passe-timps s.m. : passe-temps, hobby

fyèsti : 1) intr. fêter / chômer : « fyèsti malande » : être en congé de maladie ; 2) tr. : « fyèsti l’sint-Djôsèf »

sîse s.f. : assemblée dans une maison, en soirée, pour bavarder, jouer aux cartes, courtiser, etc.

sîser / aller al sîse : participer à une telle soirée ; « av’ îr’ anvou dol sîse ? » : « avez-vous eu du monde en soirée hier soir ? »

sîseûr, siz’rèsse : celui, celle qui participe à une telle soirée

djowe s.f. : visite d’agrément

vîshner v.intr. : aller en visite pour bavarder

rètchansser / rèsîner / rècanvler : prendre un repas nocturne, en groupe, généralement après une sortie, dans une maison

************************

advine s.f. / advina s.m. (terme rare) : devinette

gabèrlote s.f. : sornette, mot pour rire

wèdger : parier

wèdgeure s.f. : pari

tirer lès fistous / tirer àl boushète : tirer à la courte paille

toumer àl boushète : être désigné par le sort pour une chose agréable (« bone boushète ») ou désagréable (« manle boushète »)

lawer : + termes dérivés : cf. page 15

cure s.f. : farce / bêtise, erreur qui a des conséquences, accident, etc. ; dans ce 2ème sens, on dit souvent : « one lêde cure »

tôr s.m. : tour d’adresse / farce / partie d’un jeu

djoweû d’tôrs : celui qui exécute des tours d’adresse / farceur

pûnote s.f. / crèyole s.f. : mauvais tour

gabriyole s.f. / djèsse s.f. : jeu, farce

fanve s.f. : fable, conte de fées, légende

tôr s.m. : promenade, circuit

djeû s.m. : jeu / (arch.) danse

djower : jouer

p. 127

péner / ramoner / moner v. tr. : battre (quelqu’un) au jeu

fraw’tiner / djower frawète : tricher au jeu

frawète s.f. : tricheur, tricheuse

fraw’tineûr, fraw’tin’rèsse : tricheur, tricheuse

frawtin’ri s.f. : tricherie

************************

tchanter, tchant, tchanson, tchanteûr : chanter, chant, chanson, chanteur

moûz’ler : fredonner, chantonner

êr : air (mélodie)

pasquin.ye s.f. : complainte ou chant satirique en wallon ; ex.: la célèbre « Pasquin.ye do P’tit Sèrvan » (à Faymonville)

sèrènande s.f. : sérénade

************************

djowè s.m. / can.ye s.f. : jouet

pope s.f. : poupée

bitcho s.m. : bille

marche s.f. : bille plus grosse

bîsac’ s.m. : toupie

bizaw : jeu d’enfant = disque à deux trous (bouton de vêtement, ardoise percée, etc.), qu’on met en mouvement à l’aide d’une ficelle torchée, en écartant et rapprochant les doigts.

shèsse s.f. : échasse

dragon s.m. : cerf-volant

birlôsse s.f. : escarpolette, balançoire

sè birlôsser : se balancer sur ces engins

tchèyîre dè tchèt : petite chaise (environ 15 cm) tressée en jonc

clignète s.f. / banre : jeu de cache-cache

djower àl clignète / cloper v: . intr. jouer à cache-cache

frèchlanr’ : jeu un peu idiot que nous avons pratiqué surtout sur le chemin de retour de l’école primaire (années 1950) ; le but était d’être le dernier à avoir touché un autre, en évitant d’être touché ; à chaque « touche », on criait « frèchlanr’ ! ». Nous entendions « frèshe lanrd », « lard mouillé », ce qui n’avait bien sûr pas de sens ; il s’agit en fait d’une altération de l’allemand « Freischlag », coup franc.

************************

tèyante s.m. : théâtre

pyéce s.f. : pièce (de théâtre)

bûne s.f. : scène (lieu) ; de l’all. « Bühne », même sens

sanle s.f. : salle

djeû s.m. : 1) (désuet après 1950) : salle de danse ; 2) endroit du jeu ; « sol djeû d’bèyes » « au jeu de quilles » ; « sol djeû dè scole » : « dans la cour de récréation »

dansser, dansse s.f. : danser, danse

p. 128

musique s.f. : musique / orchestre, fanfare ; « i fêt dol musique » : « il joue de la musique » ; « i djowe ol musique », « i èst ol musique » : « il fait partie de la fanfare, de l’orchestre, etc. »

vièlon s.m. : violon

êrçon s.m. : archet de violon

tabour’ s.m. : tambour, caisse

tièsse (s.f.) dè djvô : orgue de barbarie

nôce s.f. : noce

banquèt s.m. : banquet de noce

fyèsse s.f. : fête / au sens absolu : kermesse

boûte (s.f.) dè tir’, dè fyèsse : baraque foraine (de tir, etc.) ; Etym.: terme all. « Bude »

djvôs (s.m.pl.) d’bwè : carrousel (manège forain)

************************

cafè s.m. : café (établissement)

tracter : payer à boire

tôrné s.f. : tournéee (de boissons)

fèrdacht : « so fèrdacht » (prononciation de CH comme dans all. « Loch ») : Explic. : quand il était convenu que l’équipe perdante paie la tournée à la fin d’une partie de jeu (jeu de quilles notamment), il arrivait que la partie dure assez longtemps ; il était fréquent (années 1960-70) dans ce cas de demander au patron d’apporter une tournée « so fèrdacht », c.-à-d. avant de connaître les débiteurs ; cf. all. « Verdacht », soupçon.

************************

panrt s.f. : partie d’un jeu

ome dè bwè (s.m.) : Explic. : concerne notamment le jeu de quilles ; si un nombre impair de joueurs est à partager en deux équipes, celle qui possède un joueur de moins compense cela en faisant jouer deux fois la même personne ; dans cette fonction, celui-ci est appelé « ome dè bwè » ; en outre, on convient en général que chaque membre de l’équipe en cause exerce cette fonction à tour de rôle.

banradge s.m. : égalité au jeu

fé banradge : finir la partie sur un score à égalité

************************

cwanr’djeûs s.m.pl. : cartes à jouer ; « djower ans cwanr’djeûs » : « jouer aux cartes » ; on bê, on lêd cwanr’djeû (singulier !) : de bonnes, de mauvaises cartes (en main)

èsse, r(è)wè, dame, valèt, dîshe, etc. : as, roi, dame, valet, dix, etc.

maque : trèfle

coûr : cœur

panle : pique

pique : carreau

trionfe s.f. : atout ; Etym : all. « Trumf », même sens, mais ce terme all. est lui-même d’origine latine ; cf. fr. « triomphe »

atote : exclam. du joueur qui « a la main » quand celui-ci joue un atout ; « tchèsser atote po-z-aveûr lès trionfes foû » : « jouer un atout pour obliger les joueurs adverses à jouer les leurs »

mîse s.f. / conque s.f. : mise, enjeu

pote s.f. / gamèle s.f. : récipient contenant les mises

trê s.m. : pli

p. 129

èpont s.m. : point (à un jeu)

sètche: « aveûr (tél cwanr’djeû) sètch » : « avoir (telle carte) seule de sa couleur »

manva n’nadge / m. / mèsdènadge s.m. : maldonne

sè mèsdèner : commettre une maldonne

blin’t’ s.m. : talon (all. : « Blind », aveugle)

bwègne s.m. : talon (sens premier : borgne)

Nièrhin : « djè l’fyèsse à Nyèrhin » : « j’ai trois rois en main » (Nidrum fête les Rois-Mages)

couyon s.m. : jeu de cartes à plis, très populaire

djeû d’bandèts : bataille

************************

bèye s.f. : quille; djower ans bèyes : jouer aux quilles; djeû d’bèyes : le jeu / l’installation; planter lès bèyes, planter ans bèyes : remettre les quilles en place

planteûr’ s.m. : celui qui remet les quilles en place

************************

p. 131

Adjectifs démonstratifs

ci (devant consonne) : ce

cist’ (devant voyelle) : cet

cisse (devant consonne) : cette

p. 132

cist’ (devant voyelle) : cette

cès (avec liaison sur « s » dvt. voyelle) : ces

************************

Adjectifs interrogatifs et exclamatifs

Adjectifs interrogatifs et exclamatifs

qué (devant consonne) : quel

quin’ (devant voyelle) : quel

quine : quelle

quinès : quels, quelles

************************

Adjectifs indéfinis

nou (devant consonne) / noun’ (devant voyelle) : nul, aucun

noune : nulle, aucune

saqué (masc.) saquine (fém.) : quelconque, sorte de

tchaque / chaque (néol.) : chaque

difèrins : différents

difèrin.nès : différentes

onc’ èt l’ôte : l’un et l’autre

tamin : maint(s), mainte(s) ; « i a v’ni tamin fîs »

min.me : même

pusieûrs / plusieûrs : plusieurs

tél’, téle : tel, telle

tot : tout ; dvt. voyelle, liaison euphonique « Z » : « c’èst tot-z-èfants »

************************

Adjectifs qualificatifs divers et quelques adverbes et substantifs apparentés

abèye : rapide (à un travail, lors d’un déplacement, etc.) ; emploi : toujours attribut

abèye ! interj. : vite !

abôminanbe : abominable, terrible, excessivement grand, etc.

anoyeû(se) : ennuyeux(euse)

bètchou : pointu(e)

bètchète s.f. : pointe

bètch s.m. : bout, fin

bon, bone : bon, bonne

bon’mint adv. : largement

po d’bon loc. adv. : pour de bon, sérieusement

comeû, comune : commun, commune

p. 133

coupou : au bout arrondi

crètlé : rugueux(euse) / chiffonné(e)

cromb(e) : courbe

dand’jreûs(e) : dangereux(euse) / probable

dand’jreûs’mint : adv. presque toujours 2e sens : « probablement »

d’foûtrin, d’foûtrin.ne : extérieur(e)

dèpèshé : trempé(e) jusqu’aux os

difèrin, difèrin.ne : différent(e)

difèrin.n’mint : adv. différemment

dginti, dgintive : gentil(le) / appliqué(e), travailleur / paisible

dgintimint adv. : gentiment / paisiblement

don, dôce doux, douce / sucré(e)

dôçmint adv. : lentement

dreut(e) : droit(e)

drîtrin, drîtrin.ne : postérieur(e) (localisation)

drole : drôle

droldèmint adv. drôlement / fameusement, fortement

d’seûtrin, d’seûtrin.ne : supérieur(e) (localisation)

d’sotrin, d’sotrin.ne : inférieur(e) (localisation)

d’vantrin, d’vantrin.ne : antérieur(e) (localisation)

d’vintrin, d’vintrin.ne : intérieur(e) (localisation)

dûsanve / dûhanve : convenable, qui plaît

èhalisse : encombrant(e)

êhé : facile, aisé

êhémint adv. : facilement

ènêre : en pente raide

ètîr : entier(ère)

êwinas’ : aqueux(euse)

fan, fansse : faux, fausse

fanmeûs(e) : fameux / très usité dans les sens dérivés de « grand, énorme, excellent », etc.

fé, fine : fin, fine

fin’mint adv. : finement

fèbe : faible

flanwe : faible (se dit uniquement de l’homme et de l’animal)

foûtrin, foûtrin.ne : extérieur(e)

frèsh’ : mouillé

frèsheûr s.f. : humidité

fris’ : frais, fraîche ; 2 sens comme en français : 1) assez froid ; 2) pas vieux

fwèr’, fwète : fort(e)

gôche (emprunté du français) : gauche/ gaucher; « à main gôche » : « à main gauche »

p. 134

shlin, shlintche (désuet) : gauche; « àl shlintche main » : « à main gauche »

dreute : droit; « dj’oûvère àl dreute main » : « je suis droitier »

granve, griyeûs(e) : grave

grêvyeûs(e) : graveleux(euse), comme du sable

hinant(e) : fameux(euse), fort(e)

hisdeûs(e) : hideux(euse), très laid(e)

impossibe : impossible

inocin, inocin.ne : innocent(e), surtout dans sens péjoratif, « benêt »

lèdgîr : léger(ère)

lèdgir’mint adv. : légèrement

londgin, londgin.ne : lent(e) / qui dure / éloigné(e) (sens plus rare)

manlêhé : difficile

manlêhémint adv. : difficilement

man.ye : 1) adj. + s.m. : mâle ; 2) adj. + s.m. fameux(euse), très grand(e), etc. ; « t’ès’-t’-on man.ye ! » « tu es un fameux numéro ! » ; « one man.ye tchèré d’foûr » « une fameuse charretée de foin » (dans ce 2e sens, l’adj. peut être au féminin !)

mashré : barbouillé, souillé, marqué à la figure

man.ssî : sale / souvent au sens dérivé : « dès man.ssîs contes » « des paroles ordurières », ou injurieux : « man.ssî byèsse ! »

man.ssîre : sale ; emploi : se place parfois après le substantif

mat(e) : moite, humide

métrin, : métrin.ne moyen, moyenne

mèyeûr(e) : meilleur(e)

mol(e) : mou, molle / faible, peu résistant(e)

monde, mwinde : moindre ; « à monde damadge » « avec le moindre dommage (possible) » ; « lè mwinde duspit » « le moindre chagrin »

nèt(e) : net(te), propre

nou : nu(e) ; emploi : se place après le subst., souvent avec l’adv. « tot » ; « on’ ome tot nou, one feume tote nou »

noû, : noûve neuf, neuve ; « dès noûvès bagues » : « des habits neufs »

novê, novèle : nouveau, nouvelle ; « dès novèlès crompîres » « des pommes de terre nouvelles »

novèlité s.f. : nouveauté

novèlmint adv. : nouvellement

ôte : autre

ognèsse : abondant(e), suffisant(e) ; « on’ ognèsse hopê d’pîres » / convenable, soigné

passé : trempé (par la pluie)

pènibe : pénible

pèsant(e) : 1) sens propre : lourd(e) ; « one pèsante tchèdge » ; 2) sens fig. : dans expression « èn’n’ aveûr pèsant » : « i èn’n’ont anvou pèsant » : « ils ont été fort éprouvés »

piète : sens de « perdu », comme attribut dans l’expression « vos èstoz piète » « vous êtes perdu (à un jeu, un pari, etc.) »

pîtiveûs(e) : piteux(euse)

p. 135

piquant(e) : piquant(e) / pointu(e)

plain, plain.ne : à surface plane

plain s.m. : surface de terrains plans

plaquant(e) : collant(e) / salissant(e)

plin, plin.ne : plein(e)

plat(e) : plat(e)

plêhant(e) : plaisant(e)

plêhanmint :adv. plaisamment

manplêhant(e) : déplaisant(e)

possibe : possible

précipanle : principal(e)

précipanl’mint adv. : principalement

prèt’, : prète prêt(e)

prôpe : propre

pur’ : pur / véritable, qui est exclusivement tel ou tel ; expression fréquente : « …, c’èst n’n’ èst tot purs » « (ce que vous voyez, ce dont vous parlez, etc. ) ... ce sont tous de véritables…, ce n’est que ça... »

queû : calme

queûmint adv. : calmement

rapide (i court) : fort, solide, etc. ; « on rapide compére » « un gaillard solide, costaud » ; « one rapide manhon » « une maison fort grande et solide »

rapid’mint adv. : fortement

raquètché : ratatiné(e)

ranre : rare

ranrité s.f. : rareté

rate : rapide ; emploi : seulement attribut

rèche : rugueux(euse)

règlatishant(e) : brillant(e)

reû,reûde : raide / costaud (ce 2e sens se perd)

sanvadge : sauvage

sépe : simple

séplèmint adv. : simplement

s(è)pè, s(è)pèsse : épais(se) / obscur (en parlant de la nuit)

sètch, sètche : sec, sèche

saqué, saquine : 1) « une espèce de », un(e) quelconque (sens très fréquent) ; 2) difficile, grincheux (sens rare) ; « l’èfant èst û si saqué » « l’enfant est si grincheux aujourd’hui »

saqwant adj. pl. : « d’un certain nombre » Rem. : 3 formes possibles devant le fém. pl. : « i ont bû saqwant botèyes, saqwantes botèyes, saqwantès botèyes » ; dvt. le terme « fîs », « fois », on n’emploie pas la forme « saqwantès » : « djè-z-y ê stu saqwantes fîs » « j’y suis allé souvent ». En fin de phrase, on prononce toujours le « t » : « i èstînent leûs saqwantes » « ils étaient nombreux »

sfêt (après cons., prononcée « sèfêt ») adj. + s.m. : tel, pareil

sèfête adj. + s.f. : telle, pareille « on veût ranr’mint on sfêt manadge » ; « c’ès’t’ on sfêt qu’lu » « c’est quelqu’un de semblable à lui » ; « on n’a co jamês oye one sèfête » « on n’a encore jamais entendu pareille chose » ; « dès sfêts qu’nos-ôtes né frînent nin çoula » « des gens comme nous ne feraient pas cela »

p. 136

seû, seûle : seul(e) ; uniquement dans le sens de « personne isolée » ; emploi : toujours avec « tot » (m.) ou « tote » (f.) : « i èst tot seû » « il est (tout) seul » ; « èle véve tote seûle » « elle vint seule »

seûl’(e) : seul(e) ; « on seûl’ côp », « one seûle fî » « une seule fois »

shate : (trop) juste, à peine suffisant(e)

shalé, shaline : incliné(e), bancal(e)

shlimbe : égal(e), plan(e)

foû shlimbe : loc. adj. qui n’a pas la qualité ci-dessus

solide (i court) : solide

souvèrin : excellent, de qualité supérieure, très efficace ; « on souvèrin r’mîde » « un remède excellent »

spécyanl’ : spécial(e)

spécyanl’mint adv. : spécialement

stocou : usé(e), émoussé(e) (se dit p.ex. d’un crayon, d’un balai, etc.)

sûr : sûr(e)

sûr / sûrmint / po sûr (adv.) : sûrement

surprindant(e) : surprenant(e)

surprîse s.f. : surprise

suspèque : suspect(e)

tamint(e) : maint(e) ; emploi : beaucoup plus fréquent qu’en français

tanr’di : tardif(ve)

tatchlou : tacheté(e)

tatche s.f. : tache

timpri : précoce / matinal (dans le sens « lève-tôt »)

tchôd(e) : chaud(e)

tène : mince

tèribe : terrible

tèrib’mint / tèriblèmint adv. : terriblement

tyène : tiède

tinre : tendre, mou (molle) ; « on vét so do tinre » : se dit lorsque, en creusant (le sol, etc.) on rencontre une couche moins dure

tinr’sèté s.f. : état de ce qui est tendre, mou

tirant(e) : serrant(e)

tranquile : tranquille

tranquil’mint adv. : tranquillement

tranquilité s.f. : tranquillité

trawé : troué(e)

troûblé : trouble

umide (i court) : humide

umidité s.f. : humidité

ûtile : utile

p. 137

ûtilmint adv. : utilement

ûni : bien plan / d’une seule couleur

varianbe : variable

veûre : vrai, véridique ; emploi : toujours attribut

veûre s.f. : vérité, parole qui relate une chose vraie

vif, vîve : vif, vive

vif’mint adv. : vivement

vilin, vilin.ne : énorme

vran.ye : vrai(e), véritable, authentique ; « c’èst l’vran.ye portrêt dè s’pére » ; « çoula, c’èst l’vran.ye veûre » « cela, c’est la pure vérité »

vû, vûde : vide

waye : trempé(e) par pluie

p. 138

COULEURS

coleûr s.f. : couleur

ûni : unicolore

djouli, djoulive : multicolore, bigarré(e)

blatche : pâle

clér’ : clair

sombe : sombre

raneûti : obscur, sombre

foncé : foncé

rodge : rouge

rôse : rose ; rôsante rosâtre

rossê, rossète : roux, rousse

fanve : fauve

djène : jaune

djènasse : jaunâtre

vèr’ : vert

vète : verte

vèrdasse : verdâtre

bleû, bleûse : bleu(e)

bleûwasse : bleuâtre

môve : mauve

violé : violet

violasse : violacé

blanc, blanque : blanc(he)

gris, grîse : gris(e)

neûr : noir(e)

nwèrante / neûrasse : noirâtre

doré : doré(e)

anrdgen’té : argenté(e)

p. 139

ADVERBES et LOCUTIONS ADVERBIALES

1) Adverbes de manière

éssi : ainsi

sè : +/- ainsi, en plus (latin « sic ») ; emploi fréquent en wallon «classique» :« aléz-è sè v’dèshombréz ! » « partez et dépêchez-vous ! » « vènoz s’finishez vos dwèrs ! » « venez et (ainsi) finissez vos devoirs ! » « intréz èt s’f’assiéz ! » « entrez et (en plus) asseyez-vous ! » « vos sèroz bé pays s’aroz-v’ one dringuèle » « vous serez bien payés, en plus vous aurez un pourboire »

bé : bien

mî : mieux

tant mî / tant mî vant : tant mieux

mî s.m. « i gn’a on mî » « il y a une amélioration » ; « fére dè s’mî », « fére do mî qu’on pout » « faire au mieux »

tot d’onc’ : tant mieux, « bien fait »

man : mal

pé : pire / pis

comme : comme

min.me : même; ; « i r’vét an min.me » « c’est égal »

tot l’min.me : tout de même » ; « c’èst tot l’min.me veûr ! » « c’est tout de même vrai ! » ; « c’èst tot l’min.me » « c’est égal » ; « c’èst bé tot l’min.me » « c’est bien égal »

in-min.me : tout de même ; « djè vôreûs in-min.me bé saveûr çou qu’i cwîre ! » « je voudrais tout de même bien savoir ce qu’il cherche ! »

prôp’mint : même, étonnamment

à l’èsprè : exprès

on pô, on pôc’ (synonymes) : un peu, dans expressions comme « louque on pô(c’) », « vin’ on pô(c’) », etc.

pu vite : plutôt

quansî / co vite : quasi, presque

voultî : volontiers

advère / ind’vère : comparativement à (2e forme surtout à Sourbrodt) « vosse vwèture n’èst ré advère lè mîne »

ôtrèmint / d’ôte : autrement « on n’sareût fé d’ôte » « on ne saurait pas faire autrement »

difèrin.n’mint : différemment

d’asdreut : convenablement

à dgint : convenablement (concerne surtout le comportement)

à d’mé : comme-ci comme-ça

p. 140

saquin’mint :comme-ci comme-ça / un peu

àl rèvyèsse : n’importe comment

à ron / àl rôye : comme cela se présente (ramasser, etc. « à ron »)

roubyès’mint : brusquement

rud’mint : rudement

dianl’dèmint : « à la diable »

àl mistonflûte : « à la diable »

surtout : surtout

èt co : malgré tout, et encore ; « èt co, dj’vou saveûr dè qué novèles ! »

dè mons : au moins / donc / de grâce

sorlon / à sorlon : selon ; « c’èst sorlon çou qu’i dîrèt »

à d’vèy : selon ; « c’èst co à d’vèy » « cela dépend encore selon (une circonstance)

si in cas : 1) dans le cas ; 2) également construction en loc.s.m. : « s’on si-in-cas qu’on m’vènashe houquer… » « dans le cas où on viendrait m’appeler… »

por’ : +/- d’abord / aussi / en plus / vraiment ... ; adv. typique du wallon ! ; « djè m’va v’ni, lèyéz m’ por magner ! » « je vais venir, laissez-moi d’abord manger ! » ; « i a por lè schnope ! » « en plus, il a un rhume » ; « i fêt por trop manva po s’aller pourminer » « il fait vraiment trop mauvais pour aller se promener » « èt co por ! » « et encore cela ! » ; expression très courante, marque souvent le regret

tal-larigô / tar-larigô : à tire-larigo

nopémint : de belle façon, d’un air assuré

pèneûs’mint : de façon penaude, tristement

onintrèmint : honnêtement

trêt’mint / è trête : traîtreusement

ritch’mint : richement

ûreûs’mint / awireûs’mint : heureusement

manlureûs’mint : malheureusement

d’awîre : par chance, par hasard

à manl’vant : en pure perte / pour une mauvaise cause ; « t’alowe tès sans à manl’vant »

à vûde / àl vûde : à vide ; « èn’n’aller à vûde » « partir à vide (sans charge) » / sens fig. : « sans résultat, sans gain »

vite : vite

reû : vite ; emploi : seulement avec les verbes « vèni », « couri », « roter »

rate : vite ; emploi : guère qu’avec le verbe « couri », + dans quelques expressions : « pu rate » « plus vite », « àl pu rate » « au plus vite »

so shipète : de justesse

d’one pèce : d’un seul coup

è sèwant : à la suite, à la file

po to ré : inutilement

à ras’ : à ras

par bon dreut : normalement, au fond, légalement

p. 141

2) Adverbes de quantité et intensité

assé : assez

bésè : assez ; emploi : toujours dvt. adj. ou adv. ; « i èst co bésè djône » « il est encore assez jeune » ; « l’êwe vét bésè reû » « l’eau arrive assez vite »

bonsè (désuet) : synonyme de ci-dessus

èssu : aussi

on’tant / octant / ot’tant : autant

seûl’mint : seulement

bécôp : beaucoup ; « i a bécôp ploû ciste an.né » « il a beaucoup plu cette année » ; « is sont leûs bécôp » « ils sont nombreux »

timpèsse : fortement, en abondance, sans répit ; emploi : svt. après le mot déterminé : « l’êwe cût timpèsse » « l’eau est en train de bouillir fortement » ; « is sont timpèsse an-z-ovrer » « ils travaillent d’arrache-pied » ; « èt nos avans dès lîbèrtés timpèsse… » « et nous avons des libertés en abondance… » (extrait du « Chant des Wallons »)

à monman / à pô près : à peu près, environ, presque

fwèrt : fort, très

très : très ; emploi : dans la seule expression : « très bé » « très bien »

foû : très ; emploi : dans certaines expression : « foû ritche »

fé : très ; emploi : dans certaines expressions : « èn’n’aller fé dreut » « partir tout droit (vers …)

neûr : très ; emploi : dans certaines expressions : « i fêt neûr freûd » « il fait très froid » ; « cès frûtadges sont neûr’ mawes » « ces fruits sont très mûrs »

piquant : très ; emploi : dans expression : « piquant noû » « tout neuf »

wêre : guère ; « i n’a wêre ploû » « il n’a guère plu »

wê : guère ; emploi : devant prépos. « de » : « i gn’a wê d’îvyèr’ » « il n’y a guère de neige » ; « djè n’ê wê d’timps » « je n’ai guère de temps »

mons : moins

pusse ou mons : plus ou moins

pusse : plus ; « nos pusse èstans-n’, tant pusse rîrans-n’ » « plus sommes-nous, plus rirons-nous »

tot’ àl pusse : tout au plus ; « i èstînent tot’ àl pusse leûs céq’ » « ils étaient cinq tout au plus »

pô / pôc : peu Rem. la 2e forme tend à disparaître depuis 1945

peû : peu ; emploi : dans une seule expression : « on tant si peû » « un tant soit peu »

one miyète : un peu ; « rowanrdéz one miyète » « attendez un peu » ; « s’i s’têhéve dèmons one miyète » « s’il se taisait de grâce un peu »

à pône / à shate : à peine

gote : pas du tout

si : si (sens : tellement) ; « nè djanséz nin si vite ! »

tant : tant ; « c’èst tant à dîre què ... » « c’est-à-dire que ... » ; « rowanrdéz tant qu’i vègne » « attendez jusqu’à ce qu’il vienne » ; « djusqu’à tant ! (sous-entendu : « qu’on s’rèveûshe ») » formule d’au revoir

p. 142

télmint : tellement

tél’ èt télmint : s’emploie pour résumer un récit connu

tot : tout ; « i èst tot seû » « il est (tout) seul » ; « ile èst tote seûle » « elle est (toute) seule » ; « tot qwand djè l’veû ... » « chaque fois que je le vois, ... » ; « c’èst tot savou » « c’est évident »

tot’ nète / tot’ à fêt : tout à fait

tot plin (dè) : beaucoup (de)

è rote : à la suite, d’affilée ; « deû fîs è rote » « 2 fois d’affilée »

bèl’mint : beaucoup, fortement ; « i a bèl’mint crèshu ! » « il a fort grandi »

branv’mint / bran.m’mint : beaucoup

pordjûmint : excessivement

fanmeûs’mint / hinanmint / vilin.n’mint : fameusement, énormément

qu(è) po (s’) crèver / à dian.me / à dianle : énormément « i gn’aveût dès moshètes à dianle » « il y avait énormément de mouchettes »

èwèrémint : terriblement, énormément

à byèsse (aussi loc. adjective) : (terrible), terriblement

à vatche : idem ; emploi typiquement à Sourbrodt

trop’ : trop ; emploi : à la fin de la phrase : « i gnaveût d’trop’ » « il y avait (de) trop » OU « il y en avait trop »

trop : trop ; emploi : dans la phrase « vos’ èstoz trop-z-onintes » « vous êtes trop aimable(s) »

3) Adverbes de temps

adon : alors, puis

on momint d’né : un moment donné

après : après

après côp : après ; emploi : uniquement quand l’adverbe n’a pas de complément

avant : avant

dèvant l’côp : avant ; emploi : comme pour « après côp »

d’avance / dè pu twè / d(è)vins l’timps : auparavant, jadis

do timps passé : jadis

co vite : bientôt / presque

dèdjà : déjà

djà : 1) déjà ; « av’ djà sètu à Bûtba ? », « av’ dèdjà sètu à Bûtba ? » « êtes-vous déjà allés à Bütgenbach? » 2) ne pas ; « djè n’ rotreûs pu djà », « djè n’ rotreûs djà pu » « je ne peux plus marcher » ; « djè n’ vèyreûs djà ré » « je ne sais rien voir »

dèspô / dèspôye : depuis

co : encore

p. 143

anfé / infé : enfin

jamais : jamais

man.ye : (introduit) jamais

longtimps : longtemps

asteûre : maintenant Note : il faudrait sans doute écrire : « à c’t’ eûre » « à cette heure »

so ci trèvint : à ce moment, sur ces entrefaites

fî s.f. : fois ; « c’èst po l’dgèrine fî » « c’est la dernière fois » ; « qwante fîs fanrèt-z-i v’dîre què djè n’n’è pou ré ! » « combien de fois faudra-t-il vous dire que je n’y peux rien ! »

fî so fî : souvent

dès fîs qu’à d’ôtes : parfois

calfî : parfois

alfî : parfois / peut-être

télfî : parfois / par hasard

bé dès fîs : très souvent

co trasse fîs / co trasse côps : très souvent, « 36 fois »

co trasse èt trasse fis / co trasse èt trasse côps : très, très souvent

sovint : souvent

an pu sovint : le plus souvent, d’habitude

runanmint :arch. couramment

an long dans « dès meûs, dès samin.nes, etc. an long » : pendant des mois, des semaines, etc.

tot-rate : tantôt dans le sens futur N.B. : de plus en plus souvent, on entend employer ce terme pour le passé proche , ce qui est absolument fautif et un non-sens, puisque « tot-rate » signifie littéralement : « tout vite »

anawêre : tantôt dans le sens passé proche Rem. : à Robertville « ènawêre »

tanrd : tard

twè : tôt

à timps : tôt assez, à l’heure prévue

dè timps d’eûre : tôt ; surtout : tôt dans la journée, dans la soirée ; « n’îrans o lèt d’timps d’eûre » « nous irons nous coucher tôt »

tofèr’ / toudi : toujours; Note : dans les phrases comme « tu peux toujours essayer », « tu peux toujours venir », etc. où le terme « toujours » n’a pas le sens premier, et exprime une idée de défi, le wallon utilise exclusivement le terme « toudi » : « tè pou toudi say ! » « tu peux toujours essayer , je te mets au défi d’essayer ! » ; « tè pou toudi v’ni ! » « tu peux toujours venir, je te mets au défi de venir ! ». Si on dit par contre : « tè pou tofèr’ vèni », cela signifie « tu peux toujours venir, ta venue sera toujours agréable, tu seras toujours le bienvenu ! »

d’on côp : tout de suite, de suite

tot d’on côp / tot’ à-n-on côp / subit’mint : subitement

tot dreu : de suite (cf. aussi adv. de lieu)

sol pîd sol tchamp : immédiatement

p. 144

dè timps in timps : de temps en temps

inte ci à là : entre-temps

ranr’mint : rarement

tot’ èn’ onc’ : à tout bout de champ

an dièré : finalement

an dbout : finalement, après ; « an dbout d’tot, qu’aroz-v’ ? »

inte deûsse : entre-temps

à fêt : au fur et à mesure

maté : dans expression « sè lèver maté » « se lever tôt le matin »

an c’mince : au début

aprème (+ mot déterminant un temps) : seulement ; « nos n’n’îrans aprème djûdi » « nous partirons seulement jeudi » ; « c’ès’t’ adon aprème qu’i frèt drole ! » « c’est seulement à ce moment-là que la situation sera bizarre ! »

4) Adverbes de lieu

valà : ici

ci : ici dans l’expression : « aller d’on ci d’on là » « aller de-ci de-là » (synonyme : « aller hanre èt hot’ »)

là : là

ôte panrt : ailleurs

d(è)vins : dedans

foû : dehors, hors

aller foû : 1) aller à la selle ; 2) se dit des bêtes qui sortent en prairie au printemps

bouter foû : vider

couri foû : déborder (en parlant d’un liquide)

èsse foû : avoir gagné la partie d’un jeu

fére foû : se tirer d’affaire pour payer, traiter une affaire, etc.

pay foû : payer complètement

houquer foû : défier

vèy foû : « i n’vét pu foû » il ne sort plus de la maison

foû « foû dès ûs, foû do coûr » : loin des yeux, loin du cœur

d(è)seûr’ : au-dessus

d(è)so : en-dessous

d(è)sus : dessus

d(è)vant : devant

podrî : derrière

an d’vant : à l’avant

an drîr : à l’arrière, tout au bout

an d’so : en bas

an d’seûr’ : tout au-dessus

an hôt : en haut

in-d’vins : à l’intérieur; s.m. ; « l’ind’vin d’one èglîshe » « l’intérieur d’une église »

in-d’foû : à l’extérieur; s.m. extérieur

atôr’ : +/- y ; « çoula té atôr » « cela y tient, y est fixé »

èn’ èrî : en arrière

p. 145

èn’ avant : en avant

èn’ amont : vers au-dessus

èn’ àl’ valé : vers en-bas

tot dreut / fé dreut : tout droit ; cf. aussi adv. de temps

lan-van / là-drî / là-drîre : là-bas

du d’là : là-bas, plus loin

oute : outre, à travers

dlà : au-delà

dè d’là : d’au-delà

près : près ; « i plantéve tot près » « il était debout tout près » ; « i n’va nin so çoula près »

près dè (loc. prépos) : « i plantéve près do tchèri »

lons’ : loin

lons’ dè (loc. prépos.)

tot’ avan : partout

dè tos costés : partout

quéqu’ panrt : quelque part

avan lès qwanrts : dans les environs immédiats

à plèces : par endroits

antôr : autour

al dèlon / al dèlongue : le long ; Rem. : dans les 2 termes, « al » peut s’élider en « ’l » : « ramasse lès tchinisses qui sont al dèlon do mour’ ! » « ramasse les crasses qui se trouvent le long du mur ! » ; « ramasse lès tchinisses là l’dèlon » « ramasse les crasses là (tout) le long (de ...) »

djondant : à côté

djondant (part. présent) joignant

y : y ; « djè-z-y va » « j’y vais »

so shipète : +/- à peine, s’agissant de la localisation : p.ex. un objet posé sur un bord, une personne assise sur le bord d’une chaise , etc.

èvôye : parti ; « i èst èvôye » « il est parti » (litt. : « en chemin ») ; « vas’ èvôye ! » « pars ! »

rèvôye : retourné ; « i èst rèvôye » « il est retourné »

po podrî : par derrière; « i a v’ni po podrî l’manhon »

po d’vant : par devant

po d’foû : par l’extérieur

po d’vins : par l’intérieur

po d’seûr’ : par au-dessus

po d’sos : par en-dessous; après ces loc. adv., on trouve l’article déterminé : « po d’sos l’ panfisse » « par en-dessous de la clôture »

bihê, bihêre (adv. de lieu ou de manière svt. le cas) : (en) biseau, (en) oblique, etc. ; « côper à bihê(re) » « couper en biseau » ; « louquer è bihê(re) » « regarder en coin » ; « vos n’n’îroz è bihê(re) tot’ oute ci tchamp » « vous traverserez tout ce champ en oblique »; « djowe è bihêre ! »

è byé : en biais, en oblique; « djowe è byé ! »

p. 146

è shîbyan : en biais, de travers

dè trivyèsse : de travers

è creû : de travers

è sèwant : à la suite, à la file

à l’adrèsse : au plus court ; emploi : avec les verbes « aller », « vèni », etc.

5) Adverbes d’affirmation et de négation

aye : oui

ô waye : oh oui

sûr’mint : sûrement

ciète : certes ; « ô waye ciète » « mais oui da » ; « c’èst lu ciète » : « c’est lui en personne »

siya : si (affirmation)

vran.y’mint / vran.y’dèmint : vraiment

nèni : non; « vinroz-v’ ? » - « nèni ! »

nôna : non ; emploi : négation en réponse à une phrase affirmative, ou à une phrase interrogative « insistante » : « i va ploûre ! » - « nôna ! » ; « vos vinroz, donc ?! » - « nôna ! »

nin : pas / ne pas; Rem. : à Robertville, on dit « né » alors qu’à Ovifat on dit « nin »

né : employé dans une seule expression : « né pus » « non plus »

gote : pas du tout ; « i n’tè fant gote aveûr sogne »

6) Adverbes de doute

motè : peut-être

dègrante : peut-être ; « nos n’n’arans d’grante assé » « nous en aurons peut-être assez »

mètans : sans doute, probablement ; litt. : (ad)mettons

pleûr : « i s’pout », « i s’pout bé » : il se peut, c’est possible ; emploi : ces 2 expressions s’emploient très couramment, et souvent seules, en réponse soit à une phrase interrogative, soit à une phrase affirmative.

7) Adverbes d’interrogation

qwand ? : quand ?

cuèmint ? : comment ?

poqwè ? : pourquoi ?

wice ? : où ?

oû : où, dans une seule expression : « d’oû vét ? » « comment se fait-il ? » « d’où vient-il ? » (sens localisation) se dit « dè wice vét-z- i ? »

cuèbé ? : combien ?

qwante ? : combien ? ; emploi : l’usage tend à réserver l’emploi du terme « qwante » à une série de substantifs : p.ex., on dira toujours « qwantes fîs » et non « cuèbé d’fîs » ; contrairement à « cuèbé », « qwante » s’emploie sans préposition : c’est un adj. indéfini cuèbé d’omes ? » / « qwantes omes ? » : « combien d’hommes ? » Si on veut utiliser un mot seul comme interrogation, ce sera toujours « cuèbé ? »

p. 147

sè : si (interrogation) ; « djè m’dèmande sè dj’n’ê ré rouvyé ! » « je me demande si je n’ai rien oublié ! » ; « djè m’rafie d’vèy s’i vinrèt ! » « je suis curieux de voir s’il viendra ! »

nèdon ? : n’est-ce pas ?

èdon (introduit et occasionnellement entendu) N’EXISTE PAS en wallon d’Ovifat !

èst-c’què : est-ce que ; emploi : l’emploi de cette traduction littérale d’un gallicisme est à éviter en wallon « élégant » ; au lieu de « èst-c’ qu’i fant qu’djè vègne ? », dites « fant-z-i qu’djè vègne ? »

8) Présentatifs

vo-n-là : voici, voilà

vo-n-là : voici, voilà

vo-l'-là : le voilà, la voilà

vo-m'-là : me voilà

vo-t'-là : te voilà

vo-nos-là : nous voilà

vo-v'-là : vous voilà

vo-lès-là : les voilà

********************

p. 148

CALCUL

calcul : calcul

calculer : calculer

calculer foû dè s’tyèsse : calculer de mémoire, sans support papier

djè calcule : je calcule ; MAIS « djè m’calcule què ... » « en y réfléchissant, je pense que ... »

Adjectifs cardinaux

nouc’ : zéro

onc’ (adj. masc. quand le chiffre est énoncé seul) : un

on (adj. masc. dvt. consonne) : un ; « on mangon » « un boucher »

on’ (adj. masc. dvt. voyelle) : un ; « on’ ome » « un homme »

one (adj. fém.) : une

deûs’ (dvt. cons., deû) : deux

treûs’ (dvt. cons., treû) : trois ; « is sont leûs treus’ », « is sont leûs treû valèts »

qwète : quatre ; liaison « Z » : « qwète-z-omes », sauf : liaison « R » dvt. « ans » et « eûres » : « i va aveûr qwèt’-r-ans », « i èst qwèt’-r-eûres »

céq’ : cinq ; liaison « Z » : « céq’-z-èfants »

sî : six ; dvt. cons. : « sî clans » « six clous » ; dvt. voyelle : liaison « Z » : « sî-z-omes » sîsh’ - quand le chiffre est énoncé seul - quand le chiffre ne détermine pas de subst. : « nos’ èstans nos sîsh’ » sîh’ dvt. « eûres » et « ans » : « i èst sîh’ eûres »

sèt’ : sept ; dvt. voyelle, liaison « Z » : « is sont leûs sèt’-z-èfants » ; pas de « Z » dvt. « eûres » et « ans » : « i èst sèt’ eûres »

ût’ : huit ; dvt. voyelle, liaison « Z » : « ût’-z-èfants » ; pas de « Z » dvt. « eûres » et « ans » : « i a ût’ ans » ; dvt. cons., on prononce le « T » final : « ût’ trôs », mais, en nombre composé, le « T » s’amuït : « dih’û lîves », « trinte û-z-omes »

noûv’ : neuf

dî, dîsh’ dix ; (cf. règle pour « sî, sîsh’ »)

onsse : onze

dosse : douze

trasse : treize

quètwasse : quatorze

qwésse : quinze

sasse : seize

dî-sèt’, dî-h’ût, dîsh’-noûv’ dix-sept, dix-huit, dix-neuf

vé, vét’ vingt ; « vét’ût » vingt-huit ; « vét’ans » « vé z-èfants » « vé côps »

cint, cint’ : cent

mèye : mille

cint mèye : cent mille

Adj. ordinaux

preumî : premier; preumîre : quand il n’y a pas de subst. déterminé

deûsime, treûsime, qwètrime, céquime, sîhime, sètime, ûtime, noûvime, dîhime, onsime, dosime, etc.

p. 149

dyèré : dernier; dyèrine : dernière; lè dyèré à pu qu’onc’ : le pénultième; lè dyèré à pu qu’deûs’ : l’antépénultième

Divisions

mitan s.f. : moitié / milieu

dèmé : demi

tîs’ : tiers

cwanrt : quart

céquime : cinquième (et suivants : les fractions ont la même forme que les adj. ordinaux, comme en français)

Multiplications

dope : double

tripe : triple

fî s.f. / côp s.m. : fois ; « treû fîs qwète c’èst dosse » ************************

meurser : mesurer ; indic. pr. : « djè meûsère, nos meursans » ; imp. : « djè meurséve » ; fut. s : « djè meûsèr’ri » ; p.p. : « meursé »

meursadge : action de mesurer

meuseure s.f. : mesure

teûser : toiser, mesurer

mète s.m. : mètre

long, longue : long, longue

longueûr s.f. : longueur

landge : large

lanrdgeûr : largeur

sètreu, sètreute : étroit, étroite

streuteûr s.f. : le côté étroit d’un objet

haut, haute : haut, haute ; (rappel: « H » aspiré en wallon)

hauteûr s.f. : hauteur

porfond, porfonde : profond(e)

porfondeûr s.f. : profondeur

sèpècheûr s.f. : épaisseur

costé s.m. : côté

scwére s.m. : angle droit ; « dè scwére » loc. adv. en angle droit ; « foû scwére » loc. adv. qui n’est pas en angle droit ; (autres sens : cf. expressions ); fan scwére : angle aigu ou obtus

cwanré : adj. carré

pîd d’shame : triangle équilatéral

rond(e) adj. : rond(e)

rond s.m. : cercle

tôr’ s.m. : circonférence

p. 150

à fleûr’ : de niveau

peuser intr. + tr. : peser

peusé s.f. : pesée

pwè s.m. : poids

lîve s.f. : livre (1/2 kilo)

p. 163

GEOGRAPHIE

monde s.m. : monde ; 2 sens, comme en français : 1) Terre, Univers ; 2) les gens ; « on bê monde » « une foule nombreuse »

tère s.f. : terre ; 2 sens, comme en français : 1) la planète ; 2) le sol

cî s.m. : ciel

solè s.m. : soleil

lune s.f. : lune

Tchan dès Navês : expression poétique = la lune

è crèshant : à l’époque de la lune croissante

è tahant : à l’époque de la lune décroissante

sèteûle s.f. : étoile; sèteûle à cawe : comète; one moshante sèteûle, dès moshantès steûles une, des étoiles filantes

stèlé adj. : étoilé

tchanr’ s.m. : Grande Ourse

p’tit tchanr’ : Petite Ourse

Vôye Sint Djanques : Voie lactée (elle serait sensée indiquer la direction de Compostelle, ce qui est étonnant, vu que la Voie lactée pivote en cours de nuit)

so solè lèvant : (à), (vers) l’Est

so nône : (à), (vers) le Sud

zûd’ : néol. Sud

so solè moussant : (à), (vers) l’ouest

so bîshe / veu l’fagne : (à), (vers) le Nord

payi s.m. : pays

payisadge s.m. : paysage

ban s.m. : cour de Justice sous l’ancien régime, ou divers territoires administratifs. Ex. : Wéme (Waimes), Amblève, Bolindge (Bullange), Bûtba (Bütgenbach), Rèt’ (Recht), Bèlvan (Bellevaux), Shofrê (Xhoffraix), Djalhê (Jalhay), Héve (Herve), Rwène (Roanne, commune de Stoumont), etc.

précipôté dè Stanv’leû : principauté de Stavelot

vèye s.f. : ville / anciennement : aussi : village ; terminaison de nombreux noms de villages ; aussi dans toponymie

viadge s.m. : village; lès dgins d’an viadge : les ruraux

ham’tia s.m. : hameau

campagne s.f. : campagne; lès dgins d’al campagne : les ruraux

wèrshê : terrain vague dans un village

coulé s.f. : maison ou groupe de maisons dans un cul-de-sac, ou à l’écart ; - topo. à Ovifat, Walk, Ondenval, etc.

ête s.f. : cimetière

s(è)tantion s.f. : station, gare

tape s.f. : étape, trajet

trote s.f. : un certain trajet ; « i gn’a c’one bone tape / trote »

p. 164

tchanssé s.f. / lèvé s.f. / hôte-lèvé s.f. : route importante

route s.m. : route

rou s.f. : rue

vôye s.f. : chemin, rue

mêsse-vôye : chemin important

sèrvitûde : servitude (droit de passage, etc.)

pasê s.m. : sentier

tôrniquè s.m. : ouvrage de clôture permettant le passage des piétons sur un sentier traversant les champs, mais empêchant le bétail de passer.

lanshe s.f. : chemin frayé dans la forêt / coupe-feu

schnése s.f. : néol. (all. : « Schneise ») ; chemin frayé dans la forêt / coupe-feu

pisse s.f. piste ; « sûre al pisse »

rote s.f. : piste, trace de passage pédestre

ban.ne s.f. : passage frayé (dans la neige surtout) ; « fére lè ban.ne »

tôrné s.f. : virage

creûshèlmint s.m. : carrefour à quatre bras

stèqu’mint s.m. : enrochement

stèquer : établir un enrochement

omblire s.f. : ornière

fossé s.m. : boue / talus le long d’un chemin

talus s.m. : talus

granve s.f. : fossé

granv’ler : creuser un fossé

bah’ s.f. : caniveau, rigole

shavisse : sillon, ornière

rèvê s.m. : soit petit remblai, soit caniveau, en transversale oblique d’un chemin en pente, destiné à dévier les eaux d’écoulement.

plaquisse s.m. : boue sur un chemin

brouyac’ s.m. / brôlî s.m. / mwèrtî s.m. : boue

bêté s.m. : boue collante, surtout au dégel

placanr’ s.m. : une certaine surface de terrain

flashe s.f. : une certaine surface (de terrain, de foin, de neige, etc.)

panrcèle s.f. : (mot rare) parcelle

Quelques formes particulières de terrains :

bayîre / s.f cwèrnète s.f. / shirôle s.f.

djèrnan d’Sint Lambinrt OU p’tit djèrnan / PUIS: djèrnan d’Prûsse OU grand djèrnan : journal (surface) actuellement normalisé : ¼ d’Ha, soit 25 ares

p. 165

rife s.f. : terrain inculte le long d’un chemin, notamment le long des chemins de passage des troupeaux vers la Fagne, tels que la « vôye dès vatches » (route de « Kanstèr’ » à Ovifat), « vôye dol hiède » à Sourbrodt / bande de terrain

rifes s.f. pl. : limites, mesures; « foû dès rifes » loc. adv. de manière exagérée

masse s.f. : borne ; « i fant lèy lè masse là qu’Tchanrlèmagne l’a planté »

marasse s.m. : marécage, bourbier

fagnisse s.m. : endroit très marécageux

frèshisse s.m. : endroit toujours humide dans un terrain

fonssîre s.f. : fondrière

fons’nê s.m. : fondrière / marécage

folé s.m. : ornière dans un terrain

groubyote s.f. : inégalité dans le terrain, motte de terre durcie ou gelée

groubyeûs(e) / broushleûs(e) / quèbroushleûs(e) : adj. inégal (terrain), à grosses mottes

fa s.m. : actuellement seulement en toponymie masc. de « fagne », équivalent au vosgien « faing » Plus de 50 dans la toponymie de la Wallonie malmédienne, désignant presque toujours des prairies humides. Ex. : Hodlinfa à Ovifat, Morfa entre Walk et Bruyères

rotche s.f. : rocher, roche; « on on vét so rotche » / « on vét so dol rotche » : on arrive sur de la roche; poûri rotche : roche se désagrégeant

tinre s.m. : couche de sol mou; « on vét so do tinre » on arrive dans une couche de sol mou

tyèsse dè rotche : rocher affleurant

brotcher (foû) saillir / jaillir ; topo. : « brotche-pîre »

pêrîre s.f. : carrière

trô d’sanvyon : carrière de sable

trô d’tère : carrière d’argile

limê s.m. : veine minérale dans une pierre ou une roche / ligne de fendaison dans une pierre ou une roche

pîre s.f. : pierre

pîrshète s.f. : petite pierre

craqué s.m. : gravier constitué de petits fragments schisteux / par extension : concassé de carrière

pîre dè sanvyon : grès

pîre dè grin / pîre dè Rètt / bleûse pîre : schiste salmien (sert à construire des encadrements de portes et fenêtres, à couvrir des sols, servait à fabriquer des éviers, des bacs, etc.)

pîre dè fagne : bloc de grès et quartzite en Fagne

pîre dè Hotleû : arkose de Waimes

pîre dè feû : silex

pîre dè tonîre : pyrite

pîre dè cristalé : quartz

pouri pîre : pierre friable

shaye s.f. : schiste

p. 166

shay’ter : s’effeuiller (pierres schisteuses)

sanvyon s.m. : sable

fagne s.f. : fagne

poûri fagne / gote poûri : pingo

gote dèrè / deurè : duret

êwe s.f. : eau

rû s.m. : ruisseau ; si ruisseau plus important : « êwe » : « l’êwe dè Wantche »

fleûve s.m. : néol. ; en wallon authentique : « êwe » : « l’êwe do Ré »

trô s.m. : vallée

shoran s.m. : ravinement (apparu soudainement suite à un orage, etc.)

sôrdan s.m. : source

mwèrt-sôrdan : source intermittente, n’apparaissant qu’après de fortes pluies

sôre v. / sôrder v. : sourdre ; « l’êwe sôr’ »

sûner v.intr. / sêwer v.intr. : suinter

sprûtcher v.intr. : jaillir (eau)

sè dègofler : se déverser (eau)

bôs’ler / gofler : arrêter l’eau, étancher

stantcher : étancher, endiguer

poûhon s.m. : source minérale / eau minérale

fontin.ne s.f. : fontaine

drainer : drainer

bî s.m. : bief, rigole, naturelle ou surtout artificielle; Le « bî d’fagne » d’Ovifat, dont les traces restent visibles notamment à la piste de ski, fut aménagé au début du 18e siècle. Il a revêtu une grande importance jusqu’à la pose de la conduite d’eau, au début du 20e siècle

vangue s.f. : vague

tchôdîre s.f. : cuve d’érosion dans un ruisseau

crombyon s.m. : courbe (d’un ruisseau, p. ex.)

rife s.f. : rive

wé s.m. : (actuellement seulement en topo) gué

potale s.f. : flaque, fosse remplie d’eau

potê s.m. : très grande flaque

gofe s.f. : mare, flaque

vèvî s.m. : étang

vènne s.f. : digue d’un moulin / vivier d’un moulin

stantche s.f. : petite digue

cananl’ s.m. : canal

p. 166

pinte s.f. / valé s.f. / dèpinte s.f. / rwèsse s.f. : pente.; « dèner dol valé à-n-on cananl’ »

rwèsse adj. : en pente

hitche s.f. : côte raide dans un chemin ; p. ex. : « hitche dè Cans’tèr’, hitche dè Cléfaye »

gripète s.f. / gritchète : s.f. côte

agriper : « i s’grippe », « i s’monte » (le chemin) monte

hourlê s.m. : jetée, ados peu élevé

hottê s.m. : zone surélevée, monticule ; cf. : « Hottê Simon »

croupè s.m. : endroit plus élevé dans un terrain

tèrra s.m. : monticule, talus; « o tèrra » dans la pente; « sol tèrra » au sommet du talus

tièr’ s.m. : côte, colline ; p. ex. : « Tièr’ dol Rèbîvèye », « Tièr’ dè Man.m’dî » (Bernister) ; cf. patronyme : Dethier

copète s.f. / côbe s.f. : sommet

coupou s.m. : sommet arrondi ; « sol coupou dol fagne »

crèstê s.m. : crête ; « qwand n’vinrans sol crèstê, nos d’shouvèr’rans l’payis »

platê s.m. : plateau

planure s.f. : partie de paysage +/- plane ; « vo-nos-là so planur’ »

p. 185

Prépositions et locutions prépositives

Remarque : le mot introduit par la préposition peut être sous-entendu : « vènez-v’ avou ? » « venez-vous avec moi / nous ? »

à : à ; « djè va à Man.m’dî »

atô : à, de ; « atôr » devant « mi, ti, lu, lèy, veus, zèls, zèles », et en fin de proposition ; « djè l’ê anvou atô Djôsèf » « je l’ai eu de Joseph », « dène çoula atô Françwès » « donne cela à François »; « c’ès’t’ atôr mi » « cela m’appartient »; « n’alez nin atôr » « n’y touchez pas » ; « louquez atôr » « prenez-y garde » ; !!!; à ne pas confondre avec « louquez antôr » : « regardez (tout) autour)

d’atô : de ; « c’èst d’atô l’vwèsé » « cela appartient au voisin » ; « d’atôr » devant « mi », « ti », etc.

antô (dè) : autour (de) ; « djè n’vou vèy nouc antô d’mi »

après : après

dèvant : avant

avou : avec

adré : chez, quand on cite une personne : « adré Houbinrt »

amon / almon : chez, quand on cite une famille ou une dénomination de maison : « amon Gazon », « amon Borète » ; Rem. : « amon », « almon » sont des contractions de « à l’manhon »

conte : contre

dèvins : dans

foû : hors

inte : entre

dè : de ; « ré d’noû » « rien de neuf » ; « c’èst dè m’vwèsé » « c’est de mon voisin »

d’à : de ; indique la propriété : « d’à mîne », « d’à Jules »

d’azès : des ; « c’ès’t’ on boquèt d’azès Dgilson » « c’est un terrain appartenant aux Gilson »

d’an : « de à le » ; « i r’vét d’an tchamp »

d’àl’ : « de à la » ; « i r’vét d’àl’ fontin.ne »

d’ans : « de à les » ; « i r’vét d’ans frambêshes », « i provét d’ans Allemands »

sanf : sauf

dju : bas, hors, « enlevé de » ; « prindez l’posson dju do feû » : « enlevez la casserole du feu », « va-z-è dju dè m’tchamp » : « sors de mon champ »; Expressions : « èsse dju d’pîd » être épuisé; « lè feume èst dju » la femme est accouchée; « l’ôrladge èst dju » l’horloge est arrêtée; « lè mour èst dju » le mur est renversé

djusqu’à : jusque

mangré : malgré

oute : outre, par-dessus, à travers

dèvant : devant

drî / podrî : derrière

p. 186

dèspô / dèspôye : depuis

durant : durant : seulement dans quelques expressions, placé après le substantif déterminé ; « i èn’n’a po s’vèye (s’vicanri) durant » « il en a pour toute sa vie »

timps dè : durant, pendant ; « timps dè s’djônèsse » : « pendant sa jeunesse »

è : en, dans ; « è leû viadge », « vinè è m’plèce », « lèyez-m’è pan.ye »

èn’ : en, dans, dvt. voyelle : « toumer èn’on nid d’frumus »

èn’ : à, dvt. localité commençant par une voyelle : « èn’ Ôvîfat »

èzès : en, dans au pluriel : « èzès bwès » : « dans les bois »

o : dans le / pendant le ; « o viadge », « djè m’va o lèt »

o l’ : idem dvt. voyelle ; « o l’îvyèr’ » = dans la neige / pendant l’hiver

o l’ : dans la / pendant la ; « o l’êwe », « o l’ bèle sêhon », « o l’Rèbîvèye »

par : par

po : pour (por dvt. « mi », « ti », etc.)

près : près

sins : sans

sorlon : selon

dèso : sous, au-dessous de

dèseû : sur, au-dessus de

so : sur (sor dvt. « mi », « ti », etc.)

vè : vers (vèr’ dvt. « mi », « ti », etc.); « i è va vè Man.m’dî », « is acorînent vèr’ mi », « on-z-ô tonner vè l’fagne » (direction); « vè l’wèyétimps », « vè nône », « v’àl’ neût », « v’an maté » (temps); « i a mèttans vè trinte ans », « i èsteût vè treûs’ eûres » (environ)

invè : vers ; indique toujours la direction

so : vers (direction) ; « i a stu fé dreut so Stanv’leû »

èrî : « éloigné de » ; « ray èrî » : arracher pour séparer, enlever

è mé : au milieu de ; dans quelques expressions : « è mé vôye » « à mi-chemin »; « è mé lès tchamps » : « au milieu des champs »; « è mé neût » « en pleine nuit »; « è mê djeû » « au beau milieu »

è mitan dè : au milieu de ; « is djowèt è mitan dol vôye »

à cansse dè : à cause de

à costé dè : à côté de

à fwèce dè : à force de

à l’èsconte dè : à l’encontre de

an d’vins dè : au dedans de

an d’foû dè : au dehors de

an d’vant dè : au devant de

an drî dè : à l’arrière de

ol plèce dè : au lieu de

avant dè : avant de

d’après : d’après

dè manîre à : de façon à

do costé dè : du côté de

dè pan : par; « is sont co parints dè pan lès Nailis »

p. 187

po d’vins : par l’intérieur

po d’foû : par l’extérieur

po d’là : par delà

po d’zo : par en-dessous

po d’zeûr : par au-dessus

po d’vant : par devant

po podrî : par derrière

USAGE DE PREPOSITIONS DIFFERENTES DE L'USAGE FRANÇES

an : aller an docteûr : aller chez le docteur

à : côper à boquèts : couper en morceaux

après : i èst abôminanbe après l’flèyon : il aime excessivement la tarte

avou : acsègner avou s’deût : montrer du doigt

dè : çoula n’èst nin dè m’fante : ce n’est pas ma faute

so : i vique so sès rintes : il vit de ses rentes; lè mêsse en’n’a tofèr sor mi : le maître m’en veut toujours

;

inte : djè pinsse inte mi-minme : je pense à part moi

p. 189

METIERS

mèstî : métier

ouvri, oûvèr’rèsse : ouvrier, ouvrière ; 2e sens : quelqu’un qui travaille beaucoup et bien

mêsse-ouvrî : contremaître

mêsse : maître, patron

apprintice : apprenti

ovrer à mêsse : être salarié dans une firme privée

ovrer à s’compte : être travailleur indépendant

fyèsti malande : être en congé de maladie

ovreû s.m. : atelier

fabrique s.f. : fabrique, usine

travô s.m. : sing chantier public (Etat, commune, chemin de fer, etc.) ; « i va ovrer s’on travô »

papin’ri s.f. : papeterie

tan’ri s.f. : tannerie

hand’leûr, handèl’rèsse / martchand, martchande : marchand(e), commerçant(e)

martchî s.m. : 1) place du marché ; 2) marché hebdomadaire ou périodique ; 3) commerce, échange commercial en général

fôre s.f. : foire saisonnière

boutique : petit magasin, épicerie

tèni boutique : être propriétaire ou gérant(e) d’un magasin

dam’hèle : servante dans la maison

dômèstique / sudjèt : domestique dans la maison

cinssî, cinss’rèsse / payisan, payisande : fermier, fermière

rahoûr s.m. : entreprise de travaux agricoles

cinsse s.f. : ferme

vanr’lèt : valet de ferme

syèrvante : servante de ferme

hyèrdî, hyèdrèsse : vacher, vachère

byèrdgî, byèdjrèsse : berger, bergère

pwèrtchî : porcher

marishan : forgeron, maréchal-ferrant ; Rem. : patronymes fréquents : Maréchal, Marichal

fôdge s.f. : forge

mounî : meunier

moûre v. tr. : moudre

molé s.m. : moulin

bouldgî : boulanger

boldjri s.f. : boulangerie

boldger : cuire du pain

mangô : boucher

mangon’ri s.f. : boucherie

tow’ri s.f. : abattoir

cushnî : cuisinier

p. 190

djotlî : marchand de légumes

mosh’lî : apiculteur

djanr’dènnî : jardinier

djanrdèner : jardiner

djanrdènadge : jardinage

smincî : marchand de semences

caftî : cafetier

cafè s.m. : café

brèssène s.f. : brasserie

tapeûr, tap’rèsse : garçon, serveuse de café

tchèrbènî : charbonnier

fwèstî : agent forestier

tchèsseûr : chasseur

tchèsse s.f. : chasse

tchèsser : chasser

tchèsser al rèwande : chasser à l’affût

tindeûr (ans ouhês) : tendeur

banrbî : barbier, coiffeur

parmètî : tailleur

queus’tîre : couturière

bouw’rèsse / lanv’rèsse : lavandière

cwèpî : cordonnier

sabotî, sabotrèsse : H/F qui fabrique des sabots;

Rem. : « fére lè cwèpî, scrèni, maçon, etc. » exercer ces métiers de façon professionnelle ; « fére do cwèpî , ... etc. » exercer ces métiers de façon occasionnelle, non professionnelle.

tchèron : anciennement, transporteur de marchandises par chars et charrettes

tchanrlî : fabriquant de chars, tombereaux, etc.

sèllî : fabriquant de selles et harnachements

bans’lî : fabriquant de vanneries

maçon : maçon

maç’ner : maçonner

scrèni : menuisier

sècrèn’ri s.f. : menuiserie

scrèn’ter : exécuter de petits travaux de menuiserie, de manière non professionnelle

scrèn’tadge : s.m. travail de menuiserie

tchèp’tî : charpentier

tchèp’ter : 1) v.intr. exercer le métier de charpentier ; 2) v. tr. faire une charpente

rètchèp’ter : refaire une charpente

shay’teûr : ardoisier

shay’ter : couvrir une toiture

plaqueûr : plafonneur

plaquer : plafonner

pôdeûr : peintre (plutôt artiste-peintre)

p. 191

pôde : peindre ; part. passé : « pôdu »

vyèrnisheûr : peintre en bâtiments

vyèrni : peindre (en bâtiment)

veûl’tî : vitrier

sèrwî : serrurier

ôrladgi : horloger

tèsheûr : tisserand

stan d’tèsheûr : métier (outil) de tisserand

mêsse dè scole : instituteur

scolî, scolrèsse : écolier, écolière ; après consonne prononcée, « sècolîs » : « qwète sècolîs, one sècolrèsse »

sè scoler : s’exercer

stûdyant, sètûdyante : étudiant, étudiante

dès sètudes s.f. pl. : des études

stûdyer : étudier

on sètûdyé : quelqu’un qui a fait des études

scriyeûr, scrîrèsse : écrivain (H/F) public(que)

gastî : journaliste

docteûr : docteur en médecine

mède : médecin (arch.), souvent cité dans archives des 15e et 16e siècles

rayeû d’dints : dentiste (« arracheur de dents »)

sèdge-dame : accoucheuse

sègneûr, sègn’rèsse : H/F qui « signe » les maladies ou les blessures

anrtisse : vétérinaire

apouticaire : pharmacien

farmas’ri : pharmacie

djudge : juge

tribunanl : tribunal

avocan : avocat

houssî : huissier

police : policier

èfîdge s.f. : entrave, menottes

poûcètes / fôrcètes : menottes

prîhon s.f. : prison

prîsh’nî : prisonnier

ganr’-champète : garde-champêtre

braganrd (arch.) : porte-drapeau ; cf. patronyme « Bragard »

impèreûr : empereur

rwè, rwèyènne : roi, reine

préce, précèsse : prince, princesse

duc’ : duc

sègneûr : seigneur

sègneûr’ri d’Rénasténe : seigneurerie de Reinhardstein

p. 192

borguèmêsse : bourgmestre

borguèmês’tri s.f. : commune / mairie / fonction de bourgmestre

sèquèvé : échevin

tchôdronnî, tchôdron’rèsse : chaudronnier(ère) et, par extension, gens du voyage

bribeûr, brib’rèsse : mendiant(e)

briber : mendier

marcatine : cantinière / femme légère

voleûr, vol’rèsse : voleur, voleuse

sôdanr’ : soldat

guère s.f. : guerre

cuènon s.m. : canon

fusic’ s.m. : fusil

p. 193

OUTILS

(sauf outils spécifiquement agricoles, repris en page 148 et suivantes)

ustèye s.f. : outil

s’a.ustèyer : se procurer des outils

sè ra.ustèyer : se procurer de nouveaux outils

mantche s.m. : manche

rètchansser : remettre une pointe à un outil

rawèyer : aiguiser la pointe d’un outil

shanrder : échancrer, ébrécher le tranchant d’un outil

d’shanrder : émousser, ébrécher le tranchant d’un outil

shanrd s.m. : échancrure, brèche

tayant s.m. : tranchant d’un outil

mwèrt-tayant s.m. : morfil

mètanl s.m. : métal

fyèr’ s.m. : fer

crou-fyèr s.m. : fonte

èrushtèner : rouiller

èrushtèneure s.f. : rouille

trimpe s.f. : trempe

platine s.f. : tôle, fer battu

stin s.m. : étain

zéc’ s.m. : zinc

soûfe : soufre

ôr s.m. : or

anrdgint s.m. : argent

cueûve s.m. : cuivre

manrtê s.m. : marteau

pène : panne du marteau

marlé s.m. : marteau utilisé pour casser les pierres, notamment pour la confection d’un enrochement, à manche d’environ 80 cm, émincé dans sa partie centrale afin de faire ressort.

mayot s.m. : gros marteau en bois, utilisé pour enfoncer des pieux

sôlète s.f. : scie, surtout scie à bûches

soye : scier ; « djè sôye, nos soyans, djè soyéve, djè sôy’ri » ; part. passé : « soye »

clan s.m. : clou

clawer : clouer ; « djè clawe »

clan d’wére : grand clou utilisé en charpenterie

clame s.f. / shleûpe s.f. : clou cavalier

tricôse s.f. : tenaille

picète s.f. : pince

pice s.f. : faculté d’un outil de pincer convenablement ; « lè tricôse n’a pu dol pice »

vis’ s.m. : vis / boulon

viser : visser

p. 194

tôrner sot : one vis’ qui tône sot : une vis ou un boulon qui tourne sans s’enfoncer ou sans prendre dans l’écrou

scranwe s.m. / mére s.f. : écrou

randale s.f. : rondelle

vis’ à l’main : étau

dgîse s.f. : levier

win.ne s.f. : cric

tanquène s.f. / tanquine s.f. : palan

tanqu’ner : élever à l’aide d’un palan

tire-djanle s.m. : cabestan

pîre dè sème : meule à aiguiser

sèmer : aiguiser

rafyer : aiguiser une deuxième fois, au moyen d’un pierre douce

breûsse : brosse, balai

breûs’ter : brosser avec une petite brosse

shover : balayer

rashover (èssone) : balayer en tas, ou complètement

shupe s.f. : pelle

shupler : pelleter

rashupler : pelleter en tas, ou complètement

fotche s.f. : fourche

fortcher : travailler à la fourche

foussue s.m. : houe

hawê s.m. : houe étroite, pic

pioche s.f. : pioche

cro s.m. : fourche recourbée, pour travailler la terre, arracher le foin sur le fenil

hèpe s.f. : hache

fyèrmint s.m. : serpe

rûle s.m. : règle / mètre-pliant

shanle s.f. : échelle

shayon s.m. : échelon

tchéne s.f. : chaîne

tchényon s.m. : maillon

man.ye s.f. : maillon / maille de filet

fansse-man.ye : maillon ouvert

cougné s.f. : cognée

cougnè s.m. : coin, cale

côprèfyèr’ s.m. : grande scie, à deux manches aux extrémités. Utilisé pour couper les arbres jusque dans les années 1950, avant la généralisation des tronçonneuses

rustê (s.m.) d’djanr’dé : râteau métallique de jardin

panle s.f. : bêche

sèprûtche s.f. : arrosoir

cwèrdê s.m. : corde de maçon

p. 195

palète (s.f.) dè maçon : truelle

freû shèrpê s.m. : burin

plans’trèsse s.f. : truelle de plafonneur

pécê s.m. : pinceau

rash’leû s.m. : racloir

papî (s.m.) d’veûle : papier émeri

vyèrni s.m. : peinture (matière)

laque s.f. : vernis (matière)

ècome s.f. : enclume

trava s.m. : travail (outil) du maréchal-ferrant

sôder : souder

brèser : braser

bèyelé s.m. : bélier hydraulique

banc dè scrènî : établi de menuisier

scwére s.m. : équerre

cawe (s.f.) dè r’nanrd : scie égoïne

cwanr’rèsse s.f. : hache utilisée pour équarrir des poutres à partir d’un tronc

cwanr’rer : équarrir

fistaye s.f. : vilebrequin (pour forer à la main)

windê s.m. : mèche pour vilebrequin

antèye s.f. : manivelle

sordjan s.m. : serre-joint

cisê s.m. : ciseau

bizawe s.f. : besaiguë (outil aux deux bouts taillés, l’un en ciseau, l’autre en bédane)

plane s.f. / coûtê à deûs mains : plane

rasse s.f. : râpe à bois / râpe de cordonnier

raspler : râper

raspleures s.f.pl. : produit du râpage

broque s.f. : cheville en bois

broquète s.f. : petite cheville en bois

bosson s.m. : cheville en métal

broc’ter : cheviller

rabot s.m. : rabot

côr’rèsse s.f. : rabot utilisé pour dégrossir

djond’rèsse s.f. : rabot utilisé pour unir

batèl’rèsse s.f. : rabot utilisé pour batées

rafleûrisheûr s.m. : rabot utilisé pour donner le fini (« rafleuri »)

guiyême s.f. : rabot utilisé pour rainures

bralètes s.f.pl. / hututus s.m.pl. : copeaux de bois

p. 197

VEHICULES

vôturer : conduire une charge en véhicule

vôteure s.f. cargaison / déplacement d’une charge

tchèré s.f. : charretée

tchèrisheûr s.m. : celui qui conduit l’attelage

tchèri : 1) v.tr. charrier, conduire : « tchèri on’ atèlé », « tchèri ans pîres, an foûr, … » ; 2) v.intr. (sens fig.) avancer, vivre : « i a co tchèri lons’ » « il a encore vécu longtemps »

ratchèri : ramener au moyen d’un véhicule

tchèdge s.f. : charge

tchèrdger : charger; tchèrdger à tyèsse, à dos, à cou : répartir la charge de façon qu’elle se trouve surtout devant, au milieu, à l’arrière

vêler : verser

tchèsse s.f. : poussée impliquée à un véhicule dans une descente

créner v.intr. : grincer par frottement (roues d’un véhicule, p.ex.)

ramer / lan.ner / lôner : épandre des branchages dans un passage marécageux pour permettre le passage d’un véhicule

èfagner v.intr. / s’èfagner : s’enliser ; « i a èfagné » OU « i s’a èfagné »

djowe s.f. : jeu entre deux parties d’un ensemble (roue sur axe p.ex.)

èhèrni : harnacher

dèlîver : déharnacher

môr s.m. / mwèrdant s.m. : mors

gorê : collier du cheval

sèle : selle

strî s.m. : étrier

trê s.m. : trait, chaîne d’attelage

coulîre s.f. : pièce d’attelage posée sur les fesses du cheval, et permettant de déplacer le véhicule en reculant

doussîre s.f. : dossière

roudyion s.m. : grelot

sècourdgîle : s.f. : fouet ; (Rem. : à Robertville, « sècourdgîre »)

vèrdjon s.m. : manche du fouet

tchèsse s.f. : mèche du fouet

djon s.m. : joug

rou s.f. : roue

ran s.m. : rayon

mouyoû s.m. : moyeu

tchame s.f. : jante

ban.ne s.f. : distance entre roues gauches et droites

shali s.m. : ridelle d’un char

shalète s.f. : ridelle d’une charrette

tèseû s.m. : traverse qui maintient les ridelles latérales à l’avant et à l’arrière

p. 198

rèssôrt s.m. : ressort

mécanique s.f. : système de freinage : aux chars, tombereaux, etc., des blocs de frein sont ramenés contre la surface de roulage des roues arrière au moyen d’une manivelle actionnant une vis sans fin ; « sèrrer l’mécanique » = actionner ce frein

tamon s.m. : timon

queustèles s.f.pl. : brancards

wiban s.m. / ran.ye-trêts s.m. : palonnier

fôrant-drap s.m. : arch. : toile suspendue par les quatre coins sous le char du roulier et contenant du fourrage

atèlé s.f. : attelage

tchanr’ s.m. : char à 4 roues (généralisé après 1850; avant, on utilisait plutôt des véhicules à 2 roues)

tchanr’ dè foûr : char à foin

piquèt s.m. : un des 4 bois qui rehaussent les coins du char à foin (invention du 19e siècle)

pérsadge s.m. : grosse corde servant à serrer la perche du char à l’arrière

pércer : serrer cette perche

tchéne do tchanr’ : chaîne servant à maintenir la perche à l’avant

péce s.f. : perche posée au sommet du char de foin

tchèrète s.f. : charrette à 2 roues

clitchè s.m. / witchè s.m. : tombereau

tape-cou s.m. / clapa s.m. / cou do clitchè : partie arrière amovible de la caisse du tombereau

vwèture s.f. : voiture ; par extension, voiture automobile

hèrna s.m. : gros véhicule (char, charrette, tombereau)

bèrwète s.f. : brouette

bèr’wèter : conduire au moyen d’une brouette

birouche s.f. : landau d’enfant

splon s.m. : traîneau / luge

sporon s.m. : bois vertical du traîneau

splèner : conduire au moyen d’un traîneau

naçanle s.f. : barquette

p. 199

ANIMAUX

bièsse f. : animal / désigne souvent les bovidés domestiques

rodge bièsse : bovidé

bisteû m. : bétail / animal / petit animal, éventuellement parasite

vièrmê m. : vermine

feumèle : femelle

man.ye : mâle

pate : patte

pansse f. : panse

panss’lou adj. : qui a une grosse panse

molé m. : gésier / dentition (généralement chez les ruminants)

geûye f. : gueule

mousê m. : museau / muselière

pwèrteure f. : matrice

sû f. : suif de ruminants

aler à ranw’ : être en rut (chats, etc.)

pwèrté f. : portée

djôn’ler : mettre bas

djôn’lé f. : portée (chiens, chats, etc.)

djèter v. tr. : avorter ; « lè vatche a djèté l’vê »

stébo m. : animal mâle châtré (chien, mouton, bouc)

pisha m. : pénis (surtout chez taureau, bœuf ,cochon)

pish’rote f. : urine

stron m. : étron

flate f. : bouse de bovidés

shite f. : bouse de veau

pètales f. pl. : excréments de moutons, chèvres, chevreuils, lièvres, lapins, souris, etc.

sèlé adj. : au dos descendu, arqué (chez vieilles bêtes)

brîher v.intr. : perdre ses dents

brîshe f. : période de la chute des dents

crèver : crever

crawé adj. : petit(e), mal venu(e) ; se dit d’un animal, d’un fruit, d’un arbre, éventuellement d’un homme

èwèrûle adj. : qui s’effraie vite (se dit d’un animal)

djvô m. : cheval, après voyelle prononcée ; « on blanc djvô », « treûs djvôs »

tchèvô m. : cheval, après consonne prononcée ; « on neûr tchèvô », « qwète tchèvôs »

roncé m. : étalon

hongue m. : hongre

clop’han’s’ : hongre (déformation de l’all. : « Klopphengst »)

cavale : jument

polé : poulain

tchalisse adj. : en chaleur (jument)

poût’ner : mettre bas (jument)

hèni : hennir

crin : crin

p. 200

bandè m. : ane

moulè m. : mulet

************************

vatche : vache

djunu : génisse

trèsalé (adj. verbal) djunu : génisse qui passe la 2ème année sans avoir été fécondée

torê : taureau

gayè : taureau châtré / jeune taureau

boû : bœuf

bovlè : jeune bœuf

vê : veau

cou dè djvô : cul de poulain

braîre : braire, beugler ; part.passé « braî »

moûsl’er : beugler sourdement

lousi v.intr. : être en chaleur (vache)

lousisse adj. : en chaleur (vache)

rètchanfer : être de nouveau en rut (parce que la fécondation n’a pas eu lieu)

rèssôter : saillir (taureau)

plin.ne adj. : en état de grossesse (animal)

avant-plin.ne : en état de grossesse presqu’à terme

presser v.intr. : faire des efforts pour vêler

vêler : vêler

one monsse (adj.) vatche / one monsse f. : une vache brehaigne

rèmer : ruminer

chwèrner : écorner

pé m. : pis

tète f. : trayon (chez vache, chèvre, brebis)

hatrê m. : nuque (surtout de bovidés)

cwène f. : corne

mosher, bîser v.intr. : courir de façon agitée, la queue dressée à la verticale : les vaches ont cette réaction quand elles sont importunées par des insectes piqueurs, souvent par temps orageux

************************

moton m. : mouton

bin.nyer : bêler

zouguer / souquer : donner des coups de tête (mouton)

bara : bélier

burbu / mére : brebis

dgèrmote : brebis d’un an

agnê : agneau

basler : être en rut (brebis)

baslante f. : brebis en rut

lêtîre f. : brebis qui donne du lait, et qu’on trait éventuellement

************************

p. 201

gate f. : chèvre / chèvre femelle

bo : bouc

biquè m. : chevreau

bic’ter : mettre bas (chèvre)

porcê m. : porc

vèrran : verrat

trôye : truie

ûrçon : porcelet de quelques semaines

cossè : cochon de lait

vèrter : être en rut (truie)

porcèlé f. : portée de porcelets

seû m. : soie (poil raide du porc)

************************

tché m. : chien

go : chien mâle

lèshe : chienne

hawer : aboyer

groncer : gronder (chien)

tchôd’ler : être en rut (chienne)

broque f. : dent de carnassier (chien, etc.)

cranshe dè tché : suif de chien

************************

tchè m. : chat

tchète : chatte

marcanr’ : matou

gnanwer : miauler

gnanwadge : miaulement

gnanw’ter : miauler légèrement ou souvent

fiyer : ronronner

aller à ranwe / ranw’ter : être en rut (chatte)

ranw’tadge : état du rut

************************

poye : poule

co : coq

crèsse f. : crête

sporon m. : éperon

coquê : jeune coq

poyon : poussin

poyète : poulet femelle

pon’rèsse f. : poule pondeuse

pôde / ponre : pondre ; part. passé : « ponu »

cover : couver

côvrèsse : poule couveuse

oû m. : œuf

p. 202

shèfe f. : coquille

covisse adj. : couvi (couvé un certain temps)

leûse f. : œuf hardé

shlôre : éclore

************************

cuène f. : canard / cane

anwe f. : oie

robète f. : lapin domestique ; N.B. : à Longfaye, Xhoffraix, Malmédy, etc. : « conin »

dgibyé m. : gibier

cièr’ m. : cerf

tchèvroû m. : chevreuil

singlé m. : sanglier

marcassé m. : marcassin

lîve f. : lièvre

leû m. : loup

rnanr’ m. : renard

rat m. : rat

rate f. : campagnol, mulot

ruyer : soulever la terre (taupes, mulots, etc.)

ruyeure f. : traînée de terre soulevée par un animal (mulots, etc.)

suru f. : souris

peûpler v.intr. : se multiplier fortement (souris p.ex.)

mouz’ragne f. : musaraigne

foyon m. : taupe ; étym. : de « foye », creuser

moufyoule f. : taupinière

lurson m. : hérisson

spirou m. : écureuil

fawine f. : fouine, martre

vèsheû m. : putois

marcote f. : belette

blanque marcote : hermine

lote f. : loutre ; « cran comme one lote »

sot-dwèrmant m. : loir

tasson m. : blaireau

manrtico m. : singe

************************

ouhê m. : oiseau

voler : voler

ravoler : revenir en volant / voltiger

volé f. : volée (groupe d’oiseaux en vol)

ni m. : nid

niy’té f. : nichée

éye f. : aile

bètch m. : bec

ploume f. : plume

ploum’yon m. : petite plume, duvet

p. 203

ploumer : plumer

houpe f. : huppe

tinde ans ouhês : exercer la tenderie

vèrdjale f. : glu

gris moshon m. : moineau

djouli moshon : m. pinson

spranwe m. : étourneau

manvî m. : merle

blanc-golé m. : merle à plastron

tchampin.ne f. : grive

pièsse f. : grive draine

masindge f. : mésange

sissideû m. : mésange charbonnière

rodge-face f. : rouge-gorge

rôtê m. : troglodyte

fanbî m. : fauvette

tchic’-tchac’ m. / tchocanr’ m. / tchèrdê m. : chardonneret

sisê m. : tarin

aronde f. : hirondelle

manrtê d’shay’teûr / manrtê / shay’teû d’Limbor’ : martinet

blanc hosse-cou m. : bergeronnette grise

djène hosse-cou m. : bergeronnette jaune de montagne

pîmanr’ m. : bouvreuil

rasquignoûle : rossignol

vèrt m. / vèrt-lign’roû m. : verdier

djanz’rin.ne f. : bruant jaune

cwèrban m. : corbeau (disparu en Belgique) / corneille

cwèrnaye f. : corneille freux

agace f. : pie

ritchan m. : geai

cwite-po-cwite m. / pîwitche m. : vanneau huppé

pêwisse m. / coucoû m. : coucou

houprale f. : hibou

houlète f. : chouette

hoûler : hululer

co d’brèyîre m. : coq de bruyère

miyo m. : buse, autour, milan

spèrvî m. : épervier

p. 204

bètche-pan m. : pic

pyètri f. : perdrix

cwaye f. : caille

grou f. : grue

************************

pèshon m. : poisson

pèshe f. : pêche

pèsher : pêcher

treûte f. : truite

grèvèsse f. : écrevisse de rivière

mosse f. : moule

syèrpint m. : serpent

couloûve f. : couleuvre / serpent

dzi m. : lézard OU orvet

rogne f. : salamandre

rin.ne f. : grenouille ; étym. : latin « rana »

rin.ne à cawe / poupyoûle f. : têtard

rabô m. : crapaud

lurtê m. : crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) Note : autrefois très commun à Ovifat, dans les mares des carrières du « Wèrshê »

vyèr’ m. : ver

lim’son m. : limace / escargot

************************

panw’yon m. : papillon

haline f. : chenille , larve

moshe f. : mouche

moshète f. : moustique, moucheron

tyèsse dè dvô : grosse mouche bleue

balou f. : hanneton

wèrbê m. : larve du hanneton

malton m. : bourdon

wèsse f. : guêpe

loûrdon m. : taon

bîbô m. : coccinelle; « Bîbô, vole an hôt, èt s’va s’veû sè frèt d’min tchô ! »

frumu f. : fourmi

neûre frumu : fourmi noire

rossète frumu : fourmi des champs

frumu dès bwès / corant m. : « fourmi des bois »

volante frumu : « fourmi ailée »

sôtroûle f. : sauterelle

croquê m. : tipule

moussorèye f. : forficule

manrtê m. : grande libellule

p. 205

cwèpî m. : hydromètre

puce f. : puce

pu d’anbe m. : puceron

pu m. : pou

pu d’tyèsse : pou de la tête

pu d’bagues / mounî : pou des vêtements

sè pûtyer : s’épouiller

borboho m. : pou du mouton

plouquète f. : altise du navet

wandyon m. : punaise

mote f. : mite

pèshon m. : « poisson d’argent » (Lepisma saccharina)

aragne f. : araignée

arécrin m. / alécrin m. : toile d’araignée

zoûler : bourdonner

azoûler : venir en bourdonnant

razoûler : revenir en bourdonnant

zûner : siffler (insecte tel que moucheron)

azûner : venir en sifflant (insecte tel que moucheron)

razûner : revenir en sifflant (insecte tel que moucheron)

p. 206

AGRICULTURE et ELEVAGE

tèré s.m. : terrain; néol. terrain

tchamp s.m. : champ / prairie

boquè s.m. : parcelle

pré s.m. : prairie humide

courti s.m. : prairie attenant à la ferme

aclô s.m. : enclos

pan s.m. : pieu; rawèyer on pan / abètcher on pan : faire une pointe à un pieu; tchèsser on pan : enfoncer un pieu

panfisse s.m. : clôture constituée de pieux et de fils; Rem. : à Malmedy, Ligneuville, Xhoffraix, on dit « balyèdge » ; à Waimes, Faymonville, on dit « seû »

fi d’anrca s.m. : fil de fer

fi d’anrca à spènes / fi d’anrca à picas : fil de fer barbelé

banrîre s.f. : barrière

bocan s.m. : ouverture pour le passage dans une clôture ou une haie; sens fig. : opportunité de s’en tirer

wêde s.f. : herbe / herbage / prairie; on po (s.m.) d’wêde : un brin d’herbe; on bossè (s.m.) d’wêde : une touffe d’herbe; al wêde loc. adv. : à la saison où les bêtes sont en prairie; mètte, prinde dès byèsses à wêde : mettre, prendre des bêtes à cheptel

wêdîre : s.f. bête placée à cheptel

wèson s.m. : gazon

fènèsse s.f. : tige florifère de l’herbe

wêdadge s.m. : herbage, herbe bonne à brouter

wêder : brouter, paître

péner : brouter l’herbe à ras

vîsène s.f. : vieille herbe séchée sur pied

sô, sôle adj. : repu(e)

tèsi v.intr. : météoriser

hétche s.f. : herse

hértcher : herser

sèmer : semer (de l’herbe p.ex.) / ensemencer (un terrain)

sèman.ye s.f. : action de semer / époque des semailles

sèmeû s.m. : semoir

sèmeûr s.m. : semeur

sèmailles s.f. pl. : 1) phléole (Phleum pratense) ; 2) semences de graminées en général, si destinées à l’ensemencement

rèsmailler : réensemencer (après une autre destination culturale)

p. 207

sè rabosner : former des touffes (herbe, seigle)

abîsser : irriguer

Foin

foûr s.m. : foin

flasher v.intr. : verser ; v. tr. faucher à grands coups, sans soin / frapper à grands coups, au hasard

folîre s.f. : traînée dans les grains ou le foin, due au passage de lièvres, bétail, etc.

fèner v.intr. : faner ; v.tr. faner (action de travailler le foin) ; sens fig. engranger du bénéfice

forfèné adj. : trop fané

fènan.ye s.f. : fenaison

soy v.tr. : faucher / scier ; soy àl fan : faucher à la faux ; soy àl machine à soy : faucher à la machine

rassoy : faucher le tout ensemble

rèssoy : faucher une 2ème fois / scier de nouveau / raccourcir en sciant

fan s.f. : faux; fan dè styèrmint / bêtche s.f. / sîn’rèsse s.f. : faux plus petite et plus solide, utilisée pour faucher la litière en fagne

plantche s.f. : partie plate de la faux

vèdge s.f. / sôdê s.m. : rebord renforcé de la lame de faux

bate s.f. : fil de la lame

talon s.m. : partie qui se fixe au manche

virole s.f. : écrou de fixation au manche

fanmagne s.m : manche de faux

limon s.m. : dépôt adhérent d’herbe et de terre sur la lame

pîre dè fan : pierre à aiguiser la faux

cusû s.m. : étui en bois, contenant la pierre à aiguiser, dans un mélange d’eau et de vinaigre

lèy one han.ye : laisser une bande étroite de foin non coupé à la fauche

riper (djè ripton) : couper seulement la partie supérieure de la végétation / brouter à ras

bardashe s.f. : plante haute et rigide (p.ex. : berce, ortie)

bardasheûs(e) adj. : qui consiste en, ou qui contient beaucoup de ces plantes (en parlant du foin, ou d’une parcelle)

novlé s.m. / soyé s.m. : endroit de fagne qu’on vient de faucher

lovè s.m. : petit andain de litière, en rond

andain s.m. : andain ; (Note : Des andains se forment au fauchage ; ultérieurement, on forme des andains « tournés » au rateau, afin de surélever un peu le foin du sol pendant la nuit, avant de le disposer sur des chevalets.) mètte (lè foûr) èn’ andains : disposer le foin en andains

dèsan’ler : défaire les andains de fauche, en éparpillant le foin; Note : C’était le travail manuel le plus pénible de la fenaison, parce que le foin avait encore le poids maximum.

payansse s.f. : moisson ou foin étendu pour sécher

p. 208

rustê s.m. d’ foûr’ : râteau en bois utilisé dans la fenaison, aussi bien pour ratisser que pour tourner le foin, faire des andains et des « pércés » (voir à ce mot ci dessous )

russyon s.m. : partie inférieure du râteau, constituée d’une pièce de bois percée de trous, pour porter les dents

fotche s.f. / fortchète s.f. : manche de ce râteau

pércé s.f. : petit tas de foin obtenu à partir d’un andain; mètte è pércés : à partir d’un andain « tourné » au râteau, au moyen de trois coups de râteau, on obtient un « pércé » ; quand on ne parvenait pas à élever le foin déjà en « andains » sur des chevalets avant la nuit, l’opération des « pércés » diminuait le contact au sol du foin.

houpiron s.m. : petit tas de foin, haut d’environ 1,20 m : pour le construire, on dispose un « andain » de foin sur une circonférence, et on continue l’élévation en diminuant progressivement le diamètre, de façon à obtenir une coupole plus ou moins évidée au centre ; cette technique était peu utilisée dans les années 1950 60 ; c’était une méthode peu efficace, utilisée e.a. lorsqu’on était à court de chevalets.

han.ye s.f. : (ler sens : haie ) clôture de pieux et fils de fer, légère et provisoire, sur laquelle le foin était pendu pour sécher ; cette méthode était assez courante avant la première guerre mondiale ; dans les années 1950 60, certains fermiers l’utilisaient, notamment lors de périodes fort pluvieuses ; le foin séchait plus vite que sur chevalets, mais était fort délavé et perdait en qualité.

bo s.m. : 1) chevalet en bois (deux modèles) ; 2) chevalet « fini », c. à d. chargé de foin. Les chevalets se sont généralisés après la 1re guerre. Idéalement, le foin séjournait env. 8 jours sur chevalet.

p. 209

môye s.f. : grande meule de foin, constituant une réserve, et restant sur le champ jusqu’à l’utilisation comme fourrage d’hiver. (Note : Ces meules étaient pratiquement inexistantes dans notre région dans les années 1950 60, parce que chaque fermier disposait de volumes de fenil suffisants (sous toit )

awaler v.tr. : étendre, répandre

rawaler v.tr. : étendre, répandre de nouveau / complètement // égaliser (Note : Après env. une semaine, si le temps avait été favorable, on estimait que le foin était prêt à être rentré au fenil. « i aveût fêt sè r’djèt » il (le foin ) avait subi une légère fermentation, et ce processus était achevé ; de préférence par temps ensoleillé, on défaisait les chevalets, et le foin était une dernière fois étalé, en couche assez épaisse ; une heure ou deux plus tard, on le rassemblait en « hougnes ».

hougne s.f. : grosse rangée de foin, à partir de laquelle on chargera le char

rahougner : rassembler en « hougnes »

wèyé s.m. : regain

trîshler, lèy trîshler : laisser le foin d’une parcelle sur pied sans le récolter, laisser une parcelle à l’abandon.

oûrdon s.m. : ensemble horizontal de « fourchées » de foin, constituant un « étage » du chargement d’un char.

p. 210

pércer : placer la perche sur le char et fixer celle ci

péner : peigner : avant que le convoi ne s’ébranle en direction de la ferme, on ratissait les faces du chargement, afin de ne pas perdre du foin en route.

frawé s.m. d’foûr : résidus (semences et menus brins) du foin, qui s’amassent sur le fenil en fin d’hiver. (Note : Pour autant que le foin ne provienne pas d’une mauvaise parcelle (chardons, etc.), le « frawé » convenait parfaitement à l’ensemencement d’une prairie ou même d’une pelouse. Les méthodes de récolte actuelles ne produisent plus des semences de qualité (récolte avant maturité, brassage mécanique intense).

************************

d’chombrer : décombrer, c. à d. nettoyer un terrain de ses décombres, au printemps.

pîrsher : enlever les pierres d’un terrain.

èbaner : 1) sens général : prendre possession de quelque chose ; 2) sens historique : placer un « èbanon »

èbanon s.m. : brandon, touffe d’herbe ou de paille attachée sur un bâton fiché en terre, au bord d’un sentier, à l’entrée d’un champ, etc., pour signifier l’interdiction d’y passer avec du bétail.

dèbaner : livrer à la vaine pâture. « on dèbane lès tchamps à l’ Sint Mètchî, èt lès prés à l’ Sint Manrté » : On livre à la vaine pâture : les champs de culture à la St. Michel (29/09 ), et les prairies à la St. Martin (11/11 ). (Note : Cette disposition existait encore dans les années 1920).

tchamp dèbané : champ abandonné à la vaine pâture.

dèbane : vaine pâture; « lès vatches vont à l’dèbane » : les vaches vont à la vaine pâture.

************************

Bétail

raquète s.f. : bête à cornes petite et maigre

sè tchèquer / proufiter v.intr. / mompli v.intr. : grandir et grossir, en parlant de bêtes d’élevage

rèminer v.tr. : amener (une bête femelle en rut ) auprès du mâle. (!!! ne pas confondre avec « raminer » : (ramener) !!!)

ècransher : engraisser / souiller de graisse

tropê s.m. (mot rare) / ban.ne s.f. / hanverlé s.f. / hiède s.f. : troupeau (de bêtes)

èssègne s.f. : marque d’identification sur le corps de l’animal.

clotche s.f. : clochette en bronze : utilisée jadis quand les bêtes partaient paître dans les bois et en fagne; ces clochettes attachées au cou de l’animal sont toujours en usage dans les Vosges, les Alpes, etc.

************************

môde : traire

môdan.ye s.f. : traite (action de traire)

môdeû s.m. : récipient contenant plusieurs seaux, destiné à contenir le lait de la traite (Note : Dans les années 1950, il était déjà remplacé par de grandes cruches ; celles ci étaient chargées sur un camion, et acheminées à la laiterie de Malmedy.

coleû s.m. : sorte d’entonnoir surmontant le « môdeû » ou la cruche de lait; cet entonnoir était muni de deux tamis amovibles, entre lesquels se plaçait un tissu

foû môdu expr. adj. : se dit d’une bête traite entièrement

shame s.m. : petit siège à trépied, en bois, portatif, utilisé pour la traite manuelle

p. 211

monsse s.f. + adj. : brehaigne

rasbate v.intr. : donner à nouveau plus de lait

môshon s.f. / moûhon s.f. : lait frais, encore tiède

cramer : écrémer

crameû s.m. : appareil servant à écrémer

barate s.f. / bourtê s.m. : baratte

************************

strèyer : étriller

sètrèye s.f. : étrille

styèrni : épandre de la litière

styèrmint s.m. : litière

djèter : enlever la litière et les excréments

anssène s.f. : fumier

anssènî s.m. : tas de fumier

fotche d’anssène : fourche à 4 ou 5 dents, destinée e.a. à manipuler le fumier

digan s.m. : purin

************************

fôradge s.m. : fourrage

fôrer : affourager

fôre s.f. : pitance du bétail / époque où les bêtes sont à l’étable

gueûlé s.f. : bouchée (de fourrage d’une bête)

pasteure s.f. : avoine moulue avec les glumes (pour bétail, chiens)

pastê s.m. / lapadge s.m. : mélange de foin, farine, légumes, arrosé d’eau chaude (pour les porcs)

************************

blanquète nom propre f. : nom traditionnel svt. donné à une vache au pelage à dominance blanche

morète : idem à dominance noire

rodgète : idem à dominance rouge

hêmé adj. : (vache) qui a une tache blanche au front

bridoné adj. (vache ) brune à taches blanches

************************

Moutons

lin.ne s.f. : laine

vanr’ s.m. : produit de la tonte

èfwèshe s.f. : ciseaux utilisés pour la tonte

tchèrpine s.f. : grande manne, qui se fabriquait à Ovifat et à Sourbrodt, et servait à porter la laine à Verviers

************************

Poules

lèver, rèlèver lès oûs : récolter les œufs

************************

Porcs

panchyon s.f. : glandée

wan.me (s.f.) dè strin : brandon de paille

p. 212

wan.mer on porcê : flamber les poils d’un porc abattu

************************

Abeilles

tchèture s.f. : ruche

ré s.m. : rayon de miel

sam’roû s.m. : essaim

samer : essaimer

samadge s.m. : essaimage

************************

Chevaux

hanre ! : ordre verbal donné au cheval pour le faire tourner à gauche

hote ! : ordre verbal donné au cheval pour le faire tourner à droite

hû ! : ordre verbal donné au cheval pour qu’il s’arrête

************************

lashe s.f. : laisse du chien

lace s.f. : lacet (piège, pour lièvres surtout)

***********************

Culture des céréales

tère èrûle : terre arable

djuchlîre s.f. : jachère

fourîre s.f. / rètôr s.m. : partie du champ, le long de la haie, qui ne peut être labourée

èblaver v.tr. : occuper (un champ) par une culture

dèblaver v.tr. : ne plus occuper (un champ) par une culture

djuch’ler / tchèrwer : labourer (Rem. : le futur s. et le condit. prés. sont remplacés par des locutions : dj’îri tchèrwer / dj’îri àl tchèrou ; dj’îreûs tchèrwer / dj’îreûs àl tchèrou

tchèrou s.f. / tchèrwadge s.m. : action de travailler à la charrue

èrére s.f. araire / par évolution : charrue

rîse s.m. : versoir de la charrue

coûte s.m. : coutre de la charrue

érper : herser

dèbrîher : herser la 1ère fois une jachère

épe s.f. : herse de labour

rôler v.tr. : rouler (un terrain)

rôlê s.m. : rouleau

trî s.m. : terrain labouré, pas encore ensemencé

sôr v.intr. impersonnel sortir de terre à la germination ; se dit de toute plante semée 3e pers. sing. de l’indic.pr. : « sôr » ; « lè wèdge sôr » 3e pers. pl. de l’indic. pr. : « sôrdèt » ; « lès peûs sôrdèt »

************************

fistou s.m. : fétu

strin s.m. : paille

p. 213

pante s.f. : épi

panter v.intr. : monter en épis

guèrné adj. : état d’un épi bien fourni en grains

shanrdé adj. : état d’un épi mal fourni en grains

po s.m. : graine ; « on po d’avône, dè rgon , etc. »

shèfe s.f. : tégument

sho s.m. : amande

dgèrmon s.m. : germe

river : égrener (des épis)

r’dgèrmer v.intr. : germer (sur l’épi sur pied ou coupé)

sèye s.f. : faucille

dvanr s.m. : récolte, surtout encore sur pied

dvanrer v.tr. : dépouiller le sol de ses productions (s’applique également à un taillis qu’on exploite)

awout s.m. moisson (sens 1er : mois d’août); fé(re) l’awout faire / terminer la récolte

djambe s.f. : gerbe; mète ès djambes : engerber

rastèler : ratisser

rastèleures s.f.pl. / ramassmints s.m. pl. : brins, épis, etc. ratissés

steûle s.f. : éteule

stoquês s.m.pl. : chaumes

mèhon s.f. (arch.) : glane

mèh’ner / ramèh’ner : (arch.) glaner

mèh’neûr, mèh’n’rèsse (arch.) glaneur, glaneuse

tirer (on tèré) dju v.tr. : épuiser (un terrain)

tèré foû-miné : terrain épuisé

************************

bate lè grin : battre le grain

flê s.m. : fléau

mantagne s.m. : manche de fléau

wèner : vanner ; « djè wène »

wan s.m. : van

dianle volant : tarare

rèdger : cribler

rèdge s.m. : crible

hècssèle s.m. : paille hachée (allemand : « Hacksel »)

leû d’hècssèle : hache-paille

ramon s.m. : brosse constituée de brindilles de bouleau liées

cawe s.f. : manche de « ramon », de brosse

fimbe s.f. : gerbier : entassement des céréales en gerbes sur le fenil (L’entassement se fait de telle sorte que les épis soient tous à l’intérieur, protégés par la paille contre les souris.)

************************

déme s.f. dîme

p. 214

démer : prélever la dîme

démeûr s.m. décimateur

avône s.f. : avoine; avône dè djuchlîre : avoine cultivée sur une jachère; avône dè cranshe : avoine cultivée sur un terrain déjà en culture depuis au moins une année

djavê s.m. : avoine non mûre, servant comme fourrage vert / botte de ce fourrage

sè qu’masher v.intr. : se dit de l’avoine qui commence à jaunir (mûrir)

abate l’avône / abate à l’avône : faucher l’avoine « is sont an-z-abate l’avône », « is sont an-z-abate à l’avône »

bate s.f. : andain d’avoine

rèlèver à l’bate : ramener l’andain derrière le faucheur

rgon s.m. : seigle

rgon d’èsté / wèssé s.m. : seigle d’été

rgon d’fornê / rgon d’sanrt : seigle obtenu sur un terrain écobué

fornèler : écobuer : on dégazonne un terrain inculte, coupe les arbrisseaux ; après séchage, on brûle ces gazons et débris, puis on étend les cendres comme amendement. Note : Cette méthode culturale, pratiquée à grande échelle, était surtout destinée aux semis de seigle.

banbes s.f.pl. / arièsses s.f. pl. : longs "poils" qui prolongent chaque graine

latons s.m. pl. : son de seigle

poûfré s.m. : déchets du vannage du seigle (Note : Cette matière était répandue en une bande autour des semis de seigle, pour protéger ceux-ci des limaces.

freumint s.m. : froment

wèdge s.m. : orge

spète s.f. : épeautre

boûquête s.f. : sarrasin

crompîre s.f. : pomme de terre; bohé (s.f.) d’crompîres : plante de p.d.t.

p. 215

rahopler (v.tr.) lès crompîres : buter les pommes de terre

hoûbyon s.m. : houblon

toûbac’ s.f. : tabac

tchène s.f. : chanvre / chènevis / fil de chanvre

lé s.m. : lin

************

p. 216

CULTURE du JARDIN et du VERGER

djanrdé s.m. : jardin potager

panrçon s.m. : division principale du potager

panrtchè s.m. : division secondaire du potager

stiquè s.m. : petit piquet, petit jalon

maché s.f. : compost

trape s.f. : piège (p. ex. : « trape dè foyons, trape dè surus »)

sbarû s.m. épouvantail ; Rem. : après cons. prononcée : « èsbarû » OU « sèbarû »

plante s.f. : plante / plant

sèmince s.f. : semence, graine

sèmer v.tr. : semer

sèmincer v.tr. : cultiver en vue de l’obtention de semences ; « dj’ê sèmincé quéquès porètes »

rèstitcher v.tr. : repiquer (des plants)

foy : bêcher / fouiller

sancler : sarcler ; indic. prés : « djè sanquèle » ; imparf. : « djè sancléve » ; fut. s. : « djè sanquèlri »

sancladge s.m. : action de sarcler

sancladge s.m. / crouwé s.m. : adventices N.B. : à Waimes : « sanquèlmint »

sancleû s.m. : sarcloir

sprûtcher / sprûtchler / ramouyer : arroser

dèbîsser arroser : outre mesure

floushe s.f. : saison où un certain légume ou fruit est abondant

tinrhon s.f. : saison des primeurs

ploucter : cueillir / écosser / nettoyer / émonder

raploucter : cueillir complètement

************************

anbe à fru : arbre fruitier ; Rem : « fru » ne se dit que dans cette expression

frûtadge s.m. : ensemble des fruits comestibles; do frûtadge des fruits ; « i t’fant magner do frûtadge »

pîre s.f. / nawê s.m. / nawlîre s.f. : noyau, pépin

mwèrchon s.m. : trognon

û s.m. / moshe s.f. : restes de la fleur, visibles du côté opposé à la tige, sur les pommes, les poires etc.

vyèrmoulu adj. : véreux

troquê s.m. : bouquet de fruits

noquer v.intr. : se dit des fruits dont l’amorce se forme, à la fin de la floraison

maw adj. : mûr(e) (Rem. cet adj. ne se place pas devant le subst. au singulier, mais bien au pluriel : « on grûsê qui èst maw », « une groseille mûre » ; « dès maws grûsês , dès mawès pommes »

p. 217

gôti v.intr. : mûrir artificiellement (p.ex. sur un appui de fenêtre) / devenir mou sur l’arbre, sans mûrir normalement

gô s.m. : provision de fruits / endroit où certains fruits abondent (p.ex. myrtilles), et que le découvreur se réserve volontiers ; « nè vinè nin è m’gô, sés’ ! »

marauder / aler àl maraude : aller à maraude

************************

Légumes

spinante f. : épinard - Spinacia oleracea L.

rodge pétrante f. : betterave rouge - Beta vulgaris L.

féve f. : haricot - Phaseolus vulgaris L.

féve dè Rome : haricot à fleurs d’Espagne - Phaseolus coccineus L.

cropète f. / bassète f. : haricot nain - Phaseolus vulgaris L. var. nanus L.

féve dè djvô : fève des marais - Vicia faba L.

peû m. : pois - Pisum sativum L. subsp. sativum

chîfyon s.m. : gousse

chîfyer : écosser

péce s.f. / vèdge s.f. : échalas (pour haricots)

rains d’peûs : rames de pois

ramer lès peûs : placer des rames aux pois

ramée (f.) d’peûs : ligne de pois ramés

cabu s.m. : chou pommé - Brassica oleracea L.; blanc cabu : chou blanc; rodge cabu : chou rouge

coûr s.m. : trognon

creussèt s.m. : tige

bourlote s.f. : hernie du chou

bourloter v.intr. : présenter les symptômes de la hernie ; « lès cabus bourlotèt »

savôye s.f. : chou de Savoie

chou-fleûr s.m. : chou-fleur

cô s.m. : chou d’hiver

crolé cô : chou frisé

coloran so tèrre s.m. : chou-rave - Brassica rapa L.

coloran s.m. : chou-navet, rutabaga - Brassica napus L.

navê s.m. : navet - Brassica napus L.

lin.nou adj. : filandreux

djotes, p’titès vètès djotes s.f.pl. : navets à tiges

mostande dè capucé : s.f. raifort

radi s.m. : radis

orèye dè lîve s.f. : mâche - Valerianella locusta

célèri s.m. : céleri - Apium graveolens L.

cyèrfou s.m. : cerfeuil - Anthriscus cerefolium

rècène s.f. : carotte - Daucus carota L. subsp. sativus

fno s.m. : fenouil - Foeniculum vulgare

p. 218

salande s.f. : laitue - Lactuca sativa L.

an’dîve s.f. : endive - Cichorium endivia L.

èscarole s.f. : scarole - Cichorium endivia L

scôrsionêre s.f. : scorsonère - Scorzonera hispanica L.

agnon s.m. : oignon - Allium cepa L.

èchalote s.f. : échalote - Allium ascalonicum L.

porète s.f. : poireau - Allium porrum L.

************************

Condimentaires et médicinales

té s.m. / yèbe s.f. : simple, plante médicinale

yèrbris s.f.pl. / djèrbris s.f.pl. : herbes potagères

reûbanbe f. : rhubarbe - Rheum rhabarbarum L.

pôrsèléne f. : pourpier - Portulaca oleracea L.

rècène dè Heûn’s’ : hellébore vert - Helleborus viridis L. subsp. occidentalis (Rem. : « Heûn’s’ » est le nom donné à une maladie inflammatoire du pis de la vache, maladie soignée à l’aide de cette plante. L’hellébore contient un poison dangereux.)

crasson d’djanrdé m. : cresson alénois

pyèrsé m. : persil - Petroselinum sativum

lûstoc m. : livêche - Levisticum officinale

bourasse f. : bourrache - Borago officinalis L.

sanriète f. : sariette - Satureia hortensis L.

sadge f. : sauge - Salvia officinalis L.

mente peûvré / amente peûvré f. : menthe poivrée - Mentha X piperita L.

minte f. : autres menthes

isipe f.(?) : hysope - Hyssopus offîcinalis L.

blanc-bouyon m. : molène, bouillon-blanc - Verbascum thapsus L.

brène f. : ciboulette - Allium schoenoprasum L.

an m. : ail - Allium sativum

Fleurs cultivées

manvlète f. : mauve (différentes espèces), lavatère

rôsî m. : rosier

rôse f. : rose

violète f. : pensée

ancolète f. : ancolie

lis’ m. : lys

blanc lis’ : lys blanc

pivône f. / rôse dè Sacrèmint : pivoine

peû d’sinteûr m. : pois de senteur

clawsson m. : œillet

djalofrine f. : œillet des poètes

tchanviolî m. : giroflée des murailles

catrine f. : souci

p. 219

solè m. : tournesol

inviyeûse f. : impatiente

tète dè vatche f. : joubarbe

bleû co m. / bleû sabot m. : aconit napel

************************

Arbres et arbustes fruitiers

grûsalî m. : groseillier à maquereau - Ribes grossularia L.; « Spot » : « on dîreût on manrtico s’on grûsalî

grûsê m. : groseille à maquereau

rodge grûsalî : groseillier à grappes - Ribes rubrum L.

rodges grûsês : fruits

neûr grûsalî : cassis - Ribes nigrum L.

neûrs grûsês : fruits

malé f. : pommier domestique - Malus sylvestris (L.) subsp. domestica; variétés : pomme d’awout, brêbant, copète, cwèstrèce, landge moshe, etc.

pèré m. : poirier - Pyrus communis L.

peûre f. : poire

mèsplî m. / mèslé m. : néflier - Mespilus germanica L.

mèsse f. : nèfle

biloquî m. : prunier - Prunus domestica L.

biloque f. : prune

cièrssî m. : cerisier - Prunus avium L.

cèlîshe f. : cerise

griyènî m. : griottier - Prunus cerasus L.

griyène f. : griotte

p. 220

ARBRES et FORÊTS

Vocabulaire général

bwè s.m. : bois, forêt / la matière "bois"

anbe s.m. : arbre

boushon s.m. : buisson

boush’nadge s.m. : ensemble de buissons

spèshisse s.m. : fourré

buscadges s.m.pl. : fourré ; Rem. : ce terme est presque toujours plur.

tchoquèt s.m. : bouquet d’arbres

hé s.f. : taillis, taillis sous futaie, spécialement forêt de ravin (exemples nombreux en toponymie / patronyme « Solheid »)

sanrt s.m. : essart / taillis

crin s.m. : clairière

han.ye s.f. : haie; (à une époque antérieure, ce terme signifiait également « taillis » ; cf. topo. : « Longue Han.ye », « Geitzbusch »

miner one han.ye : enchevêtrer les branches d’une haie (surtout jeune), pour obtenir la forme et la densité désirées.

ciz’ler : élaguer

rondger : élaguer fortement, rabattre

panrt (f.) dè bwè : parcelle de bois

êshmince s.f. (arch.) / êsance s.f. (moderne) : partie de la forêt communale où jadis chaque habitant prélevait le bois de construction et de chauffage nécessaire.

sto s.m. : tronc

brantche s.f. : très grosse branche

mêsse brantche : prolongement du tronc

coshe s.f. : branche

coshète s.f. : petite branche

cosh’lou adj. : branchu

sopète s.f. : extrémité d’une branche

sopter v.tr. : écîmer

rin s.m. : ramille

rin.me s.f. : ensemble de ramilles de bouleau

smèçon s.m. : ramille

smècète s.f. : brindille (plus petite que ci-dessus)

ram’shon s.m. : ramille, brindille

coronisse s.f. : couronne d’un arbre, d’une haie

copète s.f. / bètchète s.f. : cîme

foye s.f. : feuille

bouter v.intr. : éclore, en parlant des feuilles ; « lès foyes boutèt »

vèrdi v.intr. : devenir vert

ravèrdi : redevenir vert

bot’ner v.intr. : avoir des bourgeons qui se gonflent

p. 221

foye v.intr : avoir des feuilles qui apparaissent

djèter : v.intr former des jets, des pousses

sè dèfoyer v.intr. réfl. : perdre les feuilles ; « lès anbes bot’nèt, foyèt, djètèt, sè d’foyèt »

djèton s.m. / tinron s.m. : pousse, jet

noquê s.m. : nœud

noshleû adj. : noueux

seûve s.f. : sève

djameure s.f. : fourche (d’un arbre)

djam’lé adj. : fourchu

sè djamber : s’unir par la croissance (fréquent notamment chez les hêtres)

tchabote s.f. : creux dans un arbre

tchaboté adj. : au tronc évidé

crantche s.f. : chancre

maclote s.f. : loupe

planter v.tr. : planter ; « planter dès sapés » OU « planter ans sapés »

peûpler v.tr. : boiser ; « peûpler one panrt » : boiser une parcelle

prinde rècène loc. verb. intr. : s’enraciner

stalon s.m. : baliveau

brohon s.m. : arbre têtard

mwèrt-bwè s.m. : sujets ou bois (matériau) d’essences sans valeur, telles que sorbier, saule, etc., que ce soit à l’état sec ou vert.

maquer on anbe : abattre un arbre

côpe (s.f.) dè bwè : coupe de bois

soyeure s.f. : sciure

astale s.f. : éclat de bois produit par la cognée

dècoshler v.tr. : couper les branches

rôle s.f. : grume

pèlote s.f. : écorce

pèler : peler, écorcer

pèleûr s.m. : celui qui écorce

pèleû s.m. : outil utilisé pour écorcer

pèlan.ye s.f. : saison de l’écorçage / action d’écorcer

héver : enlever une mince bande d’écorce (bois de faible diamètre, destinés e.a. aux clôtures)

héveure s.f. : mince bande d’écorce enlevée

chwèrcer : écorcer de jeunes chênes pour l’obtention d’écorce à tan

chwèce : écorce de chêne pour cet usage

spiner, dèspiner : couper les petites branchettes latérales d’une branche plus importante, e.a. pour faire de celle-ci du bois de chauffage

spineures s.f.pl. : déchets de cette opération, pouvant servir pour allumer le feu

sto s.m. / soquète s.f. : souche

p. 222

stoquê s.m. / stoquète s.f. : souche, plus petite que ci-dessus

soquer v.intr. : se dit du bois qui, par excès d’humidité et manque d’aération, se décompose en partie

blanc-bwè / fan-bwè : aubier

vèrdjant (bwè) : flexible (bois)

vèrdger v.intr. : fléchir

hinant (bwè) : du bois qui se cambre, se voile

fleûr (f.) do bwè : maille du bois

dèbîlé adj. : fendillé (ne se dit que du bois)

shin’ler v.intr. : se dit d’un bois dont se séparent des éclisses ; « lè sapé shin’lon voultî »

shin’ler v.tr. : enlever des éclisses de bois

shin’lasse adj. : qui se fend facilement

shin’lète s.f. : éclisse, écharde

bwè d’tchanfadge : bois de chauffage

lègne s.f. (arch.) : bois de chauffage ; ETYM :latin « lignum », bois

shène s.f. : bûche obtenue par fendage d’une tranche du tronc

péce s.f. : perche

vèdge s.f. : verge, baguette

flashe s.f. : 1ère pièce sciée d’une grume

fèsse s.f. : bande flexible de jeune chêne, obtenue par incision, servant à la confection de clayonnages

fèssé s.f. : clayonnage

fa s.m. : fagot

fashê s.m. : fagot

mète è fas : mettre en fagots

fasher : ligaturer un fagot

hanr s.m. : lien (en branche de coudrier)

tchèrbon s.m. : charbon de bois

houye s.f. : charbon fossile

Exploitation de la tourbe

troufe s.f. : tourbe

neûre troufe : tourbe extraite en profondeur, la meilleure

breune troufe : tourbe extraite à mi-profondeur

wèson : tourbe de surface, pour allumer le feu

frawé (s.m.) d’troufe : poussier de tourbe

troufler / fé(re) dès troufes : exploiter la tourbe

troufleûr, troufèlrèsse : celui, celle qui exploite la. tourbe

p. 223

trouflanye s.f. : époque de l’extraction de la tourbe

hotê (s.m.) d’troufe : banc tourbeux

fosse dè troufe : tourbière exploitée

amonturon s.m. : tas de 4-5 briques de tourbe

panle dè troufe : bêche spéciale, de profil plat, servant à découper les briques de tourbe à extraire

Arbres et arbustes

sapé m. : sapin, et par extension, désigne actuellement surtout l’épicéa - Picea abies (L.) KARST, introduit massivement depuis le 19e siècle.

sanvadge sapé : pin sylvestre - Pinus sylvestris L.

hanrpi s.m. : résine

copale s.f. : cône

sheûve s.f. : extrémité des branches de conifères

fênyon s.m. : aiguille

gneûve s.m. : genévrier commun - Juniperus communis L.

peû (s.m.) d’pèquèt : baie de genévrier (= aromate)

djayî m. : noyer royal - Juglans regia L.

djaye f. : noix

shèfe f. : coque de la noix

shifyon m. : brou de noix

shufèrnale f. : zeste

san f. : saule, différentes espèces, notamment : s. marsault - Salix caprea L.; s. à oreillettes - Salix aurita L.; s. cendré - Salix cinerea L.; s. rampant - Salix repens L.;

minon s.m. : châton de saule, de coudrier

ôsîre s.f. : baguette d’osier

blanc bwè / plope f. (?) : peuplier, différents taxons - Populus spp.

trone m. : peuplier tremble – Populus tremula L.

cône m. : coudrier - Corylus avellana L.

neû s.f. : noisette

djama s.m. : groupe de deux noisettes unies par la croissance

tchanrnale f. : charme - Carpinus betulus L.

ônê m. : aulne noir - Alnus glutinosa (L.) GAERTN.

byôle f. : bouleau verruqueux - Betula verrucosa EHRH.

byôle f. : bouleau pubescent - Betula pubescens EHRH.

déve s.f. : écorce blanche du bouleau

hêsse f. : hêtre -Fagus sylvatica L.

hêstrê m. : petit jeune hêtre

fayine s.f. : faîne

tchan.ne m. : chêne pédonculé - Quercus robur L.

tchan.ne m. : chêne rouvre - Quercus sessilis EHRH.

ormô m. : orme de montagne - Ulmus glabra HUDS.

p. 224

sanvadge rôsî m. : églantier - Rosa canina L.

grète-cou s.m. : fruit

rodge anmounî m. : 1. framboisier - Rubus idaeus L.; 2. framboise; pluriel : dès rodges-z-anmounîs

neûr anmounî m. : 1. ronce - Rubus L. spp. (anciennement : R. fruticosus L.); 2. mûre; pluriel : dès neûrs-z-anmounîs

(blanque) sèpène f. : aubépine - Crataegus spp. L.; pluriel : « dès spènes »

pèrnale : s.f. fruit

malé f. : pommier sauvage - Malus sylvestris (L.) MILL subsp. sylvestris

seure pomme s.f. : fruit

hanvèrnô m. : sorbier des oiseleurs - Sorbus aucuparia L.

peû d’hanvèrnô / peû d’tchampin.ne : fruit

neûre sèpène f. prunellier - Prunus spinosa L. Rem. : pluriel : « dès neûrès spènes »

pèrnale / sanvadge biloque : fruit

flêrant bwè m. : merisier à grappes - Prunus padus

sanvadge cèlîshe f. : fruit

djunyèsse f. : genêt à balais - Sarothamnus scoparius (L.) WIMMER

Grète-cou d’brèyîre m. : genêt d’Angleterre - Genista anglica L.

? : bois-joli - Daphne mezereum L.

tiyoû m. : tilleul - Tilia L. spp. ENC. toujours planté, mais indigène non loin d’ici, p.ex. dans les forêts de ravin en aval de Montjoie

blanc bwè / bwè d’broques m. : érable sycomore - Acer pseudoplatanus L.

plane m. : érable plane – Acer platanoïdes L.

cascognî m. : marronnier d’Inde - Aesculus hippocastanum L.

cascogne s.m. : fruit

panquî m. : buis - Buxus sempervirens L.

panquer v.tr. : garnir d’un rameau de buis bénit les maisons, étables, labours, etc.

heûsî m. : houx - Ilex aquifolium L.

bwè d’broques m. : bourdaine - Rhamnus frangula L.

rampyoûle f. : lierre - Hedera helix L.

brèyîre f. : bruyère commune - Calluna vulgaris (L.) HULL

brèyîre dè maltons / neûre brèyîre : bruyère quaternée - Erica tetralix L.

frambêshe f. : myrtiller / fruit - Vaccinium myrtillus L.

frambêshe dè leû : myrtille-de-loup / fruit - Vaccinium uliginosum L.

tché-tché m. : airelle / fruit - Vaccinium vitis-idaea L.

grûsale f. : canneberge / fruit - Vaccinium oxycoccos L.

frêne m. : frêne - Fraxinus excelsior L.

rodge saw f. : sureau rouge - Sambucus racemosa L.

neûr’ saw f. : sureau noir - Sambucus nigra L.

peû d’saw : fruit

p. 225

Foye dè gate : f. chèvrefeuille - Lonicera periclymenum L.

Bwè d’macrale : viorne obier - Viburnum opulus L.

peû d’macrale : fruit

p. 226

Autres plantes sauvages

Mycophytes

boleû m. : champignon; do boleû de l’amadou (produit de Polyporus fomentarius)

tchapê d’macrale : m. amanite tue-mouches / tout autre champignon à large « chapeau »

linwe dè boû f. : Fistulina hepatica (champignon de couleur chair, sur chênes)

vèsse dè leû f. : état sec et mûr du Boviste - Bovista nigrescens Enc. occupation enfantine : quand on marche sur un boviste sec, les spores s’échappent en formant un petit nuage brun.

Bryophytes

mossê m. : mousse

djène mossê : mousse des terrains maigres, pelouses, etc.

blanc mossê / mossê d’fagne : sphaigne (différentes espèces) - sphagnum

tchanmoussîre f. : polytric

vèrt mossê : différentes mousses, e.a. hypnes; ENC : ces mousses vertes, surtout celles qui forment des coussins bombés, étaient et sont encore parfois utilisées pour réaliser le « paysage » des crèches de Noël

Lichens

mossê d’pîre : lichen (diff. espèces) sur pierres

blanc mossê d’anbe : lichen (diff. espèces) sur arbres

orèye dè Djuda f. : « mousse » d’Islande - Cetraria islandica

Ptéridophytes

cawe dè r’nanrd f. : lycopode en massue - Lycopodium clavatum L.

prèle f. / cawe dè djvô f. : prêle (diff. esp.) - Equisetum L. spp.

fètchîre f. : fougère d’une des espèces de grande taille, c.-à-d. surtout : Pteridium aquilinum (L.) KUHN; Dryopteris filix-mas (L.) SCHOTT; Athyrium filix-femina (L.) ROTH;

fètchrale f. / fètchrote f. : fougère d’une des espèces de petite taille, e.a. : Blechnum spicant (L.) ROTH, Asplenium ruta-muraria L., Polypodium vulgare L.

Spermatophytes

Sous - Embranchement ANGIOSPERMES

Classe : DICOTYLEDONES

Urticacées

oûrtèye f. : grande ortie - Urtica dioïca L.

chôdyon s.m. : poil urticant

p. 227

Polygonacées

surale f. : oseille sauvage - Rumex acetosa L.

pandronne f. : 1. patience sauvage - Rumex obtusifolius L.; 2. patience crépue - Rumex crispus L.

can.ye dè digan f. : poivre d’eau - Polygonum hydropiper L.

tripe-pîd m. : trainasse - Polygonum aviculare L.

mousse f. : renouée bistorte – Polygonum bistorta L.

yèbe dè Sint-z-Elôye f. / yèbe dè Sint-z-Antône f. : renouée persicaire - Polygonum persicaria L.

Cariophyllacées

moron m. : mouron des oiseaux - Stellaria media (L.) VILL.

d’shiré fleûr f. : lychnis fleur-de-coucou - Lychnis flos-cuculi L.

pètanr’ m. : stellaire holostée - Stellaria holostea L.

vèshi f. : silène enflé - Silene inflata SM.

Chenopodiacées

sanvadge spinante f. : chénopode Bon-Henri - Chenopodium bonus-henricus L.

Euphorbiacées

shitroûle f. : 1. mercuriale annuelle - Mercurialis annua L.; 2. mercuriale vivace - Mercurialis perennis L.

Renonculacées

fleûr dè blanc man / blanc man m. : f. : anémone sylvie - Anemone nemorosa L.

? : aconit tue-loup - Aconitum vulparia REICHENB.

fleûr dè rabô f. : populage des marais - Caltha palustris L.

poûpî m. : 1. renoncule âcre - Ranunculus acris L.; 2. renoncule bulbeuse – Ranunculus bulbosus L. 3. renoncule rampante – Ranunculus repens L.

ralonque dè marasse f. : renoncule flamette - R. flammula L.

Rosacées

rin.ne dès prés f. / rin.me dès prés f. : Reine-des-prés - Spiraea ulmaria L.

agrimône f. : aigremoine - Agrimonia L. sp.

cotrê d’tîshe m. : alchemille - Alchemilla L. sp.

fréve f. / (par déformation) (rodge) féve : fraisier sauvage - Fragaria vesca L.

anrdgèn’té f. : potentille anserine - Potentilla anserina L.

rècène-què-l’dianle-rètaye f. : potentille tormentille - Potentilla erecta (L.) RÄUSCH.

p. 228

Papilionacées

trimbline f. : trèfle, toutes espèces - Trifolium L.; rodge trimbline trèfle rouge - Trifolium pratense L.; blanque trimbline trèfle blanc - Trifolium repens L.;

cwèrvèsse f. : minette - Medicago lupulina L.

Hypericacées

djènètte f. / mitroû m. : Millepertuis commun - Hypericum perforatum L. Rem. a été beaucoup utilisé en médecine populaire, e.a. comme succédané de l’arnica

Violacées

Violètte f. : violette, toutes espèces - Viola L. spp.

Droseracées

yèbe dè torê f. : rossolis - Drosera rotundifolia L.

Papaveracées

cièrlogne f. : chélidoine - Chelidonium majus L.

Crucifères

shite d’ouhê f. / shite d’agace f. : cardamine des prés - Cardamine pratense L.

malètte dè byèrdgî f. : bourse-à-pasteur - Capsella bursa-pastoris (L.) MED

crasson d’fontin.ne m. : cresson de fontaine - Nasturtium officinale R. Br.

Malvacées

frèmyon m. / dobe manvlètte f. : mauve à feuilles rondes - Malva neglecta WALLR. ENC : beaucoup utilisée jadis en médecine populaire, elle se trouve en adventice autour de nombreuses fermes anciennes

Oxalidacées

coucou m. : surette - Oxalis acetosella L.

Ombellifères

bérwisse f. : fenouil des Alpes - Meum athamanticum JACQ. Etym. : probablement de l’allemand « Bärwurz », même signification

angèlique f. : impératoire - Imperatoria ostruthium L.; sanvadge angèlique : angélique sauvage - Angelica sylvestris L.; dobe angèlique : angélique vraie - Angelica archangelica L.

flahou m. : différentes ombellifères de grande taille, e.a. berce - Heracleum sphondylium L.

p’tit flahou : différentes ombell. de petite taille, e.a. cerfeuil sauvage - Anthriscus sylvestris (L.) HOFFM.

sanvadge rècène f. : carotte sauvage - Daucus carota L.

pîd d’gate m. : podagraire - Aegopodium podagraria L.

sot pyèrsé m. : petite ciguë - Aethusa cynapium L.

Primulacées

crissôde f. : primevère officinale - Primula veris L.

Menyanthacées

pîd d’anwe m. : trèfle d’eau - Menyanthes trifoliata L.

Apocynacées

panquètte dès han.yes f. : pervenche - Vinca minor L.

Boraginacées

û d’andge m. : myosotis des prés - Myosotis arvensis (L.) HILL

cransse rècène f. : consoude officinale - Symphytum officinale L.

Labiées

flêrante oûrtèye f. : épiaire des bois - Stachys sylvatica L.

blanque oûrtèye : lamier blanc - Lamium album L.

djène oûrtèye : lamier jaune - Lamium galeobdolon (L.) L.

rodge oûrtèye : lamier rouge - Lamium purpureum L.

dan.notte f. : galéopsis, diff. espèces - Galeopsis L. spp.

bûse f. : germandrée - Teucrium L. sp.

bitône f. : bétoine - Stachys officinalis (L.) TREV.

pouyî m. : thym serpolet - Thymus pulegioïdes L.

èsse f. : lierre terrestre - Glechoma hederacea L. ENC : médicinale, d’où le « spot » : « l’èsse èst tot man mêsse »

Scrophulariacées

rècène dè broques f. : scrofulaire noueuse - Scrophularia nodosa L. ENC : médecine populaire : employée pour soigner les hémorroïdes, en wallon : « broques »

yèbe dè bon f. : véronique officinale - Veronica officinalis L.

fleûr dè boûre f. : mélampyre des prés - Melampyrum pratense L.

rodge dé m. : digitale pourpre - Digitalis purpurea L.

tantré d’foûr f. : petit rhinanthe - Rhinanthus minor L.

tantré dè r’gon : grand rhinanthe – Rhinanthus glaber LAM.

Plantaginacées

plantrin.ne f. : plantain, toutes esp. - Plantago L. spp.

Rubiacées

plaque-madame f. : gratteron - Galium aparine L.

p. 230

blanc moron m. : gaillet du Harz - Galium saxatile L.

Valérianacées

vèrvanriène f. : valériane officinale - Valeriana procurrens WALLR.

Dipsacacées

crèsse dè co f. : Knautie des champs - Knautia arvensis (L.) COULTER

Knautie des bois - Knautia sylvatica (L.) DUBY

Campanulacées

dé m. / clotchètte f. : campanule à feuilles rondes - Campanula rotundifolia L.

Composées

Sint-Tchan m. / can.ye dè Sint-Tchan f. : grande marguerite - Chrysanthemum leucanthemum L.

p’tite margarite f. : pâquerette vivace - Bellis perennis L.

lapson m. / lèpson m. : laiteron - Sonchus L. sp.

cécourî f. : pissenlit - Taraxacum « officinale » WEBER

cécourî d’porcê : porcelle enracinée - Hypochoeris radicata L.

twètche f. : armoise commune - Artemisia vulgaris L.

tchapê d’macrale m. : pétasite officinal - Petasites officinalis MOENCH

camamèle f. : matricaire camomille - Matricaria chamomilla L.

camamèle romin.ne / basse camamèle / dobe camamèle : camomille romaine - Anthemus nobilis L.

sanvadge camamèle néol. : matricaire fausse-camomille - Matricaria matricarioïdes (LESS.) PORTER

tchèrdon m. : chardons, cirses, toutes espèces

tchèrdon d’tchamp / tchèrdon dè djvô : cirse des champs - Cirsium arvense (L.) SCOP.

tchèrdon d’pré : cirse des marais – Cirsium palustre (L.) SCOP.

tchèrdon d’bandèt : chardon, différ. esp. - Carduus L. spp.

anrnican m. : arnica - Arnica montana L.

patte dè tchè f. : antennaire - Antennaria dioïca (L.) GAERTN.

orèye dè rat f. : épervière piloselle - Hieracium pilosella L.

p. 231

pas d’an.ne m. / fleûr dè Sint-Djôsèf f. : tussilage - Tussilago farfara L.

tan’hée f. : tanaisie - Tanacetum vulgare L.

***********

Classe : MONOCOTYLEDONES

Liliacées

sîsète dè wèyé f. : colchique - Colchicum autumnale L.

braquèt m. : narthécie des marais - Narthecium ossifragum (L.) HUDS.

muguèt m. : muguet - Convallaria majalis L.

peû dè r’nanrd m. : parisette - Paris quadrifolia L.

sanvadge muguèt : sceau de Salomon - Polygonatum multiflorum (L.) ALL.

Amaryllidacées

porê m. : jonquille - Narcissus pseudonarcissus L.

Iridacées

cladjo m. : iris des marais - Iris pseudacorus L.

Orchidacées

sîsète f. : orchidacée, diff. genres et espèces, notamment orchis tacheté - Dactylorhiza maculata (L.)SOO’

Joncacées

djon m. : jonc, diff. esp. - Juncus L. spp.

rèton m. : jonc rude - Juncus squarrosus L.

pan d’lîve : m. luzule, diff. esp., surtout grande luzule - Luzula sylvatica (HUDS.) GAUD.

Cypéracées

tchètou m. : linaigrette vaginée - Eriophorum vaginatum L.; linaigrette à feuilles étroites – Eriophorum angustifolium HONCK.

seure wêde, seur’ foûr : pâturage, foin, contenant en grandes quantités des laîches, scirpes, etc.

Graminées

fènèsse s.f. : tige florifère de graminée

pan.ne f. : chiendent - Agropyron repens (L.) BEAUV.

dwèm’yon m. : brome mou - Bromus mollis L.; ivraie enivrante - Lolium temulentum L.

sêron m. : nard - Nardus stricta L.

bossèt d’tché m. / tyèsse dè torê f. : canche touffue - Deschampsia cespitosa (L.) BEAUV.

banbe dè gate f. : canche flexueuse - Deschampsia flexuosa (L.) TRIN.

timoté m. : (néol. all.) fléole des prés - Phleum pratense L.

fènèsse dè flate f. / wêde dè lan.me f. : houlque velue - Holcus lanatus L.

cwanré m. : crételle - Cynosurus cristatus L.

shiyète f. : amourette - Briza media L.

p. 232

boulanr’-règon m. : baldingère - Phalaris arundinacea L.; roseau - Phragmites communis TRIN.

p. 233

VERBES DIVERS, non classés

ahay : plaire ; « çoula m’ahan.ye » « cela me plaît »

afêti : habituer

dèfêti : déshabituer

rafêti : réhabituer

dûser intr. : convenir

mèsdûre intr. : mal convenir

ûsder : employer, se servir de

èsse qwite dè : être débarrassé de

èn’n’èsse qwite : en être débarrassé

boussi intr. : être proéminent, surtout sous une couverture, sous des vêtements, ...

boussi OU boussi foû intr. : former une bosse : se dit d’un mur ; « lè mour do stanve cuèmince à boussi foû »

pèri à : être imputable à

guèrôder : 1) réussir, toucher au but ; « i l’a guèrôdé » « il a réussi (cette entreprise, etc.) » ; 2) arriver quelque part ; « i a guèrôdé djusqu’ol Russie » « il est arrivé jusqu’en Russie »

èrousiner : couvrir de buée, de rosée

sè pûher : se mouiller les pieds

djonde v.tr. : joindre / être contigu à ; « leû boquèt djont l’nosse » « leur parcelle est contiguë à la nôtre »

s’èfons’rer : s’effondrer

mati : être ou devenir humide

ramati : être ou devenir de nouveau humide

sonner : sembler

rèsonner : sembler de nouveau ; « i m’a co r’sonné oy roter sol pavé »

sè louquer (+ attribut) : paraître, apparaître ; « l’anglé do mour sè louque foû scwére » « le coin du mur paraît hors équerre »

poûri : pourrir

sè r’nêri / rèprinde l’êr : prendre l’air

(s’)èshandi : (s’)échauffer

(sè) rèshandi (se) : réchauffer

glati / règlati : reluire / refléter

rènoncer : renoncer

supwèrter : supporter

surprinde : surprendre

sufi : suffire

risquer : risquer ; conjug. : « djè risquon »

raptiti : rapetisser

rassûrer : rassurer / affermir de nouveau

infler : enfler

rinfler : enfler de nouveau

(sè) dèbrèner : (se) conchier / par extension : se salir fortement, de salissures mouillées (boue, etc.)

p. 234

soleûr v.intr. : avoir coutume de (cf. ancien français « souloir ») ; emploi : seulement à l’imparfait et aux temps composés ; part. passé : « solu » ; 2 formes à l’imparfait sing. : « soléve », « soleû » ; la 1ère forme prévaut à Ovifat, Robertville, Sourbrodt ; personnes pl. de l’imparf. : « nos solîs, vos solîz, is solînent » ; « vosse grand-pére a co solu v’ni è nosse manhon »

p. 235

TERMES DIVERS, non classés

tite s.m. : titre

ègzimpe s.m. : exemple

cmince s.m. : commencement, début ; « an cmince » « au début »

fé s.f. : fin

adîre s.f. : différence

cru s.m. : reste

masse s.f. : masse (= beaucoup)

bwèr’ s.m. : bord

fôme s.f. : forme

môdèle s.m. : modèle

sôr’ s.f. : sorte

plèce s.f. : place

pèce s.f. : morceau ; « one pèce dè sètofe » « un morceau de tissu »; tranche ; « one pèce dè pan » « une tranche de pain »

pyéce s.f. : pièce (d’un outil, d’une machine, etc.)

cwène s.f. : coin

aveûr l’êr’ : avoir l’air, paraître ; « i a l’êr’ d’on sot »

êrs s.m.pl. : façons, attitudes négatives, manières ; « i fêt c’one fî d’sès êrs » « il fait encore une fois ses manières »

ocansyon s.f. : occasion

rètanr’ s.m. : retard

syèrvice s.m. : service

sitwer v. : situer

situwantion s.f. : situation

signe s.m. : signe

moyé s.m. : moyen

tir s.m. (rappel : « i » court) : tir (arme à feu)

tirer v. : tirer (arme à feu)

lwè s.f. : loi

nimèrô s.m. : numéro

passe s.f. : le superlatif / ce qui est le mieux

pan.ye s.f. : paix

trô s.m. : trou / taudis / (familièrement) prison

hopê s.m. : tas

tchoc s.m. : choc

sècousse s.f. : secousse

mateûr s.f. : humidité

potadge s.m. : humidité sans limites déterminées, ni profondeur (p.ex. café répandu sur une table, boue dans un chemin, etc.)

êronde s.f. : vapeur, émanation

wapeûr s.f. : vapeur

wapé s.f. : bouffée

poûre s.f. : poudre

bousse s.f. : bosse

p. 236

pwin s.m. : point (pas au jeu : dans ce cas on dit « èpon »)

sin s.m. : sens (direction) ; « dè tos lès sins » « dans tous les sens »

drîr s.m. : partie arrière d’un objet ; ! ! ! : devant une consonne : « drî »

cou s.m. : dessous, fond de nombreux objets : cou d’one hêsse partie infér. du tronc d’un hêtre; cou do posson fond de la casserole; cou do for fond du four, etc.

scla s.m. : éclat (= petit morceau) ; ! ! ! : après une consonne prononcée : « èscla » OU « sècla »

panmale s.f. : « morceau qu’on coupe, enlève » ; « maquer one panmale dju d’on bwè » « enlever un morceau à un bois (à la hache) » ; « côper one panmale an djambon » « couper un morceau au jambon »

fribote s.f. : lambeau, petit morceau

noquète s.f. : grumeau (de terre, de beurre, etc.)

plouquète : s.f. flocon (de laine, d’herbe, etc.)

bossè s.m. / borsèlé s.f. : touffe (de cheveux, d’herbe, etc.)

shirôle s.f. : bande étroite, languette d’étoffe, de terrain, etc.